Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 25 janvier 2021

Des pratiques à privilégier pour bâtir des sociétés plus résilientes en prévision d’une nouvelle crise

McKinsey.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. établit plusieurs priorités que les décideurs devraient privilégier pour fortifier le gouvernement, bâtir des sociétés plus résilientes et revitaliser les compétences fondamentales du secteur public. Parmi elles, soulignons les suivantes :

  1. Encourager le développement de la télésanté : la pandémie de la COVID-19 a mis en évidence le rôle des technologies numériques dans les systèmes de soins de santé. Ces dernières ont contribué à endiguer la crise sanitaire et à fortifier l’approvisionnement en équipements de protection individuelle. À l’avenir, les gouvernements devraient rendre la télésanté plus accessible pour les patients.
  2. Démarrer une révolution dans l’apprentissage scolaire : il s’agit de consolider les bonnes pratiques d’éducation en ligne, notamment l’adoption de modèles d’apprentissage hybrides, la création de modules d’apprentissage basés sur les compétences, le financement de cours d’apprentissage continu et la création de centres de ressources virtuels.
  3. Rendre les chaînes d’approvisionnement plus résilientes : après le choc de la COVID-19, les gouvernements pourraient encourager les entreprises à adopter des pratiques pour sécuriser leurs chaînes d’approvisionnement. Il pourrait être question, par exemple, d’augmenter le nombre de fournisseurs, de délocaliser et de régionaliser les chaînes d’approvisionnement, etc.
  4. Cibler les mesures de relance pour une société plus résiliente : il s’agit d’encourager des objectifs à long terme comme, par exemple, développer l’énergie verte et améliorer l’efficacité énergétique; accélérer la numérisation du gouvernement, offrir aux entreprises des incitations à adopter de nouvelles technologies; et puis, façonner la main-d’œuvre du futur pour accroître sa résilience face à l’automatisation croissante.
  5. Intensifier la révolution numérique du gouvernement : la pandémie de la COVID-19 a mis en évidence les outils technologiques pour répondre aux besoins de la population, et les modes d’interaction numériques ont la côte auprès des gens. Cela permet un traitement de l’information et une réponse gouvernementale bien plus rapides que ce que l’on obtient avec les méthodes traditionnelles.
  6. Institutionnaliser les meilleures pratiques pour répondre à la prochaine crise : en plus des centres de gestion de crises qui sont responsables de coordonner les efforts des différents paliers gouvernementaux, il semble pertinent de former une équipe interfonctionnelle pour surveiller de façon proactive et en permanence l’occurrence de nouvelles crises.
  7. Favoriser, dans le secteur public, la prise de décision fondée sur les données : l’analyse des données statistiques permet d’accélérer la mise en place d’initiatives censées protéger la population et de communiquer de façon plus transparente la portée de l’action publique aux citoyens.
  8. Rendre le travail des employés publics plus productif : l’automatisation des tâches routinières permettrait de déplacer une partie du personnel vers la première ligne d’interaction avec la population. Cela pourrait améliorer l’expérience des citoyens.