Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 28 octobre 2020

Commercialisation et privatisation de l’éducation

La pandémie de la COVID-19 a affecté le système éducatif.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. forçant le secteur à se tourner vers le numérique de manière abrupte. On assiste ainsi à un repositionnement du secteur dans un contexte ou la distanciation sociale commence à devenir une norme. La Banque mondiale.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publiait en mars 2020 que « la propagation du virus et le confinement d’un pays pourraient servir de laboratoire d’essai idéal pour des interventions technologiques en appui à l’éducation à distance » fournissant ainsi une occasion de mettre à profit l’utilisation de la technologie dans l’éducation.

En effet, le boom de technologies éducatives crée une opportunité de marché pour le secteur privé. Certaines compagnies de technologie comme Google ou Amazon ont connu une forte augmentation de la demande pour leurs produits et services en raison de leur capacité à fournir des solutions gratuites à l’échelle internationale. Les réseaux sociaux comme YouTube et TikTok.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. ont en outre commencé à prospecter le marché dans le but de créer des contenus pour des cours à domicile. Ils pourront ainsi augmenter leurs revenus au moyen des publicités. Le système éducatif deviendrait dans ce cas un véhicule d’expansion de l’industrie publicitaire commerciale, selon un document d’Éducation internationale.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publié en juillet 2020.

De plus, on assiste à une forte stimulation de l’innovation dans le domaine des technologies de surveillance pour assurer la présence virtuelle des élèves et la surveillance des examens. En avril dernier, The Washington Post.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publiait un article sur le recours aux surveillants virtuels par les établissements d’éducation. On y perçoit déjà un besoin pour les produits et services de surveillance pour les plateformes en ligne.

Cette tendance laisse entrevoir un futur ou l’évolution rapide des technologies de l’information et de la communication est en train de façonner le besoin de main-d’œuvre. En effet, des compétences numériques seront requises pour une large catégorie d’emplois. Le World Economic Forum.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publiait d’ailleurs que « d'ici 2022, plus de 40 % des compétences de base requises pour exercer les emplois existants devraient changer », d’où la nécessité de renforcer les compétences des travailleurs d’aujourd’hui. La conversion soudaine vers l’éducation numérique peut combler ce besoin.

Cependant, l’accès des ménages à la technologie dépend de la possibilité de bénéficier d’une connexion à Internet haut débit ou d’avoir un téléphone intelligent ou un quelconque appareil électronique. Cela est intrinsèquement lié au niveau de revenu. Les programmes permettant de cibler au plus vite les personnes qui en ont le plus besoin et les technologies abordables sont donc vitaux. Le Québec a déjà amorcé des démarches en ce sens en annonçant un investissement.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de 100 millions de dollars pour 70 000 foyers et des milliers d’entreprises afin de leur procurer un accès à Internet haut débit.