Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 14 juin 2021

L’intelligence artificielle : une aide pour la planification du retour au travail des employés dans la période postpandémique

Selon Brink.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., l’intelligence artificielle et l’analyse de réseaux peuvent aider les gestionnaires à planifier le retour au travail de leurs employés. À un moment où les entreprises évaluent les avantages d’une main-d’œuvre hybride – c’est-à-dire que certains employés travaillent chez eux tandis que d’autres sont au bureau – la technologie de l’IA pourrait aider à déterminer l’environnement idéal pour chaque employé et chaque équipe ainsi qu’à atténuer les difficultés de communication qui peuvent entraver la performance des équipes dispersées.

Malgré les réticences, Brink estime qu’une stratégie hybride bien conçue est la voie à suivre. Cependant, cela comporte son lot de défis sur le plan de la gestion. C’est la raison pour laquelle, dit-on, les entreprises qui choisissent d’adopter une approche axée sur les données et adaptée à leur culture unique auront plus de chances de réussir. En effet, les gestionnaires qui éprouvent de la difficulté à désigner les employés qui devront rester à la maison ou retourner au bureau peuvent tirer profit des algorithmes qui évaluent les données comportementales et donc les styles de travail qui favorisent leur efficacité.

Il serait ainsi possible de trouver dans les entreprises les « concentrateurs » et les « super concentrateurs », un style de travail que l’on rencontre plus souvent dans les services de l’informatique, et les « collaborateurs » et « super collaborateurs ». Ces derniers dominent dans les fonctions organisationnelles, les ressources humaines et le marketing et sont bien plus efficaces lorsqu’ils communiquent de façon directe avec leurs collègues de bureau.

Ainsi, les employés qui auront le plus de chances de continuer à travailler à la maison, du moins une partie du temps, sont ceux que les algorithmes reconnaissent comme les « concentrateurs ». Il s’agit des employés qui travaillent la plupart du temps seuls et pour lesquels le télétravail favorise ou ne perturbe pas la concentration. L’intelligence artificielle permettrait de cerner les modèles comportementaux plus complexes, comme c’est le cas pour les employés qui déclarent être productifs à la maison, mais que l’analyse comportementale reconnaît comme des « collaborateurs » plus aptes à travailler au bureau.

L’analyse de données suggère que les gestionnaires de niveau intermédiaire seraient plus exposés à l’épuisement professionnel dans un contexte de travail hybride. Il s’agit de professionnels dont les tâches exigent à la fois l’expertise fonctionnelle d’un « collaborateur » individuel et des compétences traditionnelles en gestion et en leadership. Leur retour devrait donc être planifié minutieusement et ils devraient recevoir du soutien dans l’accomplissement de leurs tâches.