Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 10 février 2021

La réalité augmentée et la réalité virtuelle : plus importantes en 2021?

Bien que la pandémie de la COVID-19 ait obligé les grandes organisations et les petites entreprises à accorder une importance critique au développement d’outils numériques de collaboration, le site Venture Beat.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. estime que la réalité virtuelle (RV) et la réalité augmentée (RA) pourraient profiter de cet engouement. Les entreprises, en effet, prennent note du potentiel de collaboration que l’on peut observer dans la virtualisation de la réalité physique.

Étant donné que les conséquences de la COVID-19 sur l’organisation du travail risquent de se prolonger encore un certain temps, on anticipe que la RA fournira aux entreprises des outils pour visualiser des informations et partager des produits numériques avec du public autant à l’interne qu’à l’externe.

Dans ce contexte, Venture Beat prévoit, pour l’année 2021, la popularisation dans les entreprises des réunions holographiques.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., dans lesquelles les employés pourront éventuellement se présenter sous la forme d’un avatar tridimensionnel. L’utilisation accrue des « jumeaux numériques .  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.», c’est-à-dire des personnes, des objets ou des bâtiments virtuels basés exactement sur des vrais, est également à prévoir.

Une autre tendance est la conversion des actifs physiques en actifs numériques de RA grâce à la disponibilité des outils de numérisation 3D. De plus, étant donné l’abondance de produits pour lesquels un prototype a été créé ou qui ont entièrement été développés en tant que modèles tridimensionnels, leur intégration dans l’environnement de la RA semblerait présenter moins de difficultés. Parmi les applications industrielles, on prévoit la possibilité de modéliser et d’assembler les pièces d’une machine entièrement en 3D avant d’entamer la production réelle.

Forbes.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. précise de son côté que quatre industries sont censées propulser le développement de la RA :

  1. Le commerce en ligne : dans ce domaine, la RA semble avoir le potentiel de créer des expériences d’achat plus novatrices et sécuritaires. Ces technologies offriraient des options de prévisualisation pour mieux explorer et comprendre les produits avant de les acheter. Cela pourrait faire diminuer les retours et créer de la valeur pour les détaillants.
  2. Les services alimentaires : la RA permettra aux professionnels de l’industrie de la restauration de promouvoir leurs compétences et produits à l’aide d’hologrammes humains et d’objets tridimensionnels. De même, les consommateurs soucieux de l’origine de leurs aliments pourront visualiser le processus de traitement au complet.
  3. L’industrie : la RA s’insère dans les efforts d’accélération de la transformation numérique, et l’on s’aperçoit du potentiel des hologrammes humains pour rendre les chaînes d’approvisionnement plus transparentes.
  4. L’éducation : certaines universités se trouvent engagées dans la mise en place de laboratoires de RA pour renforcer le processus d’apprentissage et étendre la portée de leurs programmes à un plus vaste public.