Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

International - 12 juin 2020

L’émergence des jeunes pousses qui fonctionnent entièrement à distance

Selon la société spécialisée PitchBook Data, les jeunes pousses (startups) qui sont capables d’adopter un mode de travail entièrement décentralisé pourraient être la prochaine grande tendance pour le remodelage radical de l’économie.

L’analyse.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. soutient que la pandémie de la COVID-19 ouvre la voie à une nouvelle ère de jeunes pousses financées par le capital-risque et exploitées entièrement à distance, sans bureaux centraux (c’est-à-dire distribuées), qui pourraient servir de modèle de croissance et d’innovation au cours de la prochaine décennie. Par rapport à la période « prépandémie », ces jeunes pousses distribuées sont susceptibles de se positionner plus favorablement dans l’environnement actuel lorsqu’il s’agit d’attirer le capital de risque et de recruter des travailleurs hautement qualifiés.

Au début de la crise, les entreprises distribuées ont probablement été en mesure de s’adapter plus rapidement aux mesures de confinement et de maintenir les dépenses à un faible niveau par rapport aux autres entreprises basées à un seul endroit. À mesure que les activités reprendront, ces caractéristiques pourraient faire augmenter les valorisations privées, ce qui aiderait à attirer plus d’investissements en capital-risque et à créer les conditions permettant aux entreprises distribuées de devenir des innovateurs clés au cours du prochain cycle économique. Au fil du temps, l’institutionnalisation des organisations décentralisées pourrait avoir des conséquences économiques, sociales et politiques importantes à mesure que les entreprises adopteront de nouvelles approches du travail et que les employés et les capitaux se détacheront de zones géographiques particulières.

Les jeunes pousses distribuées sont naissantes, mais des cas de réussites existent

Les entreprises distribuées représentent une version plus extrême des modèles traditionnels de travail à domicile, dans laquelle les organisations ont des bureaux centraux, mais permettent aux employés de travailler à domicile à temps partiel, tandis qu’un nombre limité d’employés travaillent chez eux à temps plein, souvent dans différentes villes. Sur les quelque cinq millions de travailleurs aux États-Unis qui travaillent à temps plein à domicile (à l’exclusion des entreprises individuelles), PitchBook estime qu’environ un million travaillent pour des organisations qui exercent leurs activités entièrement à distance. Ce nombre représente environ 1 % de la population active totale.

Les emplois dans le domaine de la technologie ou ceux qui sont basés sur la connaissance sont plus faciles à occuper à distance. De plus, il existe plusieurs jeunes pousses notables financées par du capital-risque qui fonctionnent entièrement à distance. L’exemple le plus réussi est peut-être la plate-forme de codage GitLab.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., fondée en 2011, qui a depuis levé 414 millions de dollars américains avec une évaluation de 2,8 milliards de dollars en septembre 2019. La société compte plus de 1 000 employés dans plus de 50 pays et devrait générer plus de 100 millions de dollars de revenus annuels.

La suppression des contraintes géographiques liées à la création d’entreprise et à la localisation de l’emploi entraînerait probablement une tendance à long terme de désurbanisation du travail et du capital. Ces effets seraient probablement les plus largement sentis dans les grandes villes, où la main-d’œuvre qualifiée et le capital d’investissement sont largement concentrés.