Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 29 septembre 2020

La technologie de la climatisation constitue la grande occasion manquée dans la lutte contre les changements climatiques

Selon un rapport.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de l’Agence internationale de l’énergie, la croissance démographique, l’augmentation des revenus, l’urbanisation croissante et la hausse des températures estivales pourraient faire tripler le nombre d’appareils de climatisation dans le monde d’ici le milieu du siècle, ce qui porterait le total à 6 milliards.

Un article.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de la revue MIT Technology Review révèle que la climatisation représente l’un des défis les plus insidieux des changements climatiques et l’un des problèmes technologiques les plus difficiles à résoudre. Plus le monde se réchauffe, plus nous aurons besoin de nous rafraîchir, et ce, non seulement pour le confort, mais aussi pour la santé.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. et la survie.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. dans de grandes parties du monde.

Les climatiseurs eux-mêmes produisent assez de chaleur pour augmenter de manière mesurable les températures urbaines, et ils libèrent des gaz à effet de serre très puissants. De plus, ces milliards de nouveaux appareils gourmands en énergie créeront l’une des plus grandes sources de croissance de la demande en électricité dans le monde. Sans améliorations majeures, la demande d’énergie provenant du refroidissement triplera également pour atteindre 6 200 térawattheures d’ici l’année 2050. Cette quantité représente près d’un quart de la consommation mondiale totale d’électricité.

Malgré l’ampleur des défis, le secteur a obtenu relativement peu de financement, et peu de progrès notables ont été constatés dans les produits sur le marché. Mis à part la lenteur des gains d’efficacité, la technologie de base fonctionne à peu près comme lors de son introduction il y a près d’un siècle. D’autres technologies énergétiques – comme les panneaux solaires, les batteries et les véhicules électriques – ont connu des améliorations beaucoup plus importantes en termes de coûts et de performances au cours des dernières décennies grâce aux politiques publiques, aux efforts de recherche et à la demande croissante de solutions de remplacement plus propres.

Treau.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. fait partie d’un certain nombre de jeunes pousses et de groupes de recherche qui essaient de diverses manières de réaliser des progrès similaires pour le refroidissement. Mais ces derniers demeurent lents.

Le problème n’est pas simplement que de plus en plus de climatiseurs auront besoin de plus d’électricité pour bien fonctionner. C’est aussi que la demande se fera de manière simultanée, aux heures de pointe, lorsque les températures sont vraiment écrasantes. Cela signifie que nous devrons reconstruire les systèmes électriques pour répondre à des niveaux de demande qui ne seront atteints que pendant quelques heures ou quelques jours par an.