Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 19 mai 2020

Les défis des chaînes d’approvisionnement des entreprises à l’ère du numérique

À l’ère du commerce en ligne, les services de livraison doivent être de plus en plus performants pour répondre aux attentes élevées des clients. Les commerçants doivent donc adapter et repenser leur chaîne d’approvisionnement. Le site Hub institute.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. a publié un résumé des meilleures interventions en la matière lors du HUBDAY Future of Retail & E‑commerce 2020.

Les préoccupations des consommateurs ont évolué. Outre le prix, ceux-ci considèrent les moyens et le temps de livraison. Bien que la population soit davantage consciente des enjeux environnementaux liés principalement à la pollution, l’intérêt grandissant des consommateurs pour le commerce en ligne fait augmenter le transport de marchandises, ce qui limite la réduction de polluants. Il n’existe aucun moyen de transport optimal pour la livraison; le choix de celui-ci dépend du schéma urbain local. Malgré les progrès technologiques, les drones et les voitures autonomes ne se démocratiseront pas avant 15 à 20 ans. Entre temps, le nombre de livreurs devrait augmenter. Selon les prévisions, une pénurie de ces travailleurs devrait apparaître en 2025.

La livraison est un élément clé de la réussite d’un commerce. En effet, pour plus de 62 % des consommateurs, elle est un facteur décisif dans la prise de décision pour un produit équivalant. Par conséquent, il importe que les entreprises numérisent les tâches des livreurs afin que ceux-ci gagnent en efficacité et en temps.

De plus, l’implantation d’une solution de microréalisation (microfullfillment) qui incorpore des mini-centres de distribution dans les magasins de détail ou à proximité des centres urbains directement dans les magasins locaux permet d’automatiser le processus. Cette stratégie permet aux détaillants de réduire la distance avec les clients, d’augmenter la vitesse de livraison et d’amoindrir la complexité du « cliqué-ramassé ».

De surcroît, les détaillants doivent faire face aux problèmes de retours de marchandises. En plus d’engendrer des pertes pour l’entreprise, cela fait augmenter la quantité de déchets. Par exemple, aux États-Unis, entre l’Action de grâce et le Nouvel An, plus de 90 milliards de produits ont été jetés sans aucune valorisation.

Les entreprises doivent donc optimiser leurs services de livraison pour qu’ils soient efficaces tout en respectant les défis de demain.