Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Nos communiqués

Régions branchées

La ministre Marie-Eve Proulx se réjouit des projets qui permettront à 4 250 foyers de Chaudière-Appalaches d’avoir accès à Internet haut débit

Lévis, 21 mai 2020 - 

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx, se réjouit des projets retenus au terme de l’appel de projets Régions branchées, lesquels permettront l’accès à des services Internet haut débit de qualité et à un prix comparable à ceux proposés en milieu urbain à 4 250 foyers de la région de Chaudière-Appalaches.

En tout, 66 projets répartis dans 11 régions du Québec ont été sélectionnés dans le cadre de cet appel de projets. Ceux-ci donneront accès à un service Internet haut débit à plus de 60 000 foyers. La contribution gouvernementale versée pour permettre la réalisation des projets est estimée à 150 millions de dollars.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie du député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse), M. Gilles Bélanger.

L’appel de projets Régions branchées vise à accélérer l’implantation d’infrastructures de télécommunications dans les zones partiellement desservies. Les promoteurs devront d’ailleurs livrer leurs projets au plus tard le 30 juin 2022.

Le gouvernement s’est engagé à ce que tous les projets permettant de fournir un accès à Internet haut débit à l’ensemble des foyers québécois soient réalisés ou en voie de l’être d’ici 2022. L’appel de projets Régions branchées constitue le premier volet du plan de déploiement pour atteindre cet objectif.

Les deux autres volets de ce plan sont :

  • l’appui du gouvernement du Québec aux promoteurs de projets déposés dans le cadre de l’appel de projets du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), lequel se terminera le 1er juin prochain;
  • l’appel de projets réalisé conjointement par le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral, qui sera lancé au cours de l’été 2020.

Citations

« Il est primordial que tous les citoyens et les entreprises du Québec aient accès à une connexion Internet haut débit afin de prendre part à l’économie du 21e siècle. La pandémie que nous vivons actuellement et l’isolement social qui en découle illustrent encore plus l’importance de prioriser ce grand chantier collectif. Offrir l’accès à un service Internet haut débit performant à l’ensemble de la population prend tout son sens lorsque les Québécois en dépendent pour travailler de la maison, obtenir des services de télésanté, poursuivre leurs études ou même faire leur épicerie. Toutes les entreprises du Québec doivent aussi pouvoir compter sur l’accès à ce service afin de demeurer compétitives et innovantes. Les 66 projets retenus au terme de l’appel de projets Régions branchées permettront d’offrir l’accès à une connexion Internet haut débit à plus de 60 000 foyers, et nous en sommes fiers. Je peux vous assurer que nous continuons à travailler fort pour brancher tous les foyers québécois à ce service des plus essentiels. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Je suis très fier de cette annonce : nous avons travaillé fort pour mieux connaître les besoins des régions et contribuer activement à la poursuite du déploiement des services d’Internet haut débit dans nos communautés rurales et semi-rurales. En investissant dans l’implantation d’infrastructures numériques hors des grands centres, le gouvernement du Québec favorise l’énorme potentiel économique des régions tout en réduisant considérablement les écarts qui persistent entre les milieux urbain et rural. Nos façons de faire se transforment dans plusieurs domaines, comme l’éducation, la santé et le tourisme, ainsi que dans le monde des affaires. Grâce à cette annonce, nous permettrons non seulement à davantage de citoyens, d’entreprises et d’étudiants de participer pleinement à la révolution numérique, mais également à toutes les régions du Québec d’agir comme de véritables moteurs économiques. »

Gilles Bélanger, député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse)

« En 2020, l’accès à un service Internet haut débit est indispensable à l’essor d’une économie régionale prospère et à la vitalité des communautés. D’autant plus que dans un contexte de crise sanitaire comme celui de la COVID-19, une connexion Internet haut débit n’est pas un luxe, mais bien une nécessité. Le numérique est essentiel pour communiquer, s’informer, innover, apprendre, développer des affaires et bâtir des collectivités fortes. Il va sans dire que les projets retenus ont le potentiel de donner un nouveau souffle à toute la région de Chaudière-Appalaches en contribuant à son rayonnement et à son attractivité. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Faits saillants

  • À la fin de 2016, on estimait à 340 000 le nombre de foyers en milieu rural qui étaient mal ou non desservis.
    • La réalisation accélérée du programme Québec branché permettra d’offrir un accès à Internet haut débit à quelque 110 000 foyers québécois, au plus tard le 31 mars 2021.
    • L’appel de projets Régions branchées permettra à environ 60 000 foyers d’obtenir un accès à Internet haut débit d’ici le 30 juin 2022.
    • Environ 50 000 foyers devraient disposer d’un accès grâce au programme du CRTC (Fonds pour la large bande.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.), dont l’appel de projets se termine le 1er juin 2020.
    • On estime que 120 000 foyers seront branchés grâce à l’appel de projets conjoint entre le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral, qui sera lancé cet été.
  • L’accès pour tous à une connexion d’au moins 50 Mbps de téléchargement et 10 Mbps de téléversement, ainsi qu’à un forfait de données illimitées, constitue aujourd’hui la norme du CRTC.
  • Pour accélérer le déploiement de services d’accès à Internet haut débit dans tous les foyers du Québec, une table de coordination réunissant Hydro-Québec, Bell Canada, Télébec, TELUS et le ministère de l’Économie et de l’Innovation a été formée. Cette table vise notamment à accélérer le traitement des demandes d’accès aux infrastructures de soutènement de télécommunications logées par des tiers autres que ces propriétaires.
  • La liste des MRC dans lesquelles au moins un projet a été retenu au terme de l’appel de projets Régions branchées est disponible sur le site Web du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

– 30 –

Mathieu St-Amand
Directeur des communications
Cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière
418 691-5650

Annie Corriveau
Attachée de presse
Bureau du député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse)
819 847-3911

Amélie Dionne
Directrice des communications et attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière‑Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
418 691-5650

Jean-Pierre D’Auteuil
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère de l’Économie et de l’Innovation
418 691-5698, poste 4868
Cellulaire : 418 559-0710