Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/politiques, stratégies, plans d'action

Des programmes financiers adaptés aux entreprises de la filièreL'empreinte carbone de l'aluminium québécois, un avantage reconnu

Stratégie québécoise de développement de l’aluminium (SQDA) 2015-2025

L'aluminium constitue un véritable métal d'avenir. Ses
30 000 emplois bien rémunérés dans près de 
1 500 entreprises en font un secteur d'importance pour
la croissance de l'économie québécoise et de ses régions.

Avec le lancement de la Stratégie québécoise de développement de l'aluminium 2015-2025, le Québec se donne les moyens de favoriser la croissance et le rayonnement de tous les maillons de la chaîne de valeur de l'aluminium, qu'il s'agisse des :  

  • transformateurs d'aluminium;
  • équipementiers et des fournisseurs spécialisés;
  • producteurs d'aluminium primaire;
  • acteurs en innovation;
  • organismes de l'industrie.

Vision 2025 de la Stratégie québécoise de développement de l'aluminium 2015-2025

Que le Québec soit reconnu mondialement pour l'expertise et le caractère innovateur de l'ensemble de sa chaîne de valeur, dont les transformateurs, les équipementiers et les fournisseurs spécialisés, ainsi que pour son rôle de chef de file en production d'aluminium primaire à faible empreinte carbone.

Faits saillants

Avec la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium 2015-2025, la filière québécoise se donne une vision de croissance claire et concertée qui lui permettra :

  • d’atteindre des objectifs ambitieux, dont celui de doubler la transformation d’aluminium au Québec au cours des dix prochaines années;
  • de faciliter l’accès au métal pour les transformateurs québécois;
  • de soutenir les projets d’investissement privé afin de bonifier la chaîne de valeur de la transformation;
  • d’exploiter les marchés publics comme levier pour l’utilisation de l’aluminium, de même qu’à titre de vitrine technologique;
  • d’accroître le rayonnement international des entreprises et de la faible empreinte carbone de l’aluminium du Québec;
  • d’encourager les projets de croissance des alumineries dans une perspective de partenariat avec l’industrie;
  • de favoriser la concertation des acteurs québécois de l’industrie au sein d’AluQuébec.

Une somme de 32,5 millions de dollars servira à la mise en œuvre de la Stratégie au cours des trois premières années (2015-2018).

Des objectifs ambitieux

  • Doubler la transformation d’aluminium au Québec, portant la valeur des livraisons à plus de
    10 milliards de dollars par année.
  • Favoriser des percées importantes sur les marchés d’exportation et une pleine intégration aux chaînes de production mondiales pour les équipementiers et les fournisseurs spécialisés.
  • Consolider la position du Québec parmi les plus importants producteurs d’aluminium primaire au monde.

Trois axes d'intervention

La Stratégie québécoise de développement de l’aluminium 2015-2025 propose des actions concrètes en réponse aux occasions d’affaires ciblées et aux préoccupations soulevées par les acteurs de la filière.

Ainsi, le gouvernement du Québec agira principalement sur trois fronts, qui constituent également les grands axes d’intervention de la Stratégie :

Axe 1 : Mettre en place un environnement favorable à la transformation de l’aluminium
  • Faciliter l’accès au métal
    • Rôle de premier plan pour Albecour afin de répondre aux besoins des transformateurs
    • Amélioration des pratiques d’achat et de vente de métal des transformateurs
  • Bonifier la chaîne de valeur
    • Poursuite des travaux sur la cartographie de la transformation au Québec
    • Appui aux projets d’investissement grâce à une bonification du programme ESSOR 
    • Plan de prospection des investissements étrangers
    • Accélération du développement de projets de transformation au Saguenay—Lac-Saint-Jean
  • Favoriser l’utilisation de l’aluminium
    • Accélération de chantiers d’AluQuébec
    • Prise en compte du coût total de possession par les organismes publics
    • Utilisation de l’aluminium dans les infrastructures du ministère des Transports
    • Appui à des projets de démonstration dans les édifices publics
Axe 2 : Renforcer l’ensemble de la filière québécoise
  • Faciliter l’accès à l’exportation
    • Appui aux initiatives d’accès à l’exportation, dont le projet Export-Équipementier et des missions commerciales sous une bannière commune
  • Augmenter la capacité d’innovation de la filière
    • Enseignement de l'aluminium à l'université 
    • Nouveau programme de recherche en partenariat
    • Diffusion d’expertise sur l’utilisation de l’aluminium
    • Rôle de courtier en innovation pour le CQRDA
    • Appui à des projets en innovation, notamment issus du consortium ALTec du CTA CNRC 
  • Assurer un bassin de main-d’œuvre qualifiée
    • Promotion des métiers de l’aluminium et des programmes d’études qui y sont associés
    • Appui à la formation et à la gestion des ressources humaines
    • Table de concertation sur l’adéquation formation-emploi
  • Favoriser le rayonnement de la filière
    • Plan de promotion et de sensibilisation, axé notamment sur l’avantage carbone
Axe 3 : Assurer la compétitivité des entreprises de la filière
  • Appuyer les projets des producteurs d’aluminium primaire
    • Appui aux projets d’investissement dans une perspective de partenariat 
    • Étude sur le potentiel de valorisation des extrants de la production d’aluminium
  • Encourager l’essor des PME de la filière
    • Appui aux PME de la filière pour la réalisation d’exercices de planification stratégique
    • Lancement d’un nouveau chantier pour les équipementiers et les fournisseurs spécialisés 
    • Ouverture de Podium Aluminium aux équipementiers et fournisseurs spécialisés
    • Programme d’accélération de la SVA en partenariat avec Desjardins-Innovatech
    • Appui à des projets de recherche industrielle

Documents

Avis sur l'accessibilité

Nos documents téléchargeables peuvent contrevenir aux règles de l'accessibilité Web. Si vous éprouvez de la difficulté à les utiliser, communiquez avec nous.

Outils promotionnels

Démarche consultative

Cette stratégie est le fruit d’une démarche consultative dont les deux principaux événements
ont été :

  • la tenue de consultations individuelles à l’automne 2014;
  • le Rendez-vous de l’aluminium, un forum de discussion ouvert avec l’industrie, le
    2 février 2015 à Saguenay.

Communiqué

Documents

Avis sur l'accessibilité

Nos documents téléchargeables peuvent contrevenir aux règles de l'accessibilité Web. Si vous éprouvez de la difficulté à les utiliser, communiquez avec nous.

Avantage carbone de l'aluminium québécois

  • L'aluminium du Québec à la conférence de Paris sur le climat
    Reportage télévisuel de Ici Radio-Canada mettant en lumière une étude du CIRAIG, commandée par le Ministère, qui démontre que l'aluminium québécois génère de 67 à 76 % moins de gaz à effet de serre que celui produit par les principaux producteurs mondiaux.

Pour en savoir plus sur l'étude du CIRAIG

Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Innondations printanières 2017 - Urgence québec Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant