Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 24 février 2020

L’innovation dans les entreprises profite de plus en plus de la recherche gouvernementale

Une recherche.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. publiée l’an dernier dans la revue Science démontre que près d’un tiers des brevets américains s’appuyaient directement sur des recherches financées par le gouvernement des États-Unis. L’étude suggère ainsi que le financement public pourrait être encore plus influent qu’il n’y paraît.

Selon l’un des auteurs de l’étude dont les propos sont rapportés.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. sur le site du Havard Business School, entre les années 1950 et 1980, les dépenses de recherche et développement (R-D) du gouvernement fédéral américain ont été multipliées par cinq. Elles sont en effet passées de moins de 20 milliards de dollars à plus de 100 milliards de dollars américains par année, une somme semblable aux dépenses de recherche et développement des entreprises.

Depuis lors, les dépenses des entreprises ont continué d’augmenter, alors que les financements publics se sont stabilisés. En 2016, les entreprises représentaient 69 % de toutes les dépenses de R-D, tandis que le gouvernement américain ne fournissait que 22,5 %.

Malgré des dépenses relativement moins importantes, le gouvernement fédéral finance des innovations qui importent vraiment pour l’économie américaine, indique la recherche.

En tirant parti des nouvelles données de brevets du Bureau américain des brevets et des marques, les chercheurs ont pu découvrir quels brevets ont été obtenus indirectement grâce au soutien financier du gouvernement (en plus de ceux qui provenaient directement des laboratoires de recherche gouvernementaux).

Ils ont pu ainsi constater que depuis l’année 1926, le pourcentage de brevets impliquant un soutien gouvernemental avait augmenté régulièrement. Ainsi, le pourcentage de brevets qui bénéficient d’un soutien gouvernemental est passé de 12 % en 1980 à un sommet de 30 % en 2011 avant de diminuer légèrement à 28 % depuis ce temps.

Si plus d’inventions s’appuient sur des subventions fédérales, cela suggère que cette aide devient de plus en plus importante pour la recherche en général, déclare l’un des auteurs. De plus, puisque les brevets financés par le gouvernement s’avèrent plus importants que prévu, cela renforce l’idée d’un financement gouvernemental de l’innovation en tant que moteur économique.