Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 22 octobre 2018

L’économie circulaire et les nouvelles technologies de rupture : une relation vertueuse

L'économie circulaire, c'est quoi?

Réussir à créer la richesse sans générer de déchets, voilà l'objectif de l'économie circulaire. Bien qu'aucune entreprise ne puisse se vanter d'avoir atteint un objectif aussi ambitieux, il semble incontestable que les principes de cette économie se popularisent de plus en plus.

Le site Digitalist.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. rappelle que ce modèle a fait son apparition dans le parc industriel de Kalundborg au Danemark où, depuis une expérience pionnière amorcée en 1972, les industries effectuent régulièrement des échanges de matériaux et de matières premières. On constate, 40 ans plus tard, que ces échanges ont généré des économies estimées à environ 100 millions de dollars américains par année tout en réduisant les déchets et la pollution. 

De plus, les profits semblent être au rendez-vous. Selon des projections de l'entreprise internationale de conseils et de technologies Accenture, les organisations pourraient créer jusqu'à 4 500 milliards de dollars américains en valeur vers l'an 2030.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. si elles choisissaient d'adopter plus largement les principes de l'économie circulaire.

Il va sans dire que pour les écologistes, les gouvernements et les hommes d'affaires, ce type de modèle économique permet de résoudre la contradiction « appauvrissement des ressources et accroissement des déchets ».

La popularisation de l'économie circulaire

On souligne, par exemple, la collaboration entre Nestlé et PepsiCo.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., deux entreprises qui se sont entendues pour combiner leurs parcs de camions et leurs itinéraires afin d'optimiser la livraison des produits frais et réfrigérés. Selon le Forum économique mondial, en évitant le gaspillage d'espace, ce partenariat a permis de réduire les coûts de transport de 44 % et les émissions de carbone de 55 %.

Quels sont les facteurs qui propulsent l'économie? Tout d'abord, les tendances du côté de la demande. En effet, selon un rapport du McKinsey Global Institute.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (novembre 2011), environ 3 milliards de nouveaux consommateurs de classe moyenne s'ajouteront à l'économie mondiale vers l'an 2030. Il est à noter que la Banque mondiale a décrit l'avènement du pouvoir de consommation de cette nouvelle classe moyenne comme une « potentielle bombe à retardement ».

Dans un contexte de consommation accrue, la conservation, la récupération et la réutilisation constituent des réponses incontournables et rentables à la volatilité croissante des ressources. Digitalist indique en effet que les matières premières utilisées dans la fabrication des appareils électroniques proviennent souvent de pays instables ou ravagés par des guerres civiles comme le Congo.

De plus, certaines matières rares, telles que l'yttrium et le lutécium, utilisées dans les produits électroniques sont monopolisées presque entièrement par la Chine. Cette situation entraîne une augmentation des coûts de fabrication.

Les nouvelles technologies de rupture et l'économie circulaire

Quelle est la place des technologies de rupture dans l'économie circulaire? Selon un article publié par ScienceDirect (2017).  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. qui vise à déterminer le rôle des technologies numériques dans la transition vers une économie circulaire, les trois domaines où ces dernières peuvent avoir un effet considérable sont les suivants :

  1. La collecte de données : l'identification par radiofréquence et l'Internet des objets (IdO) peuvent faciliter cette tâche. Dans le premier cas, un champ électromagnétique peut identifier automatiquement et retracer des « tags » (témoins) attachés aux objets qui possèdent une valeur de récupération.

Pour ce qui est de l'IdO, dans le contexte de l'économie circulaire, il peut collecter des informations générées par des capteurs afin de mettre en rapport les différentes parties prenantes sur la chaîne de valeur.

  1. L'intégration de données : elle est facilitée par les systèmes de gestion de bases de données relationnelles et les systèmes de traitement de bases de données. Face à la prolifération vertigineuse des données, ces technologies permettent d'intégrer des sources de données hétérogènes tout en spécifiant une architecture de données qui rend possible la réponse aux besoins analytiques de l'architecture de l'information.

Les systèmes de gestion du cycle de vie du produit représentent une autre technologie clé dans ce domaine. Dans le contexte de l'économie circulaire, ils peuvent aider à intégrer les informations sur différents cycles de vie et sur diverses parties prenantes de la chaîne de valeur.

  1. L'intégration des données : dans l'économie circulaire, l'analyse de métadonnées est considérée comme une approche viable pour exploiter les informations de divers systèmes d'enregistrement tels que les capteurs IdO, afin de permettre une meilleure prise de décision.

Selon Digitalist, ces technologies permettent de surmonter une des contraintes de la circularité. Il s'agit de la nécessité pour les entreprises d'être physiquement proches les unes des autres pour que les échanges circulaires soient rentables.

Il semble que le numérique est au cœur de cette économie de partage de plus en plus populaire. À ce sujet, le site MERA.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. explique que les partenariats, comme celui entre Nestlé et PepsiCo, deviendront plus faisables grâce à la massification de la blockchain, l'apprentissage automatique, la robotique et l'IdO.

Par exemple, la startup Circularise.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. est en train de concevoir une plateforme blockchain en logiciel libre qui permettrait de fournir aux entreprises qui recyclent l'information dont elles ont besoin pour optimiser le tri des matériaux pouvant être réutilisés et éviter ainsi l'inspection manuelle des objets.

D'autres technologies, telles que la robotique, l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle, peuvent également contribuer à la popularisation de l'économie circulaire. Le site MERA fait référence à Liam, le robot de démontage d'Apple muni de capacités d'apprentissage automatique qui est capable d'extraire les matériaux utilisables d'un iPhone en 11 secondes à peine. Jusqu'à présent, Apple a réussi à récupérer 61 millions de livres de matériaux réutilisables, dont 2 204 livres d'or d'une valeur de 40 millions de dollars.

Malgré ces exemples d'utilisation, l'article de ScienceDirect signale que les résultats actuels montrent que l'intersection de l'économie circulaire et des technologies numériques est un domaine de recherche restreint, mais en pleine croissance. Toutefois, ce dernier demeure au stade préparadigmatique, c'est-à-dire qu'il n'est pas encore consolidé.

Et au Québec?

Le 13 août 2018, le gouvernement du Québec a dévoilé le Plan d'action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023 – Vers une économie plus verte et prospère, doté d'une enveloppe de 147,5 millions de dollars sur 5 ans. Ce plan d'action permettra d'aider les entreprises québécoises à développer et à implanter des technologies propres ainsi qu'à adopter des pratiques d'affaires écoresponsables. Les interventions du gouvernement du Québec devraient entraîner au total des investissements publics et privés de plus de 370 millions de dollars.

Pour en savoir davantage sur ce sujet :