Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 24 février 2021

L’effet dynamique des exportations sur l’investissement en recherche-développement des entreprises

Une recherche.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publiée sur le site de recherche économique VOX EU montre que les motivations des entreprises à entreprendre des investissements en innovation peuvent être affectées par leurs activités sur les marchés nationaux et internationaux. Les chercheurs se servent d’un cadre structurel pour estimer les rendements des investissements en innovation et analysent l’effet du commerce sur ces rendements en utilisant le cas des entreprises suédoises.

Avec un marché intérieur relativement petit, les entreprises suédoises dépendent fortement des ventes sur les marchés étrangers. Dans le secteur manufacturier, les ventes à l’exportation représentent plus de 47 % des ventes totales du secteur. De nombreuses entreprises suédoises produisent des produits de haute technologie et sont des investisseurs importants dans la recherche-développement (R-D). Dans l’ensemble, les dépenses de R-D représentent 3,7 % du produit intérieur brut. Cette combinaison de dépendance envers des produits de haute technologie et des marchés d’exportation rend le lien entre l’exportation et l’investissement en R-D particulièrement important pour le succès futur de ces entreprises. Le modèle est estimé à l’aide de données suédoises relatives aux entreprises pour 12 industries manufacturières des années 2003 à 2010. Six d’entre elles, y compris les produits chimiques, les véhicules et les machines électriques, investissent massivement dans la R-D et sont classées comme des industries de haute technologie. Les six autres ont des niveaux inférieurs d’investissement en R-D et sont catégorisées comme des industries à faible intensité technologique.

Les résultats empiriques montrent que l’investissement en R-D d’une entreprise augmente sa productivité future sur le marché intérieur et le marché d’exportation, avec un effet plus important sur le marché d’exportation. La productivité sur les deux marchés demeure très constante, ce qui implique que les dépenses en R-D auront une incidence durable sur la rentabilité future des entreprises. Le cadre structurel fournit une mesure naturelle des bénéfices attendus à long terme de la part des investissements en R-D, soit l’augmentation de la valeur de l’entreprise par couronne suédoise consacrée à la R-D. Les retombées attendues de la R-D augmentent avec l’intensité des exportations de l’entreprise. Pour une entreprise médiane dans chaque industrie de haute technologie, ce gain varie de 0,53 à 3,87 pour les entreprises non exportatrices, et de 10,17 à 56,56 pour les entreprises exportatrices. On observe aussi un rendement plus élevé de la R-D pour les entreprises exportatrices dans les industries de faible technologie, mais son ampleur est nettement plus faible.

Les résultats démontrent un lien positif clair entre le rendement des investissements en R-D et les activités d’exportation. Cela suggère que l’imposition de restrictions commerciales peut réduire l’intensité des activités d’innovation dans l’économie. Un investissement moindre dans l’innovation ralentit la croissance de la productivité, réduit les bénéfices futurs des entreprises et diminue encore davantage leurs motivations à investir dans l’avenir.

Les liens entre l’ouverture au commerce international de l’entreprise et le niveau d’investissement en R-D sont des éléments importants dont les décideurs doivent tenir compte lorsqu’ils encouragent l’innovation.