Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 24 février 2020

Une nouvelle membrane améliore le stockage d’énergie et la pureté de l’eau

Des chercheurs du Laboratoire national Lawrence Berkeley.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., aux États-Unis, ont développé une nouvelle membrane de batteries dans le but de stocker l’énergie provenant de sources renouvelables.

Actuellement dans l’industrie, deux types de membranes sont conçus. Il y a d’abord les membranes échangeuses d’ions appelées Nation. Celles-ci sont dispendieuses à fabriquer en plus d’être difficiles à utiliser. Ensuite, la seconde catégorie est la membrane polymère. Elle n’est généralement pas suffisamment conductrice et sélective pour le transport des ions.

Pour remédier à ces défauts, une membrane appelée AquaPIM a été développée. Son nom provient du fait qu’elle est constituée d’un polymère de microporosité intrinsèque qui possède une grande affinité avec l’eau. Les chercheurs ont découvert qu’en modifiant les membranes avec un produit chimique appelé amidoxime, les ions voyageaient plus rapidement entre les deux pôles de la batterie et que le coût de fabrication était moins élevé.

En parallèle, des chercheurs de l’Imperial College London.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. ont conçu, à l’aide de simulations informatiques, des membranes à base de polymères de microporosité intrinsèque (PIM) contenant une base de Tröger ou des groupes amidoximes. Ces polymères sont à la fois rigides et solubles dans un liquide comprenant des pores, ce qui permet une sélectivité des molécules et des ions en fonction de leur taille ainsi qu’un transport plus rapide des ions.

Ces propriétés permettent de mieux purifier l’eau et d’obtenir ainsi de l’eau potable à partir de sources d’eau non propice à la consommation. Il devient donc possible d’augmenter la durée de vie des batteries de stockage d’énergie qui se dégradent à cause du mélange des deux éléments qu’elles contiennent.

Cette découverte permet d’améliorer les conditions de vie des gens qui n’ont pas accès à de l’eau potable. Les travaux de deux équipes de chercheurs contribuent également à la lutte contre les changements climatiques.