Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 12 janvier 2021

Les stratégies d’affaires des entreprises américaines et chinoises face à un éventuel découplage

Selon IndustryWeek.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a érodé la mondialisation bien plus rapidement que plusieurs ne l’avaient prévu il y a un an. D’autres facteurs ont également contribué à cette situation : la pandémie de la COVID-19, le sentiment antichinois qui en a découlé et un climat politique de plus en plus tendu. Il semblerait que le monde n’est pas prêt à revenir à la mondialisation, mais plutôt qu’il se dirige vers le découplage.

Un éventuel découplage entre les deux plus grandes économies de la planète bouleverserait le commerce mondial en raison de l’émergence d’un bloc commercial et d’une chaîne d’approvisionnement alliés à la Chine et d’autres aux États-Unis. Les conséquences pour les entreprises, notamment celles de haute technologie, seraient énormes. IndustryWeek explique que c’est précisément la coopération entre les secteurs technologiques américains et chinois qui a rendu possible l’évolution de cette industrie, en particulier au cours de la dernière décennie.

C’est dans ce contexte de découplage croissant que les dirigeants technologiques en Chine, aux États-Unis et un peu partout dans le monde réévaluent leurs stratégies mondiales. IndustryWeek cible donc les mesures critiques à surveiller à un moment où les entreprises tentent d’équilibrer leur intérêt de vendre aux États-Unis et en Chine, de protéger leur propriété intellectuelle et de maintenir leur compétitivité.

Ainsi, IndustryWeek estime que les entreprises américaines qui essaieront de soutenir leurs activités en Chine seront portées à élaborer une stratégie pluriannuelle pour développer des produits orientés vers le marché chinois en profitant de leur avantage concurrentiel par rapport aux autres possibilités locales. Une autre option est d’établir des partenariats avec des entreprises en Chine pour accéder à un marché qui privilégie des achats auprès de fournisseurs locaux.

Une autre possibilité pour les entreprises américaines pourrait être d’acquérir des actifs ou de créer de nouveaux modèles d’affaires dans des segments où la Chine ou le bloc des pays asiatiques ont un avantage qui fait défaut aux États-Unis, comme c’est le cas pour les équipements 5G. Une autre décision clé est la recherche d’un modèle d’approvisionnement qui privilégiera le standard « la Chine plus un » afin de réduire la dépendance envers les fournisseurs chinois et accroître la résilience.

Les entreprises chinoises qui désirent prendre de l’expansion sur les marchés internationaux chercheront, semble-t-il, à maximiser leur croissance sur le marché intérieur afin de disposer d’une base commerciale solide qui leur permettra de mieux résister aux contrariétés sur le plan global. De plus, signale IndustryWeek, les entreprises qui seront prêtes à s’internationaliser choisiront la diversification géographique afin d’atténuer les risques géopolitiques. Une autre stratégie envisageable est l’établissement de partenariats et l’intensification des activités régionales, comme c’est déjà le cas avec les téléphones intelligents. IndustryWeek est d’avis que la dernière étape à laquelle les entreprises chinoises doivent réfléchir est l’élaboration d’une stratégie de sortie d’urgence.