Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 14 juin 2021

La fabrication additive peut encourager la fabrication décentralisée et modifier les chaînes d’approvisionnement

Selon IndustryWeek.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., le mauvais état des chaînes d’approvisionnement et l’évolution des demandes des consommateurs encouragent l’industrie à faire de nouveaux investissements pour préserver sa compétitivité dans un environnement incertain. En effet, selon les analystes, les effets conjugués de plusieurs facteurs – les guerres tarifaires, la pandémie de la COVID-19, les incidents dans le canal de Suez – ont mis en valeur le potentiel de la production locale. Il semblerait que lorsque le modèle local est implanté de manière rentable et durable, il serait plus efficace et plus à l’écoute de la demande des consommateurs. Dans ce contexte, la fabrication additive jouerait un rôle non négligeable dans la mise en place d’un nouveau modèle industriel : la fabrication décentralisée.

Le site AMFG.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. signale que même si la production à grande échelle dominera toujours certains segments de la chaîne de valeur, la fabrication locale distribuée à petite échelle est apparue pour offrir une solution de rechange durable pour la production et l’expédition des marchandises. Cependant, l’approche traditionnelle de la fabrication consiste à s’approvisionner en matières premières et en produits fabriqués dans de grandes usines centralisées. Après la production, les produits sont expédiés au consommateur final, qui peut se trouver à des milliers de kilomètres.

La fabrication distribuée, cependant, renverse cette approche en proposant un réseau de sites de production décentralisés, répartis sur plusieurs sites et connectés par la technologie numérique. De plus, face à une demande toujours croissante de personnalisation de la production, le modèle industriel actuel – basé sur une production identique et à grand volume – s’avère déficient pour répondre à des délais d’exécution plus serrés et à des chaînes d’approvisionnement plus efficaces. La décentralisation favoriserait donc une plus grande proximité avec les consommateurs, ce qui permet d’entrevoir une livraison plus rapide, une plus grande durabilité, la personnalisation et le soutien des marchés régionaux.

AMFG précise que la fabrication additive – appelée aussi impression 3D – est l’une des technologies clés qui facilitent la fabrication distribuée, aux côtés de l’Internet des objets (IdO), de la robotique et de l’analyse de données. Le site Jabil.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. explique que la fabrication additive permet aux entreprises de concevoir les produits à un certain endroit et de les fabriquer dans un autre emplacement plus proche du consommateur final. Traditionnellement, la capacité de production à faible volume entraînait un coût prohibitif et un défi logistique. Désormais, la combinaison des avantages de la fabrication distribuée avec les capacités de distribution locale élimine les obstacles pour ce type de production.

Il y aurait d’autres avantages. La fabrication additive permettrait de réduire le délai de mise en marché grâce à un prototypage beaucoup plus rapide. Il serait aussi possible de mieux répondre aux exigences de personnalisation. Les consommateurs n’auraient qu’à se connecter au site Web du fournisseur et à indiquer leurs préférences pour un produit déterminé, qu’ils pourraient recevoir dans quelques jours.