Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

Europe - 10 février 2021

Une nouvelle approche de l’inadéquation des compétences

Un document de travail.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de France Stratégie, un établissement de recherche rattaché au premier ministre de la France, avance que l’inadéquation de compétences – c’est-à-dire la sous-utilisation des compétences d’une personne dans l’activité qu’elle exerce – peut constituer un facteur d’insatisfaction pour les travailleurs et un frein à la progression de la productivité.

Selon les chercheurs, un écart de niveau de compétences dans un métier n’est pas suffisant pour appréhender une situation d’inadéquation de compétences. Étant donné que cet écart provient d’un mauvais arrimage entre l’offre et la demande de travail, une mesure de l’inadéquation doit s’appuyer sur les mécanismes qui interviennent dans cet arrimage et non sur une simple mesure du niveau de compétences. Les chercheurs proposeront donc d’intégrer dans la mesure le niveau de diplôme et le domaine de formation des personnes, qui sont des signaux essentiels de leur niveau de compétences sur le marché du travail. Cela permet de distinguer, parmi les personnes dont le niveau de compétences se démarque des autres dans un métier, celles dont le profil de formation peut expliquer ce positionnement.

Ainsi, les auteurs du document préfèrent utiliser le terme « incohérence apparente de compétences » pour désigner la situation des personnes dont le niveau de compétences se distingue de manière remarquable des autres. En effet, cette incohérence ne reflète pas forcément un positionnement inadapté sur le marché du travail, mais elle peut révéler des performances particulières, qu’elles soient faibles ou, au contraire, élevées. Le document de travail s’appuie sur les données de compétences de base en littératie et en numératie de l’enquête du Programme for the International Assessment of Adult Competencies (évaluation des compétences des adultes) menée par l’Oganisation de coopération et de développement économiques en 2012, la seule enquête internationale sur les compétences des adultes.

En France, par exemple, parmi les personnes en emploi dans les métiers observés, 29 % présentent une incohérence apparente de compétences dans leur métier. Celle-ci est observable autant pour des métiers qualifiés que pour des métiers non qualifiés. Or, parmi ces personnes, 11 % de celles qui occupent un emploi dans les métiers observés présentent une apparente incohérence de compétences par rapport au proxy de leur métier, mais pas par rapport à leur profil de formation. Pour ces personnes, cette incohérence apparente de compétences peut révéler un positionnement inadapté sur le marché du travail, c’est-à-dire une inadéquation de compétences. Il serait alors préférable d’exercer un métier mieux adapté à leur niveau de compétences ou de parfaire leur formation pour corriger cette incohérence apparente. Toutefois, cette incohérence peut également révéler une diversité des profils de formation dans le métier.