Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Export Québec/Stratégie exportation

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

Le marché culturel

Le marché culturel : les principaux créateurs, artistes, organismes et entreprises culturels concernés

  • Arts de la scène (incluant le cirque, la danse, la musique et le théâtre)
  • Arts visuels, architecture et métiers d'art (incluant la peinture, la photographie et la sculpture)
  • Arts numériques
  • Cinéma et audiovisuel
  • Lecture, livre et édition
  • Muséologie

Selon Statistique Canada, en 2014, les industries culturelles ont contribué pour 14,5 milliards de dollars à l’économie du Québec, ce qui représente 4,3 % du PIB québécois. Toujours en 2014, on évaluait qu’un peu plus de 175 000 emplois au Québec étaient associés aux industries culturelles.

De profondes transformations

L’univers de la culture n’échappe pas aux transformations que l’on observe aujourd’hui sur le plan international : l’évolution technologique accélérée, la multiplication des échanges internationaux, le développement des réseaux d’affinités artistiques à l’échelle mondiale et l’apparition de nouveaux courants artistiques, de pratiques d’avant-garde et de modes de diffusion novateurs en sont quelques exemples.

Grâce aux artistes, aux écrivains, aux organismes et aux entreprises culturelles, la diffusion internationale des arts et des lettres connaît un rythme de croissance accéléré, signe que les initiatives et les efforts de développement de marchés déployés depuis une dizaine d’années portent leurs fruits, malgré le fait que les coûts liés à la diffusion internationale soient considérables.

Une offre internationale de plus en plus diversifiée

L’offre culturelle internationale est également de plus en plus grande et diversifiée.

Plusieurs pays ont une abondance de lieux de diffusion, de festivals et d’événements culturels s’adressant à des publics qui sont toujours à l’affût d’artistes et de produits distinctifs et originaux.

Des marchés émergents comme la Chine et la Corée du Sud développent rapidement des infrastructures et des lieux de diffusion permettant une hausse constante des spectacles présentés annuellement. Ils peuvent compter sur un auditoire dont le niveau de vie, le niveau de scolarité et les moyens sont en croissance.

La place du Québec

Chaque année, nombre de programmateurs et de diffuseurs étrangers consacrent une partie de leur programmation à la créativité québécoise. Le Québec est régulièrement invité d’honneur de divers festivals et événements d’envergure.

En plus de contribuer au rayonnement culturel du Québec, ces vitrines ouvrent les portes de nouveaux marchés dans des disciplines aussi variées que les arts numériques, les arts visuels, le cinéma, le cirque, la danse, la littérature, le multimédia, la musique et le théâtre.

L’impact du numérique

En l’espace d’une génération, le numérique a eu un impact important.

Dans le secteur culturel, le numérique transforme déjà les disciplines artistiques, ouvre les marchés et fragmente les auditoires. Il multiplie les moyens de production et de diffusion, modifie les habitudes de consommation et bouleverse les modèles d’affaires traditionnels.

Les actions priorisées

L’industrie culturelle québécoise jouit d’une reconnaissance à l’échelle internationale pour sa créativité et son dynamisme. Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020, le gouvernement priorisera les actions suivantes afin de favoriser le déploiement international de l’industrie culturelle québécoise.

Tableau 18 — Actions et territoires prioritaires – secteur culturel
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Soutenir des projets structurants de développement de marchés en tirant profit des ententes de coopération signées avec différents pays et régions. 19
Par l'entremise du réseau des représentations du Québec à l'étranger, soutenir des activités visant la mise en marché des artistes et productions québécoises présentées dans les territoires jugés prioritaires. 16
Inclure une dimension culturelle aux missions commerciales multisectorielles dirigées par le premier ministre. 17
Soutenir l'accueil de diffuseurs, de programmateurs et d'éditeurs à l'occasion de grands événements culturels au Québec et hors de ses frontières afin de contribuer à l'établissement de liens durables entre les diffuseurs et programmateurs hors Québec et le milieu culturel québécois. 18
Appuyer la tenue de vitrines et présences collectives culturelles québécoises à l'étranger. 18

Appuyer les artistes, les organismes et les entreprises culturels :

  • dans leurs démarches préliminaires visant le développement de marchés culturels hors Québec (mission de prospection);
  • dans la diffusion d'œuvres à l'extérieur du Québec;
  • en encourageant la présence des créateurs québécois et de leurs œuvres sur la scène internationale, notamment en tirant profit du réseau des studios et résidences.
19

Territoires prioritaires
À consolider : Canada, États-Unis, Mexique, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Italie, Europe nordique, Belgique et Pays-Bas.
À développer : Chine, Japon et Corée du Sud.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel de la culture seront mises en œuvre principalement par le MCC, le CALQ et la SODEC.

Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant