Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Vecteurs – Veille stratégique en économie et innovation.

Actualités

Océanie - 1 avril 2021

Une semaine de travail de quatre jours

Le télétravail commence à peine à être accepté et pleinement adopté par les entreprises qu'on entend déjà parler d'une semaine de travail de quatre jours. Dans la conception traditionnelle du travail, la productivité est mesurée par la présence dans les bureaux de l'entreprise 5 jours par semaine de 9 h à 17 h. Cependant, au sortir du premier confinement en mai 2020, la Nouvelle-Zélande proposait une semaine de travail de quatre jours.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. pour relancer l'économie. L'objectif était d'accorder un plus grand nombre de jours de congé pour stimuler les dépenses dans le secteur de l'hôtellerie et du tourisme, qui a été le plus atteint par la pandémie. Cette stratégie repose sur le fait que l'expérience de télétravail a connu du succès. Les salariés se sont révélés productifs en échange de plus de flexibilité, et le même résultat pourrait être atteint avec une semaine de quatre jours.

En décembre 2020, Unilever.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. a commencé à expérimenter la semaine de quatre jours en Nouvelle-Zélande. L'entreprise compte essayer cette nouvelle façon de faire pendant un an avec 81 employés. Si l'expérience s'avère concluante, l'option sera offerte au personnel des autres succursales ailleurs dans le monde.

Une entreprise locale, Perpetual Guardian.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., a également adopté la semaine de quatre jours de travail. Le choix appartient aux employés de se prévaloir de cette option ou non. Le salaire n'est nullement affecté par le fait de travailler une journée de moins que d'habitude, et les employés peuvent choisir d'être en congé n'importe quel jour de la semaine. Les employés ont toutefois dû se défaire de quelques mauvaises habitudes comme l'envoi excessif de courriels, car la communication est privilégiée. Néanmoins, Andrew Barnes, le président-directeur général, reconnaît que cet avantage n'est pas applicable dans tous les domaines. Les compagnies manufacturières ou les ouvriers d'une chaîne de production auront du mal à réduire leur semaine de travail. Cette option convient plutôt aux cadres ou au personnel administratif.