Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

États-Unis - 1 avril 2021

Des achats en ligne de plus en plus verts

Un article.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. du Washington Post décrit la façon dont plusieurs entreprises en démarrage entendent « verdir » les pratiques du commerce électronique en réinventant la boîte jetable, les conventions de livraison et la fréquence des envois. Bienvenus boîtes postales en plastique réutilisables, emballages compostables, étiquettes d'expédition à l'encre d'algues et dépôts consolidés pour lutter contre les changements climatiques.

Ces efforts s'inscrivent dans le contexte d'un changement plus important dans le secteur de la vente au détail pour éliminer le carton et le plastique à usage unique, alors que les consommateurs évaluent de plus en plus les impacts environnementaux d'une expédition rapide et facile. Des marques telles que Clorox, Häagen-Dazs et Seventh Generation s'orientent vers des emballages en verre, en aluminium et en acier inoxydable qui peuvent être retournés, nettoyés et remplis pour des utilisations ultérieures. Pour ce faire, elles utilisent Loop.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., un programme lancé il y a deux ans lors du Forum économique mondial.

Les experts en développement durable affirment qu'une grande partie de la pollution associée aux achats en ligne est générée lors de la livraison du « dernier kilomètre », ce dernier tronçon de l'entrepôt à la porte. Mais ils affirment aussi que l'emballage est peut-être un problème plus facile – et plus tangible – à résoudre.

L'entreprise Jet.com, qui a été vendue à Walmart il y a cinq ans, a eu l'idée de proposer un plan qui réduirait la quantité de déchets expédiés au domicile des clients et qui rationaliserait les livraisons afin que les commandes de plusieurs détaillants soient déposées par lots, au lieu d'être fragmentées. Plus de 100 détaillants de vêtements ont signé pour le service. Le fondateur de Jet.com estime que les consommateurs sont prêts à attendre quelques jours de plus pour recevoir leurs commandes si cela diminue le gaspillage. Les analystes, quant à eux, disent que cette proposition pourrait être difficile à faire accepter étant donné que des services tels qu'Amazon Prime ont conditionné les acheteurs à recevoir leurs biens dans un délai d'un jour ou deux. C'est la raison pour laquelle Jet.com se concentre sur les commandes de vêtements, qui ont tendance à être fragmentées parce que les consommateurs achètent à partir de plusieurs sites différents ayant leurs propres horaires de livraison et conventions. Ce segment de marché présente aussi les taux de retour les plus élevés du commerce électronique, ce qui en fait un choix particulièrement adapté aux emballages réutilisables.

Selon un expert.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., plus les achats en ligne deviennent efficaces, plus ils représentent une meilleure option environnementale que l'achat en magasin. Les camions de livraison peuvent effectuer des livraisons plus regroupées au lieu de zigzaguer autour de la ville, ce qui réduit les émissions de gaz à effet de serre. De plus, un camion de livraison qui effectue des dizaines d'arrêts par heure est plus efficace que les acheteurs qui se rendent dans plusieurs magasins pour acheter une poignée d'articles à la fois.