Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 1 avril 2019

L'Internet des objets pour rendre les bâtiments plus verts

Selon Tech Target.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., les technologies de l'Internet des objets (IdO) peuvent aider les entreprises à gérer plus efficacement la consommation d'énergie qui est nécessaire au fonctionnement et à l'entretien de leurs bâtiments. En effet, il semble que ce type de systèmes soit en mesure d'automatiser les processus de surveillance de la température et de l'humidité, par exemple, et de modéliser la consommation d'énergie afin que l'équipement puisse fonctionner de façon optimale.

Parmi les réactions provoquées par le relancement du projet Green New Deal.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. par les écologistes du parti démocrate aux États-Unis – qui prévoit un vaste plan d'investissement dans les énergies propres afin de contrer le réchauffement climatique – le rôle des technologies de l'IdO dans les efforts d'écologisation.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. des bâtiments s'est avéré un sujet d'intérêt.

Qu'est-ce qu'un bâtiment écologique au juste? Selon l'U.S. Environmental Protection Agency.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., ce terme réfère à la pratique qui consiste à créer des structures et à utiliser des processus respectueux de l'environnement tout au long du cycle de vie d'un bâtiment, c'est-à-dire lors de la conception, de la construction, de l'exploitation, de l'entretien, de la rénovation et de la démolition.

Par ailleurs, les technologies de l'IdO peuvent générer des économies substantielles pour les entreprises. Citant des données de l'U.S. Energy Information Administration, Tech Target signale que les bâtiments commerciaux consomment 20 % de toute l'énergie utilisée dans le pays.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.. Les coûts de l'éclairage et de la climatisation peuvent atteindre plusieurs millions par année pour une entreprise qui possède plusieurs établissements.

Selon Tech Target, l'efficacité énergétique semble une composante essentielle de la responsabilité sociale des entreprises et désormais, les consommateurs s'attendent à ce qu'elles fassent preuve d'un comportement plus éthique. Il est à noter que dans l'immobilier commercial, environ 20 milliards de pieds carrés ont obtenu une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.) et que 2,2 millions de pieds carrés sont certifiés chaque jour.

En outre, il est à noter que la faible disponibilité des données a parfois remis en question l'idée selon laquelle les bâtiments écologiques sont plus écoénergétiques que les bâtiments traditionnels. En 2016, le site GreenBiz.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. signalait que très peu de propriétaires d'immeubles certifiés LEED se donnaient la peine de mesurer et de signaler leur consommation d'énergie une fois l'immeuble occupé. Bref, il était impossible de connaître la performance d'un bâtiment écologique.

Sans surprise, ce manque d'information a soulevé des critiques par rapport à l'efficacité des politiques publiques qui privilégient la construction de ce type de bâtiments et a remis en question les méthodes visant à réduire leur consommation d'énergie. C'est dans ce contexte que le rôle des technologies de l'IdO devient aussi pertinent.

Tech Target mentionne que malgré la multitude d'usages, les quatre façons principales dont les entreprises peuvent profiter de ces technologies pour réduire leur empreinte environnementale se définissent graduellement :

  • La surveillance des installations physiques afin de régler de façon intelligente l'éclairage et les thermostats en fonction des rythmes d'utilisation.
  • L'utilisation d'un dispositif d'IdO intelligent pour assurer un entretien et un fonctionnement optimaux des bâtiments et éviter ainsi le gaspillage d'énergie. Par ailleurs, les données collectées permettaient de détecter des défaillances potentielles avant qu'elles ne surviennent et, éventuellement, de déclencher automatiquement une réparation.
  • Le suivi de des conditions météorologiques aux immédiations des bâtiments, grâce aux dispositifs d'IdO, permettrait d'effectuer des modifications de façon opportune afin d'éviter une hausse imprévue et coûteuse de la consommation d'énergie. De plus, grâce à l'analyse de données historiques sur la météo et à leur corrélation avec la consommation d'énergie, il serait possible de cerner des modèles de consommation et, au besoin, de remplacer l'équipement peu efficace.
  • Les systèmes d'IdO permettraient également de collecter des données à partir de la rétroaction des êtres humains. Par l'entremise des applications mobiles, les utilisateurs peuvent signaler le niveau de confort d'un bâtiment, l'intensité du chauffage ou de l'humidité, par exemple, ou l'occurrence de pannes d'équipement.

Pour en savoir davantage sur ce sujet :