Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 11 mars 2019

Un accès au financement diversifié pour les startups et les PME

L'accès au financement a été traditionnellement un des principaux obstacles au développement des startups et des petites et moyennes entreprises (PME). Selon une étude de Roosevelt Institute.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (2015), le manque d'accès au financement est un facteur clé dans le déclin constant de l'entrepreneuriat aux États-Unis qui est visible depuis plus d'une décennie.

Un signe inquiétant serait représenté par la diminution depuis l'année 1997 des PAPE, c'est-à-dire le premier appel public à l'épargne qui signale l'entrée d'une entreprise sur le marché boursier.

En fait, selon ce centre de recherche, de nombreux entrepreneurs potentiels dans la trentaine ou la quarantaine sont réticents à créer une entreprise parce qu'ils craignent un échec financier. De plus, les générations de millénaires et de post-millénaires sont post-corporatistes, c'est-à-dire qu'elles ne croient pas que les banques ou les entreprises sont censées jouer un rôle majeur dans leur vie.

Par ailleurs, le site FundThrough.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. fait référence à une recherche de SME Finance Forum.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. qui souligne l'existence d'un fossé de financement de plus de 5 000 milliards de dollars américains entre les besoins de financement des PME et le financement organisationnel mis à leur disposition.

De plus, selon les données de FRBNY's Small Business Credit Survey (2016.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.), la moitié des startups à faible risque se sont vues refuser un financement en raison d'un dossier de crédit insatisfaisant. Qui plus est, 19 % des startups à faible risque et 12 % de toutes les startups confondues ne savent pas la raison pour laquelle on leur a refusé du financement.

C'est dans ce contexte que FundThrough.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. révèle – par l'entremise d'une étude de l'OCDE.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (2018) – que les prêts bancaires accusent une diminution dans 15 des 25 pays étudiés selon les données disponibles en 2016. De surcroît, le taux de croissance de la valeur médiane des nouveaux prêts aux PME est passé de 2,6 % en 2015 à -5,6 % en 2016. Ce n'est donc pas surprenant de constater que les PME et startups se tournent progressivement vers des sources de financement de rechange.

Selon Business New Daily.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., les startups peuvent compter sur une multiplicité de sources de financement. Hormis les prêts bancaires ou les emprunts à la famille, les jeunes entrepreneurs peuvent notamment compter sur :

Selon l'OCDE.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., le recours au financement alternatif en ligne était particulièrement répandu en Chine, au Royaume-Uni et aux États-Unis..

Un exemple de ce type de pratique est rapporté par le magazine Business Journal.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.. Ce dernier indique que l'État de New York a investi entièrement un fonds de capital-risque de démarrage de 45,9 millions de dollars pour stimuler le développement des entreprises situées au nord de l'État de New York qui auraient éprouvé des difficultés à accéder au capital autrement.

Ce financement est canalisé à travers l'Innovate NY Fund.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., une initiative de Empire State Development qui a pour objectif d'offrir aux entreprises en phase de démarrage un accès aux marchés de capitaux afin d'encourager l'innovation, la création d'emplois et l'entrepreneuriat dans l'État de New York. Ce programme a bénéficié d'une subvention de 35,6 millions de dollars en provenance du département du Trésor américain et de 10,3 millions de dollars de Goldman Sachs. Le montant a été jumelé à une somme de 335 millions de dollars versée par le secteur privé.

Le Fonds Innovate NY est sous la supervision de New York Ventures.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., une entité qui gère les fonds d'investissement pour l'innovation de l'État de New York. Un autre fonds à mentionner est le Innovation Venture Capital Fund.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., (NYSIVC), un fonds de 100 millions de dollars qui investit dans des entreprises stratégiques en phase de démarrage axées sur les technologies de l'information, les sciences de la vie et la biotechnologie. Les investissements oscillent entre 500 000 et 5 millions de dollars et nécessitent au moins une source privée en contrepartie au moment de l'investissement dans une proportion de 2 pour 1.

Le fonds NYSIVC investit également dans la commercialisation de nouvelles technologies dans des universités de l'État de New York, avec des investissements qui peuvent atteindre 100 000 dollars. Ces programmes ont été développés pour attirer plus d'investissements de capital-risque privés dans les régions moins favorisées qui sont situées dans le nord de l'État de New York, comme la région d'Albany, et qui ne réussissent pas à attirer l'attention des investisseurs.

Pour en savoir davantage sur ce sujet :