Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

s'informerVecteurs - Économie et innovation - Détails

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.
Europe - 5 février 2018

L'Europe investit 1 milliard d'euros dans des superordinateurs

La Commission européenne a dévoilé, en janvier 2018, son intention d'investir conjointement avec les États membres une somme d'un milliard d'euros (1,53 milliard de dollars canadiens) dans la mise en place d'une infrastructure de superordinateurs d'envergure mondiale. Avec l'augmentation incessante du volume de données à traiter dans le monde, ces superordinateurs sont nécessaires à leur traitement et procurent des avantages à la société dans de nombreux domaines :

  • soins de santé;
  • énergies renouvelables;
  • sécurité automobile;
  • cybersécurité.

L'Union européenne (UE) juge cet investissement comme essentiel à sa compétitivité et à son indépendance dans une économie désormais fondée sur les données. À l'heure actuelle, les scientifiques et les entreprises d'Europe effectuent de plus en plus souvent le traitement de leurs données en dehors de l'UE, car le temps de calcul disponible au sein de l'UE ne suffit pas aux besoins. Cet enjeu de taille pourrait représenter une menace pour la vie privée, la protection des données, les secrets commerciaux et la propriété des données.

Une nouvelle structure juridique et financière, l'entreprise commune EuroHPC, acquerra, mettra en place et déploiera dans toute l'UE une infrastructure de calcul à haute performance de classe mondiale. Elle appuiera également un programme de recherche et d'innovation afin de développer les technologies et machines (matériel informatique) ainsi que les applications (logiciels) qui fonctionneraient sur ces superordinateurs.

Il faut comprendre que le calcul à haute performance est un instrument essentiel pour comprendre et relever les grands défis scientifiques et sociétaux, tels que le dépistage précoce et le traitement des maladies ou la mise au point de nouveaux traitements basés sur la médecine personnalisée et la médecine de précision. Ce type de calcul est également utilisé pour la prévention et la gestion des catastrophes naturelles de grande ampleur, notamment pour prévoir les trajectoires des ouragans ou établir des simulations de tremblement de terre.

L'utilisation du calcul à haute performance a un effet croissant sur les industries et les entreprises, en réduisant fortement les cycles de conception et de production des produits, en accélérant la conception de nouveaux matériaux, en minimisant les coûts, en utilisant plus efficacement les ressources ainsi qu'en abrégeant et en optimisant les processus de décision. Par exemple, les cycles de production des voitures peuvent passer de 60 à 24 mois grâce aux superordinateurs. Le calcul à haute performance est également essentiel pour la sécurité et la défense nationale, lorsqu'il s'agit par exemple de mettre au point des technologies de cryptage complexes, de localiser des cyberattaques et d'y réagir, de déployer la criminalistique de manière efficace ou d'effectuer des simulations nucléaires.

La contribution de l'UE à EuroHPC se chiffrera à 486 millions d'euros (741,45 millions de dollars canadiens) au titre de l'actuel cadre financier pluriannuel. Elle sera complétée par un montant similaire provenant des États membres et des pays associés. Dans l'ensemble, ce sera environ 1 milliard d'euros (1,53 milliard de dollars canadiens) de fonds publics qui seront investis d'ici l'an 2020.

Pour en savoir davantage : L'Europe investit 1 milliard d'euros dans des superordinateurs.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

Pour avoir un aperçu des questions et des réponses sur les superordinateurs : questions et réponses.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.