Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/créneaux d'excellence

ACCORD, Agir ensemble pour être compétitif.

Gestion des eaux usées - transformation de la crevette

  • Créneau d’excellence : Ressources, sciences et technologies marines
  • Régions : Bas-Saint-Laurent et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Quatre usines de transformation de crevettes membres du créneau d’excellence Ressources, sciences et technologies marines ont uni leurs forces pour réaliser un projet d’innovation collaborative afin d’améliorer la gestion de l’eau utilisée dans leurs procédés de transformation :

  • La Crevette du Nord Atlantique;
  • Les Pêcheries Marinard;
  • Les Crustacés des Monts;
  • Les Fruits de mer de l’Est du Québec.

Actuellement, les usines de transformation de crevettes consomment un grand volume d’eau pour la production, et, selon les analyses réalisées, le rejet des eaux usées en milieu marin est considéré comme toxique. À court ou moyen terme, les entreprises devront se conformer à des exigences environnementales relatives au rejet des eaux usées selon les nouvelles spécifications d’Environnement Canada.

Le projet a suscité des retombées positives sur le plan du développement durable au sein de ce secteur hautement dépendant d’une gestion environnementale saine. Il a bénéficié d’un soutien du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) dans le cadre de la Mesure innovation MESI-CRIQ. Le centre de recherche Merinov s’est également impliqué dans la réalisation de la phase 1 du projet.

Aide accordée : 128 000 $
Coût du projet : 327 540 $

Des résultats probants

Les efforts fournis lors de la première phase du projet ont permis d’obtenir l’état de la situation normative et règlementaire, et de déterminer sommairement les voies technologiques afin de se conformer aux exigences environnementales relatives au rejet des eaux usées.

La première phase a permis plus particulièrement :

  • d’obtenir l’état de la situation normative et règlementaire sur les eaux usées rejetées en mer;
  • de définir les causes de la létalité de certains groupes de poissons;
  • de déterminer sommairement les voies technologiques de traitement;
  • d’établir les grandes lignes technologiques pour le traitement des effluents finaux.

La prochaine étape du projet consiste à réaliser l’étude technico-économique permettant d’établir les scénarios possibles pour une implantation à l’échelle industrielle. Cette phase a débuté en mars 2016 et devrait se terminer en juin 2017.

Précédent
Ensemble on fait avancer le Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant