Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 10 février 2021

Rapport sur l’avenir de l’emploi 2020

La revue Finance & Developement du Fonds monétaire international vient de publier un résumé de la troisième édition du Future of Jobs Report 2020.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. du Forum économique mondial, qui vise à cartographier les emplois et les compétences de l’avenir sur la base d’enquêtes menées auprès de chefs d’entreprises et de stratèges en ressources humaines du monde entier. Voici les cinq principales tendances qui ressortent de ses observations :

  1. La main-d’œuvre s’automatise plus vite que prévu, ce qui occasionnera le déplacement de 85 millions d’emplois au cours des cinq prochaines années. L’automatisation, en conjonction avec la récession causée par la COVID-19, crée un scénario de « double perturbation » pour les travailleurs. Quelque 43 % des entreprises interrogées indiquent qu’elles sont prêtes à réduire leurs effectifs en raison de l’intégration de la technologie, 41 % prévoient recourir davantage à des sous-traitants pour des travaux spécialisés et 34 % comptent augmenter leurs effectifs grâce à l’intégration de la technologie. Dans cinq ans, les employeurs répartiront le travail entre les humains et les machines à peu près également.
  2. La révolution robotique créera 97 millions de nouveaux emplois, notamment dans l’économie des soins, dans les domaines de la technologie (comme l’intelligence artificielle ou IA) et dans les carrières en création de contenu (comme la gestion des médias sociaux et la rédaction de contenu). Les professions émergentes reflètent la demande accrue d’emplois dans les domaines de l’économie verte, de l’économie des données et de l’IA ainsi que dans ceux de l’ingénierie, de l’informatique en nuage et du développement de produits. Les emplois émergents soulignent l’importance continue de l’interaction humaine dans la nouvelle économie et de la capacité de travailler avec différentes personnes.
  3. En 2025, la pensée analytique, la créativité et la polyvalence seront parmi les compétences les plus recherchées. Les employeurs estiment que la pensée critique, l’analyse et la résolution de problèmes prendront de plus en plus d’importance dans les années à venir, bien que celles-ci aient toujours été citées dans les éditions précédentes de l’enquête. Les compétences en autogestion, telles que l’apprentissage actif, la résilience, la tolérance au stress et la flexibilité, font leur apparition cette année.
  4. Les entreprises les plus compétitives se concentreront sur l’amélioration des compétences de leurs travailleurs. Parmi les travailleurs qui resteront dans leurs fonctions au cours des cinq prochaines années, près de la moitié devront recycler leurs compétences de base. L’enquête a également révélé que le secteur public doit fournir un soutien plus important pour la requalification et l’amélioration des compétences des travailleurs à risque ou déplacés. À l’heure actuelle, seulement 21 % des entreprises déclarent pouvoir utiliser des fonds publics pour soutenir leurs employés grâce à des initiatives de perfectionnement professionnel.
  5. Le travail à distance est là pour de bon. Environ 84 % des employeurs sont prêts à numériser rapidement les processus de travail et à étendre considérablement le travail à distance. Les employeurs affirment qu’il est possible de déplacer 44 % de leur main-d’œuvre à distance. Cependant, 78 % des chefs d’entreprises s’attendent à un effet négatif sur la productivité des travailleurs, et de nombreuses entreprises prennent des mesures pour aider leurs employés à s’adapter.