Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 10 mars 2020

Les quartiers d'innovation pour réduire les inégalités régionales aux États-Unis

Selon Brookings.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., au cours des dernières années, l'essor de l'économie de l'innovation, qui est au cœur d'une bonne partie de la croissance des États-Unis, s'est fortement concentré dans une poignée de villes côtières négligeant le développement du reste du pays qui éprouve des difficultés à suivre le rythme. Ce clivage est devenu patent lors des élections présidentielles de l'année 2016.

C'est pourquoi Brookings estime que les investissements du gouvernement fédéral – qui ont propulsé la croissance de centres d'innovation aussi puissants que Boston, la Silicon Valley et des parcs de recherche de premier niveau comme celui du Research Triangle Park depuis les années 1950 – doivent désormais viser le déploiement d'une toute nouvelle génération de centres d'innovation. Cette fois-ci, le leadership local jouera un rôle absolument décisif dans la gestion des investissements transformationnels essentiels pour la prospérité des collectivités.

Nous entrons ainsi au cœur des quartiers d'innovation où l'on trouve des acteurs locaux avant-gardistes qui devraient avoir la capacité d'intégrer des activités de R-D dans les institutions, les pouvoirs publics et l'industrie de chaque région.

Dans cet ordre d'idée, Atkinson, Muro et Whiton – des auteurs qui proposent le nouveau rôle que les investissements fédéraux devraient jouer pour rééquilibrer les inégalités géographiques croissantes des États-Unis – définissent une série de critères précis pour cibler les candidats avec le plus fort potentiel afin de faire partie de la nouvelle géographie américaine des centres d'innovation. Il est question de leur taille, de leur capacité d'innovation, de la densité du bassin de compétences de la main-d'œuvre locale et de la distance aux principaux centres technologiques existants.

L'analyse des données en fonction de ces critères révèle l'existence de 35 régions métropolitaines qui réunissent les conditions propices et qui constituent le type d'endroit que le gouvernement fédéral pourrait privilégier dans son choix de « centres de croissance désignés ». Les villes considérées doivent démontrer qu'elles sont prêtes à faire les investissements transformateurs nécessaires pour créer des environnements dynamiques qui permettront la croissance des entreprises et l'épanouissement des travailleurs de l'économie avancée.

Un rapport publié précédemment.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. indique que 15 des 35 candidats les plus « prometteurs » pour les centres de croissance identifiés par Atkinson, Muro et Whiton – dont Cleveland, Saint-Louis et Pittsburgh – travaillent déjà à favoriser de tels environnements grâce à des investissements dans des districts d'innovation locaux.