Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/créneaux d'excellence

ACCORD, Agir ensemble pour être compétitif.

Adaptation de panneaux 
semi-pélagiques Thyboron pour 
la pêche à la crevette nordique

  • Créneau d’excellence : Ressources, sciences et technologies marines
  • Régions : Bas-Saint-Laurent, Côte-Nord et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Les frais d’exploitation et l’empreinte environnementale de ses activités de pêche sont des préoccupations majeures de l’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie (ACPG). Celle-ci, grâce à sa division ACPG Innovations, recherche des solutions à ces problèmes.

Les objectifs du projet d’adaptation de panneaux semi-pélagiques Thyboron pour la pêche à la crevette nordique sont la réduction des coûts de carburant, qui ont explosé au cours des dernières années, et la diminution du frottement des engins de pêche sur les fonds marins, ce qui contribuerait au maintien de la certification MSC (Marine Stewardship Council).

L’atténuation du frottement concourrait également à la baisse de la consommation de carburant grâce à une diminution de la résistance à l’avancement des navires.

Après une évaluation des principaux types de trains de pêche, l’ACPG a retenu les panneaux semi-pélagiques Thyboron 15 VF, fabriqués au Danemark, pour poursuivre ses travaux d’adaptation sur les crevettiers québécois.

Les principaux partenaires de l’ACPG sur le plan technique sont :

  • Merinov (le Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches du Québec);
  • le fabricant de panneaux semi-pélagiques Thyboron;
  • deux entreprises de pêche de crevettes (Pêcheries Danamé et Les Pêcheries Marc Paré);
  • Simrad.

D’un coût total de 721 102 $, ce projet, réalisé en deux phases, a été financé par :

  • Développement économique Canada;
  • le Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques (BEIE);
  • les deux entreprises de pêche de crevettes mentionnées ci-dessus;
  • le gouvernement du Québec :
    • ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation,
    • ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire,
    • ministère de l’Économie, de l'Innovation et des Exportations,
    • ministère des Ressources naturelles;
  • et plusieurs autres partenaires.

Des résultats probant

Le projet devait déterminer les changements nécessaires aux équipements de pêche et aux navires. Des essais en mer ont permis de faire des ajustements pour diminuer la résistance à l’avancement des chaluts, réduisant ainsi de 14 % le frottement sur les fonds marins.

Par le fait même, l’économie de carburant est d’au moins 7 % et peut atteindre 18 % dans certaines conditions et avec une expérience accrue de l’utilisation des équipements. Selon les conditions de pêche, un bateau est susceptible de faire des économies de carburant de l’ordre de 4 000 $ à 15 000 $ par saison.

Comparativement aux panneaux traditionnels, les essais avec les panneaux Thyboron ont permis de constater la stabilité des quantités capturées et l’absence d’effet défavorable sur le volume de prises accidentelles. Cette technologie permettrait de réduire annuellement de 261 333 litres la consommation de carburant à l’échelle du Québec, ce qui représente une diminution de plus de 695 tonnes de dioxyde de carbone (CO2).

Précédent
Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant