Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

Europe - 19 mai 2020

L’usine d’hydrogène du futur

L’utilisation de l’hydrogène comme source d’énergie est une option respectueuse de l’environnement si celui-ci provient de sources renouvelables. De nombreuses entreprises cherchent à exploiter cette source d’énergie abondante dont les rejets ne sont pas dommageables pour l’environnement. Des chercheurs de l’institut Fraunhofer pour le fonctionnement et l’automatisation des usines, basé en Allemagne, proposent pour ces entreprises une solution modulaire, distribuée et adaptée à la demande d’hydrogène vert. Cette solution fait l’objet d’un article sur le site Phys.org.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ces chercheurs développent des sous-composants modulables et extensibles qui peuvent être interconnectés et intégrés. Bref, cette solution est basée sur le principe d’économie circulaire, c’est-à-dire que tous les produits du processus sont utilisés au maximum de leur capacité.

Ces sous-composants sont développés pour mettre en œuvre une usine de production d’hydrogène au moyen de procédés électrochimiques ou biochimiques selon les conditions du site, s’il y a présence ou non d’énergies renouvelables telles que l’énergie éolienne, photovoltaïque ou hydroélectrique. En dernier recours, des installations de biogaz devront être implantées pour la production d’hydrogène.

Une des solutions modulaires de l’institut est une station Mobile Modular H2 Port (MMH2P). Il s’agit d’une station de remplissage d’hydrogène portable pour de courts trajets – jusqu’à 200 kilomètres – pour les parcs industriels et commerciaux.

Le produit recherché est de l’hydrogène; or, son processus de production va produire également de l’oxygène. Ce dernier élément peut être utilisé, entre autres choses, pour les procédés de soudage ou d’ozonation, laquelle sert de désinfectant pour les stations d’épuration. En effet, des micropolluants tels que les pesticides peuvent être éliminés des eaux usées lorsqu’il y a introduction d’ozone. L’oxygène peut également être utilisé dans les usines de biogaz pour éliminer le sulfure.

Cette usine du futur pourrait contribuer à lutter contre les changements climatiques provoqués par les gaz à effet de serre étant donné que les rejets sont inoffensifs pour l’écosystème.