Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

Europe - 12 janvier 2021

La numérisation, au cœur des actions gouvernementales européennes

Alors que le gouvernement français vient d’annoncer son plan.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de numérisation de 120 millions d’euros (186 millions de dollars canadiens) avec sa nouvelle plateforme clique-mon-commerce.gouv.fr.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. à l’intention des commerçants, des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration et des artisans pour les inciter à maintenir ou à développer une activité en ligne, l’Écosse, elle, investit des efforts pour combler la fracture numérique.

On estime à environ 800 000 le nombre de personnes qui ne sont pas en ligne en Écosse (sur une population de 5,4 millions). Les personnes à faible revenu et les personnes âgées ou handicapées peuvent avoir du mal à se payer un ordinateur ou une connexion Internet ou peuvent carrément manquer de compétences numériques.

Au début de la pandémie, Scotland IS.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (l’organe représentatif du secteur technologique écossais) et le Conseil écossais des organisations bénévoles (SCVO.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.) ont lancé un appel à l’action pour combattre l’exclusion numérique en Écosse. Le gouvernement écossais s’y est joint pour former Connecting Scotland.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., qui inclut les 32 conseils locaux en Écosse et des centaines de services tiers et publics. Le programme fournirait un kit (un ordinateur, des données, une formation et du soutien) aux ménages à faible revenu qui n’ont pas accès à Internet pour leur permettre d’accéder aux services numériques dont ils ont besoin.

Le programme est exécuté en phases pour cibler des données démographiques particulières qui sont exclues numériquement. La phase 1 visait à atteindre les personnes à haut risque de contracter la COVID-19. La phase 2, quant à elle, ciblait les familles à faible revenu, y compris les femmes enceintes et les jeunes qui ne sont plus en placement.

Dans un commentaire.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publié sur le site Apolitical, Katie Lyne.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., représentante du gouvernement écossais, soutient qu’au sein même du gouvernement, l’équipe a dès le départ combiné l’élaboration des politiques, la prestation et la conception centrée sur l’utilisateur. Elle pense qu’il s’agit d’un bel exemple de développement et de prestation collaboratifs : prendre une idée dans une situation d’urgence et bâtir un processus véritablement collaboratif en déterminant les personnes qui ont besoin du service. Ainsi a été créé un pipeline de livraison solide et durable.

À ce jour, Connecting Scotland a obtenu un financement de 43 millions de livres sterling (74 millions de dollars canadiens) dans le but de connecter 50 000 personnes à Internet d’ici la fin de l’année 2021. Actuellement, 9 000 ménages reçoivent des kits avec des avantages immédiats.

Outre l’autonomisation des personnes, l’une des choses les plus importantes à tirer de ce programme, selon Katie Lyne, ce sont les efforts de collaboration de toutes les organisations concernées. Le programme a montré que les secteurs public, privé et tiers peuvent se mobiliser rapidement autour d’un problème en période de besoin et créer un héritage durable de la pandémie de COVID-19.