Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/recherche et innovation

Zones industrialo-portuaires

Qu’est-ce qu’une zone industrialo-portuaire?

Il s’agit d’un espace délimité servant à des fins industrielles et situé à proximité de services portuaires ainsi que d’infrastructures routières et ferroviaires.

Cette proximité représente un avantage comparatif considérable pour les entreprises, notamment pour celles du secteur de la transformation, puisqu’elle permet un accès facilité aux intrants et une distribution adéquate des marchandises produites vers les marchés nord-américains et internationaux.

Pourquoi favoriser le développement des zones industrialo-portuaires?

Le Québec peut compter sur un réseau portuaire commercial de calibre mondial. Plusieurs entreprises ont su tirer profit des installations portuaires en s’implantant au sein des zones industrielles situées près des ports.

La localisation à proximité d’un port représente un réel avantage comparatif sur lequel s’appuient un grand nombre d’entreprises, notamment celles du secteur manufacturier. Ces territoires névralgiques sont donc essentiels à la vitalité économique du Québec.

Le contexte actuel est propice à la croissance des activités manufacturières au Québec. Des facteurs comme la baisse du taux de change, la relance de l’économie américaine et l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne influencent favorablement les perspectives du secteur manufacturier au Québec.

Quels sont les objectifs visés?

Le gouvernement vise, par le développement des zones industrialo-portuaires, à favoriser la réalisation de projets d’investissement manufacturiers afin de créer des emplois et d’augmenter la valeur des exportations québécoises, et ce, dans une perspective de développement durable.

De plus, le développement industriel près des ports permettra d’optimiser l’utilisation des infrastructures.

  • Au cours des quinze prochaines années, le gouvernement anticipe la réalisation, dans les zones industrialo-portuaires, de projets industriels représentant des investissements de plus de 2,4 milliards de dollars et une création d’environ 3 000 emplois.
  • En exploitant plus intensivement le potentiel des sites industriels portuaires, le Québec améliorera sa balance commerciale et s’intégrera davantage à l’économie mondiale, qui est en constante transformation.
  • Le transport par bateau émet quatre fois moins de gaz à effet de serre (GES) que le transport par train et jusqu’à neuf fois moins de GES que le transport par camion. Les interventions du Québec favoriseront à la fois son développement économique et l’atteinte de ses objectifs de réduction des GES.

Où les zones industrialo-portuaires seront-elles situées?

À partir du réseau portuaire commercial stratégique du Québec, le Ministère a désigné une quinzaine de ports ayant de meilleures perspectives de développement. Ils sont situés dans les zones industrialo-portuaires suivantes :

Quelles sont les prochaines étapes?

Le Ministère a terminé sa consultation auprès des administrations municipales et portuaires, laquelle avait pour objet de valider leur intérêt à implanter une zone industrialo-portuaire sur leur territoire.

Une entente de collaboration entre le gouvernement du Québec et les intervenants locaux a été entérinée pour la plupart des zones industrialo-portuaires. La majorité des zones ont été annoncées; les autres le seront prochainement.

L’entente de collaboration permet de mettre en place un comité local regroupant la ou les municipalités visées, l’administration portuaire de même que les ministères et les acteurs régionaux concernés.

Le mandat de ce comité comprendra notamment :

  • une proposition de délimitation de la zone industrialo-portuaire;
  • l’élaboration d’un plan de développement (caractérisation de la zone industrialo-portuaire, analyse des forces, des faiblesses, des possibilités et des menaces [FFPM], repérage des marchés potentiels, y compris en ce qui a trait à la synergie industrielle, et cibles de prospection d’investissements);
  • la promotion des zones industrialo-portuaires à l’échelle locale et auprès des intervenants responsables de l’attraction d’investissements.

De quel montant dispose le gouvernement pour le développement des zones industrialo-portuaires?

Par le développement de zones industrialo-portuaires, le gouvernement souhaite favoriser la mise en œuvre de projets manufacturiers qui seront le plus à même de profiter de la proximité d’installations portuaires commerciales.

Ainsi, le gouvernement du Québec entend favoriser la réalisation de projets d’investissement privé dans les zones industrialo-portuaires au moyen d’une enveloppe d'intervention de 300 millions de dollars, issue du Fonds du développement économique.

Le programme ESSOR, géré par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, servira de levier pour appuyer les projets d’investissement réalisés au Québec, dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable.

Le soutien gouvernemental, qui s’adressera à la fois aux entreprises d’ici et à celles d’ailleurs, vise les projets d’implantation de nouvelles entreprises ainsi que l’expansion ou la modernisation d’entreprises existantes localisées dans les zones industrialo-portuaires.

De plus, une somme de 200 millions de dollars du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports est également disponible pour des projets d’amélioration des infrastructures portuaires et intermodales, par le biais du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime.

Ce programme a notamment pour objectif de favoriser le maintien, l’amélioration et le développement d’un réseau adéquat et compétitif d’infrastructures de transport maritime des marchandises au bénéfice des expéditeurs ainsi qu’une meilleure intégration des modes de transport en zone portuaire pour le transport des marchandises.

Les entreprises, les organismes municipaux et les autres organismes légalement constitués ayant un établissement au Québec, y compris les administrations portuaires canadiennes, sont admissibles à ce programme.

Pour plus d’information, consultez le site Web du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Quels sont les avantages d’une zone industrialo-portuaire pour les entreprises?

Les entreprises qui s’installeront au sein d’une zone industrialo-portuaire auront accès :

  • à des infrastructures de transport intermodales;
  • à un environnement d’affaires favorisant la synergie entre les différentes activités industrielles.

Comment le gouvernement entend-il promouvoir les zones industrialo-portuaires?

Afin de promouvoir les zones industrialo-portuaires et de favoriser l'attraction d'investissements privés, le gouvernement entend :

  • caractériser chacune des zones industrialo-portuaires pour mettre en valeur leurs atouts et leurs spécificités et, ainsi, mieux cibler les efforts de prospection;
  • faire la prospection, au Québec et à l’international, de projets industriels pour lesquels la proximité des installations portuaires représente un facteur clé de localisation;
  • soutenir financièrement les nouveaux projets industriels dans les zones industrialo-portuaires;
  • améliorer les infrastructures dans les zones industrialo-portuaires permettant de concrétiser les projets industriels.

Comment le gouvernement entend-il s’assurer d’un développement harmonieux des zones industrialo-portuaires?

Le développement des zones industrialo-portuaires se fera dans une perspective de développement durable. Par conséquent, les atouts de chacune des zones industrialo-portuaires devront être pris en compte, tout comme leurs limitations en matière de développement, notamment en ce qui a trait à l’environnement et à l’acceptabilité sociale des projets.

Les projets d’investissement réalisés dans le cadre des zones industrialo-portuaires devront être conformes à la réglementation environnementale ayant cours au Québec. En fonction de leur nature, ils pourront être soumis à des études d’impacts environnementaux ou aux procédures relevant du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Communiqués de presse

Précédent
Ensemble on fait avancer le Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant