Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 24 février 2020

Une nouvelle méthode de captation du carbone

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé une nouvelle méthode révolutionnaire de captation du carbone.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. qui fonctionne même lorsqu’il y a un faible niveau de carbone dans l’air.

Cette méthode est basée sur des principes électrochimiques qui sont facilités par la nature binaire, soit la capacité d’être dans deux états simultanément, de l’affinité des composantes avec le dioxyde de carbone. Cette aptitude permet de capter le CO2 qui est présent à de faibles concentrations et de le libérer dans un flux porteur de carbone pur grâce à divers processus chimiques et électrochimiques.

Ce système s’appuie fondamentalement sur un principe de charge-décharge. En laboratoire, il produit environ 7 000 cycles de charge-décharge de capture de carbone durant sa durée de vie utile avec une perte d’efficacité d’environ 30 %. Cette méthode pourrait produire de 20 000 à 50 000 cycles.

Les électrodes nécessaires à ce processus peuvent être produites avec des techniques chimiques standards. Cette solution est ainsi peu coûteuse, nécessite peu d’énergie et s’effectue dans les conditions ambiantes.

Le carbone pur obtenu peut être utilisé à des fins commerciales allant de la production d’énergie à la fabrication de matériaux courants, puisqu’il peut être combiné à plusieurs autres éléments et produire ainsi un système neutre en carbone. Il peut également être emprisonné sous terre pour diminuer la présence des gaz à effet de serre dans l’atmosphère et contribuer à la lutte contre les changements climatiques.