Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 10 février 2021

La promesse énergétique et sanitaire des maisons intelligentes

Un papier publié en 2017.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. dans la revue Energy Policy désignait les maisons intelligentes comme l’un des dix domaines d’action prioritaires de l’Union européenne (UE) dans son plan stratégique pour les technologies énergétiques. En effet, la mise en réseau d’une panoplie de technologies – telles que des capteurs, des moniteurs, des interfaces, des appareils et des dispositifs – permettrait l’automatisation et le contrôle à distance de l’environnement domestique.

Dans cette perspective, grâce au contrôle des facteurs environnementaux, notamment la température, la lumière, le mouvement et l’humidité, les maisons intelligentes pourraient répondre à une demande latente des ménages en matière de contrôle et de gestion de l’énergie domestique. Selon le papier, les maisons intelligentes devraient être vues comme faisant partie d’un futur système écoénergétique susceptible de réduire la demande globale et d’atténuer les contraintes d’approvisionnement pendant les périodes de pointe.

La COVID-19 ne semble pas avoir découragé le développement des technologies connectées. En effet, pour IoT Times.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., les technologies sans contact des maisons intelligentes et d’autres technologies connectées – comme les lumières germicides intelligentes ou les robinets automatiques – pourraient contribuer à lutter contre la pandémie.

Selon Parks Perspectives.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., l’adoption des technologies liées à l’Internet des objets devrait s’accroître à mesure qu’un nombre croissant de personnes s’habitueront à rester chez elles ou près de chez elles. Cette tendance est observable depuis quelques mois déjà. Un rapport de Guidehouse Insights.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (juillet 2020) soulignait que le marché mondial des objets intelligents pour la maison devrait générer 24,8 milliards de dollars en 2020 et atteindre 108,3 milliards de dollars en 2029, à un taux de croissance annuel composé de 17,8 %. Enfin, en septembre 2020, un rapport de ABIresearch.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. anticipait que malgré les interruptions provoquées par la pandémie, le marché mondial des technologies liées aux maisons intelligentes devrait augmenter de 4 % en 2020 par rapport à l’année 2019 et générer 85 milliards de dollars de revenus.

En décembre 2020, Analytics Insights.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.énonçait plusieurs tendances pour les maisons intelligentes en 2021, dont les suivantes :

  1. Le partage des données des propriétaires de maisons intelligentes avec les organisations qui conçoivent et construisent les dispositifs connectés est vu comme la prochaine grande innovation en matière de maison intelligente.
  2. Les concepteurs de dispositifs intelligents, les fournisseurs de services et les organisations médiatiques accorderont une importance particulière à l’expérience des clients.
  3. Il y aura une pression accrue pour une connectivité plus performante pouvant assurer le débit des données et la sécurité.
  4. L’intelligence artificielle permettra d’augmenter le contrôle, l’efficacité et la personnalisation de la gestion des dispositifs connectés.