Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Export Québec/Stratégie exportation

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

L'énergie

L'énergie : les principaux secteurs industriels concernés

  • Équipements servant à la production, au transport et à la distribution d'électricité
  • Matériels électriques
  • Génie-conseil

Un savoir-faire unique

Tel qu’il est souligné dans la Politique énergétique 2030, l’importance du secteur est incontestée pour l’économie du Québec.

Les PME québécoises ont acquis au fil des ans un savoir-faire unique et de grande qualité dans le cadre de certains projets hydro-électriques québécois majeurs, ce qui les distingue sur les marchés internationaux.

Depuis la création d’Hydro-Québec, les grands projets hydroélectriques et de transport d’électricité ont contribué à la réputation internationale des secteurs québécois du génie et de la gestion de projets.

Des occasions d’affaires sur les marchés extérieurs

Le gouvernement souhaite que les PME puissent profiter de façon accrue des possibilités d’affaires offertes sur les marchés extérieurs.

Les marchés de l’Amérique du Nord et de l’Europe sont en forte croissance et recherchent des produits leur permettant un meilleur équilibre Prix-Service-Qualité-Innovation. Plusieurs projets de mise aux normes sont à venir dans les prochaines années en Amérique du Nord. Aux États-Unis uniquement, 60 % des équipements liés aux réseaux de transport et de distribution devront être remplacés ou remis à neuf au cours des dix prochaines années.

Plusieurs grands projets hydro-électriques en Afrique, en Asie et en Amérique latine pourraient intéresser certains manufacturiers, voire des fournisseurs de services spécialisés de la filière électrique québécoise, en matière de génie-conseil notamment. La participation d’Hydro-Québec à certains de ces projets pourrait y faciliter l’entrée de fournisseurs québécois.

Des besoins importants sont aussi observés en matière de gestion et d’optimisation des réseaux un peu partout dans le monde.

La demande d’électricité augmente dans nombre d’utilisations finales, par exemple pour les véhicules électriques, et devrait représenter près du quart de la consommation énergétique finale à l’horizon de 2040.

Les actions priorisées

Afin d’aider les entreprises à profiter de la croissance prévue et à relever les défis que présente le développement de marchés internationaux de l’énergie, le gouvernement souhaite prioriser les actions suivantes, annoncées dans le cadre du deuxième volet de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020.

Tableau 7 — Actions et territoires prioritaires – secteur de l'énergie
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Effectuer des actions de sensibilisation à l'exportation. 1
Acquérir de l'information spécialisée pour appuyer le repérage d'occasions d'affaires (soutenir les entreprises dans leurs efforts de développement de marchés). 9
Dans le cadre d'activités et de missions commerciales, stimuler les actions facilitant les ventes des produits et services produits au Québec. 17
Faciliter des implantations et des alliances avec des partenaires locaux ou étrangers au moment du montage financier ou des spécifications techniques des projets. 15
Développer et approfondir la connaissance de l'offre québécoise et promouvoir l'expertise et le savoir-faire du Québec à travers des actions de promotion générique ponctuelles et des articles de revues spécialisées, tant en Amérique du Nord qu'à l'étranger, afin de faciliter le positionnement et l'intégration de l'offre québécoise dans ces nouveaux marchés. 18

Territoires prioritaires
Canada, États-Unis, Mexique, Chili, Afrique, Asie.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel de l’énergie seront mises en œuvre principalement par le MESI.