Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/Créneaux et pôles d'excellence

ACCORD, Agir ensemble pour être compétitif.

Valorisation du bois dans l'habitation (BOCA)

La Chaudière-Appalaches, pilier important de l'économie québécoise

Secteurs d’activité

Description

Le créneau BOCA englobe l’ensemble des activités de conception, de fabrication et de commercialisation liées au bois dans le secteur résidentiel. Il comprend les entreprises spécialisées dans :

  • la fabrication de maisons préusinées;
  • d’armoires de cuisine;
  • de portes et fenêtres;
  • de planchers;
  • de meubles;
  • de structures préfabriquées;
  • d’escaliers;
  • de patios;
  • de revêtements extérieurs;
  • de moulures. 

Composition

Ce créneau regroupe des industries très différentes, tant par l’équipement utilisé que par la matière première transformée. Cette dernière se présente avec différentes caractéristiques, qui ne concernent pas seulement les essences, les dimensions ou la forme, mais aussi le taux d’humidité, la classification, la couleur et plusieurs autres paramètres. Les équipements requis et les méthodes de production sont alors adaptés en conséquence.

Selon les dernières statistiques (2007), la Chaudière-Appalaches comptait quelque 310 entreprises des sous-secteurs du bois et du meuble qui généraient au total plus de 11 160 emplois, soit 17 % de l’ensemble du Québec. Parmi ces établissements, environ 58 % ont moins de 20 ans. Le créneau possède donc un bon équilibre entre des entreprises bien établies et d’autres, plus récentes.

Les entreprises du créneau sont généralement de plus grande taille que la moyenne québécoise. Elles comptent en moyenne 31 employés, contre 14 au Québec. La valeur moyenne des revenus du secteur est de 5,5 M$, alors qu’elle se chiffre à 2,7 M$ pour l’ensemble de la province.

Le créneau BOCA dénombre plusieurs organismes nationaux partenaires tels que :

  • le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ);
  • le Quebec Wood Export Bureau (QWEB);
  • l’Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ).

Par ailleurs, pour soutenir son développement économique en général, la région compte sur des organismes comme : 

  • Développement PME Chaudière-Appalaches (DPME);
  • PÔLE Québec Chaudière-Appalaches;
  • la Conférence régionale des élus (CRE).

Stratégie

Une stratégie et un plan d’action (2009-2014) ont été élaborés, en collaboration avec les intervenants économiques de la région, pour développer le créneau d’excellence BOCA. Une entente de mise en oeuvre a été signée en mai 2009 entre :

  • le gouvernement du Québec;
  • le comité régional ACCORD;
  • le comité de créneau;
  • la Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches.

Vision

D’ici 2018, la région se propose de faire évoluer son industrie vers l’économie du savoir, en vue de devenir un pôle d’expertise mondial de produits du bois pour les marchés de l’habitation.

Forces du créneau

Dans la région de la Chaudière-Appalaches, la filière du bois représente le deuxième secteur d’importance en termes d’employabilité et de volume d’exportation.

Plusieurs entreprises du secteur rayonnent sur les marchés internationaux, au-delà du marché nord-américain. Cette expertise, reconnue à l’échelle mondiale, a d’ailleurs permis à des entreprises du créneau de collaborer, en tant que fournisseurs de choix, à plusieurs chantiers de grande envergure.

La proximité des États-Unis (principal marché cible) et la tradition d’affaires régionale développée au cours des années ont contribué à l’expansion de ce créneau.

Le créneau est reconnu par la grande diversification de l’offre des entreprises qui exercent leurs activités dans le secteur des produits du bois. Plusieurs PME sont des chefs de file québécois dans leur secteur (MAIBEC, Teknion, Meubles Rive-Sud).

Les entreprises de la région ont développé une expertise reconnue à l’échelle nord-américaine (surtout dans la finition), et cela, grâce à la créativité de leur capital humain et à leur capacité d’adaptation aux besoins des clients.

Le créneau est soutenu par une solide infrastructure de R&D et par un bassin important de chercheurs dans le secteur forestier, ce qui a permis de consolider l’expertise existante et de développer l’innovation dans les PME du créneau.

La proximité de certaines matières premières et la disponibilité d’un excellent service de transport routier ont permis à l’industrie de développer un avantage concurrentiel considérable sur le marché.

Principaux axes de développement

Quatre orientations ont été retenues :

  1. Développer des axes de collaboration pour concrétiser le potentiel de mise en marché de chaque entreprise.
  2. Regrouper le savoir-faire de l’industrie et de la recherche publique en vue d’accroître la compétitivité des entreprises et de développer des produits innovateurs en bois, en misant sur le développement durable.
  3. Développer les partenariats avec les constituants de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie.
  4. Actualiser le développement du capital humain en fonction des besoins évolutifs des entreprises.

Objectifs d'affaires

Les principaux objectifs du créneau sont :

  • Implanter de meilleures pratiques d’affaires dans les entreprises.
  • Optimiser la chaîne de valeur de débitage de bois en utilisant des procédés et des technologies innovantes.
  • Accroître la capacité d’innovation et le transfert technologique.
  • Réaliser des projets pilotes de mise en marché.
  • Se doter d’une stratégie de développement durable.
  • Développer le capital humain.
  • Faire connaître les possibilités de sous-traitance entre entreprises.

Réalisations

Voici les réalisations les plus marquantes du créneau :

Principaux partenaires

  • Centre de développement des entreprises de Lotbinière (CDE)
  • Conseil national de recherche du Canada (CNRC)
  • Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ)
  • Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
  • Développement économique Canada (DEC)
  • Développement-PME Chaudière-Appalaches (DPME)
  • Emploi-Québec
  • Centre d’aide technique et technologique en meuble et bois ouvré (EQMBO)
  • Investissement Québec
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles
  • Quebec Wood Export Bureau (QWEB)
  • TRANS-TECH : Le réseau des CCTT (CRVI, MECANIUM, OLEOTEK...)

La région

Chaudière-Appalaches

  • 402 019 habitants en 2015, soit 5,1 % de la population du Québec;
  • 10 municipalités régionales de comté (MRC) et territoires équivalents;
  • principales villes (2015) :
    • Lévis (144 040 habitants),
    • Saint-Georges (32 599 habitants),
    • Thetford Mines (25 554 habitants);
  • 208 000 emplois recensés en 2015;
  • 3,2 G$ de ventes de biens fabriqués destinées au reste du Canada en 2012.

Pour plus d'information

Direction régionale de la Chaudière-Appalaches
1055, boul. Vachon Nord, bureau 1
Sainte-Marie (Québec) G6E 1M4
Téléphone : 418 386-8677
Courriel

Créneau d'excellence BOCA.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
175, boulevard Laurier
Laurier-Station (Québec)  G0S 1N0
Téléphone : 418 728-2503

Démarche ACCORD

Ce créneau d'excellence est issu de la démarche ACCORD, une stratégie gouvernementale de développement économique régional.

Précédent
Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur Transporter le Québec vers la mobilité : Politique de mobilité durable - 2030 Budget 2018-2019 Plan économique du Québec - Mise à jour novembre 2017 Le plan économique du Québec Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec
Suivant