Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

s'informerVecteurs - Économie et innovation - Détails

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.
Québec - 13 novembre 2017

Pollution des eaux : une nouvelle technologie donnera l'alerte en 15 minutes

Un nouvel appareil, le ColiMinder.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., permet désormais de suivre en temps réel la quantité d'E. coli présente dans l'eau, notamment sur les sites de baignade et d'activités récréatives. L'appareil peut aussi être installé sur les prises d'eau potable municipales et à l'effluent des stations d'épuration d'eaux usées afin de connaître le niveau de contamination ou de traitement de ces eaux.

À l'échelle mondiale, plus d'une vingtaine d'appareils ont déjà été installés. Au Québec, sous la coordination de chercheurs de l'École polytechnique de Montréal, un prototype a réussi une première étape de validation à la plage du lac Raymond, dans la municipalité de Val-Morin.

Dans ce cas, en raison de déversements occasionnels d'eaux usées en amont sur la rivière du Nord, il est d'autant plus important de faire une étroite surveillance pour assurer la sécurité des usagers. 

Le ColiMinder, conçu en Autriche, permet d'effectuer un échantillonnage toutes les 30 minutes. Le système de prélèvement automatisé fait l'analyse en 15 minutes et transmet les résultats électroniquement. Grâce à cette innovation, les lieux de baignade pourraient être fermés ou rouverts dans des délais bien plus courts qu'aujourd'hui. Avec la méthode de mesure actuelle, par dénombrement des colonies d'E. coli présentes, il est nécessaire de laisser passer deux ou trois jours entre la prise d'échantillons et l'obtention des résultats. 

L'appareil peut aussi détecter la présence d'E. coli en continu à la sortie des stations d'épuration. Grâce à ce suivi, les municipalités pourraient optimiser le fonctionnement de leurs équipements de désinfection par ozonation, rayonnement ultraviolet ou chloration (en Ontario).

Plusieurs ColiMinder font également l'objet d'études à d'importantes usines de production d'eau potable dans la région de Montréal, et ailleurs au Québec et au Canada. Ils détectent toute charge polluante anormale en mesurant en continu la contamination de l'eau brute. Cela sert à mieux comprendre la dynamique de la contamination en amont de la chaîne de traitement et, éventuellement, à améliorer les conditions de fonctionnement.

Tous ces appareils font l'objet d'une vérification de performance par la Chaire de recherche du Canada en protection des sources d'eau potable et par la Chaire industrielle CRSNG en eau potable, de l'École polytechnique de Montréal.

« Cette nouvelle technologie constitue un progrès majeur dans la gestion de la qualité et de la sécurité des eaux avec des applications dans les eaux potables, usées et récréatives », conclut M. Alain Saladzius, ingénieur et président de la Fondation Rivières, à la lumière des avis et des informations obtenus.

Pour en savoir davantage : Pollution des eaux – Une nouvelle technologie donnera l'alerte en 15 minutes.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

Pour connaître le ColiMinder : ColiMinder® Industrial.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.