Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 10 février 2021

Les tendances technologiques qui s’annoncent pour le l’année 2021

Quoique la pandémie de la COVID-19 représente un défi formidable pour l’industrie, IndustryWeek.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. estime qu’elle a tout de même encouragé la créativité et la résilience des fabricants en plus de contribuer à établir les normes qui façonneront cet écosystème pendant des décennies. En effet, à ce qu’il paraît, les multiples transformations provoquées par la pandémie ont mis en évidence cinq tendances qui devront être surveillées.

  1. La prédominance de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique pour atténuer les effets de la COVID-19 dans les usines; ces technologies ont le potentiel de combler le fossé qui sépare les employés et la machinerie, car elles permettent de gérer à distance des processus répétitifs et de mesurer la performance des équipements 24 heures sur 24.
  2. La mise en valeur de la « source ouverte » (open source) pour normaliser le fonctionnement des nouvelles plates-formes technologiques qui se multiplient rapidement; en effet, étant donné l’adoption rapide des technologies de rupture par les fabricants, il faut prévoir, dit-on, une multiplication des standards et donc l’impossibilité de faire interagir les différentes plates-formes. Dans ce contexte, on estime que la source ouverte permettra d’unifier les technologies créées en silo.
  3. Le développement durable, qui deviendra un trait caractéristique de l’industrie 4.0; dans un environnement économique et politique qui favorise depuis un certain temps la durabilité des processus industriels, on prévoit que cette tendance se manifestera aussi dans le développement de l’automatisation. Par exemple, dans la numérisation de la chaîne d’approvisionnement, il s’agirait de donner priorité aux fournisseurs informatiques qui feront preuve d’engagement à l’égard de l’environnement.
  4. L’apparition de cas concrets d’utilisation de la connectivité 5G; IndustryWeek signale que l’expansion des zones de couverture au cours de l’année 2021 favorisera la mise en place de scénarios basés sur la technologie 5G, qui passera de la phase pilote à des cas d’utilisation réels. Cette technologie est censée jouer un rôle critique dans l’industrie 4.0 avec un potentiel certain pour l’automatisation des entrepôts, la collecte et structuration des données industrielles sur l’infonuagique, la fourniture de contenu de réalité virtuelle et de réalité augmentée pour les techniciens des usines, etc.
  5. Le télétravail, qui s’imposera comme la norme plutôt que l’exception; emboîtant le pas aux entreprises technologiques, les fabricants traditionnels commencent à adopter des pratiques de travail à domicile. Il s’agirait d’un virage culturel qui s’accentue au fur et à mesure que les entreprises, même les plus conservatrices, s’aperçoivent des bénéfices d’une plus grande connectivité, qui est rendue possible grâce aux outils de collaboration. Selon des données de la Conference Board.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., le pourcentage d’employés à temps plein dans le secteur manufacturier aux États-Unis qui travaillent principalement à domicile – au moins trois jours par semaine – est passé de 7 % à près d’un tiers (32 %).