Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Export Québec/Stratégie exportation

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

Deuxième partie : Soutenir l'ambition des entreprises

Répondre aux besoins des PME québécoises

Avec le deuxième volet de la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020, le gouvernement fournit aux entreprises des moyens de réaliser leurs ambitions, et ce, en réponse directe aux besoins exprimés par les PME dans le cadre des consultations préalables. Ce volet s'adresse spécifiquement aux PME, dont les défis à relever sur les marchés extérieurs sont particulièrement exigeants.

Des moyens en réponse aux besoins exprimés par les PME

Étant donné que les PME québécoises disposent souvent de ressources limitées pour élaborer et mettre en œuvre de façon optimale une véritable stratégie de développement à l'exportation, elles doivent pouvoir compter sur différents appuis pour assurer leur succès sur les marchés extérieurs.

Ainsi, avec le deuxième volet de la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020, le gouvernement met à la disposition des PME québécoises différents moyens permettant de les accompagner dans le développement de leurs marchés extérieurs, en renforçant leur capacité d'exportation et en facilitant la mise en œuvre de leurs projets de commercialisation internationale.

Ces moyens répondent concrètement aux besoins exprimés lors des consultations préalables à la Stratégie, soit :

Il est important de noter que les PME exportatrices  sont à la fois :

  • plus innovantes, car davantage portées à investir en recherche et en développement pour affronter la concurrence internationale;
  • plus productives, car elles réalisent des économies d'échelle en s'appuyant sur les marchés extérieurs;
  • davantage génératrices de croissance et d'emplois de par leur objectif permanent d'accroître leurs parts de marché.

En apportant un soutien accru aux PME sur les marchés extérieurs, le gouvernement vise à stimuler leur apport à la croissance de nos exportations en misant sur leurs atouts indéniables. Par exemple, elles disposent d'une main-d'œuvre créative, elles peuvent compter sur une souplesse manufacturière et elles produisent et distribuent des produits de qualité, se distinguant souvent par leur caractère innovant ou leur conception novatrice.

Commercialisation des innovations

En plus des besoins exprimés par les entreprises, un effort particulier doit être fait pour commercialiser les innovations sur les marchés extérieurs afin de tirer davantage parti des investissements consentis en recherche et développement et d'en faire un réel facteur de compétitivité pour le Québec. La commercialisation des innovations sur les marchés extérieurs constitue une façon privilégiée d'exploiter les résultats des investissements en R-D et de bâtir ainsi une société innovante.

Plus de 500 millions de dollars au cours des quatre prochaines années

Pour accompagner les PME dans le développement de leurs marchés extérieurs, le gouvernement propose un ensemble de moyens représentant un appui financier de 536,8 millions de dollars au cours des quatre prochaines années, dont 125,6 millions de dollars en nouveaux crédits.

Avec ces ressources additionnelles, le gouvernement prévoit appuyer, d’ici 2020, 4 000 entreprises pour leur permettre d’atteindre une moyenne de 10 % de croissance annuelle de leur chiffre d’affaires.

12. Industrie Canada, Profil des PME : les exportateurs canadiens, janvier 2015.

Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant