Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Export Québec/Chine

Note sur le commerce de la Chine

Novembre 2017

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie chinoise

Chine
Principaux indicateurs, 2016
* Nombre d'unités de renminbis par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2016.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, novembre 2017.
Population (en millions) 1 382,7
PIB (en milliards de dollars US courants) 11 232,1
PIB par habitant (en dollars US courants) 8 123,3
Taux de croissance du PIB réel (%) 6,7
Taux d'inflation (%) 2,1
Taux de chômage (%) 4,0

Taux de change*

5,0125
Exportations de marchandises et services (en milliards de dollars US courants) 2 304,9
Importations de marchandises et services (en milliards de dollars US courants) 2 037,8

Le contexte économique en abrégé

La croissance de l'économie chinoise s'est encore ralentie en 2016. Ce résultat constitue une troisième baisse consécutive du taux de croissance de l'économie du pays depuis 2013. La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine est passée de 7,8 % en 2013 à 7,3 % en 2014, et de 6,9 % en 2015 à 6,7 % en 2016.

Après avoir enregistré l'une des expansions les plus rapides des 15 dernières années, l'économie chinoise amorce une transition vers une croissance moins accélérée, mais peut-être plus durable.

Cette transition s'effectue par le passage du rural à l'urbain, de l'investissement à la consommation et des activités de production manufacturière à des activités de plus en plus productrices de services. L'économie chinoise devrait désormais être moins portée par l'investissement physique et davantage par l'innovation.

Ces mutations exigeront des réformes structurelles importantes. À court terme, cette nouvelle dynamique devrait permettre de réduire les déséquilibres économiques. À long terme, elle devrait permettre au secteur privé d'avoir un accès plus important aux secteurs à forte présence étatique afin de favoriser l'innovation et la productivité au sein du pays.

On note également une augmentation des risques financiers en raison du surendettement des entreprises, des stocks élevés et des prix excessifs dans le secteur de l'immobilier. L'endettement des entreprises chinoises non financières a atteint 170 % du PIB en 20161.

En 2016, selon les données du FMI, la Chine a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du PIB réel de 6,7 %;
  • une inflation de 2,1 %;
  • un taux de chômage de 4,0 %;
  • un solde budgétaire déficitaire correspondant à 3,8 % du PIB.

Selon les données du FMI, en 2016, le PIB2 de la Chine se situait au 1er rang mondial, devant celui des États-Unis.

Les perspectives économiques sont modérées, mais elles demeurent optimistes. Les prévisions du FMI indiquent une croissance du PIB de la Chine de 6,8 % en 2017, de 6,5 % en 2018 et de 6,3 % en 2019.

Parmi les défis auxquels la Chine fera face au cours des périodes à venir, mentionnons la nécessité de mieux contrôler les risques que représente le niveau élevé de l'endettement des entreprises, et la menace que constituent la surcapacité industrielle et la flambée des prix des logements. Il y a également la nécessité de réduire les disparités en matière d'accès à une éducation de qualité, d'accroître les financements publics en faveur des structures d'accueil des jeunes enfants et de favoriser la scolarisation de ceux vivant dans les campagnes.

Les finances publiques

En ce qui concerne les finances publiques, le solde budgétaire des administrations publiques continue d'être déficitaire. Le déficit public officiel a continué d'augmenter en 2016 pour atteindre -3,8 % du PIB (comparativement à -3,4 % en 2015 et à -1,8 % en 2014).

Le plan fiscal adopté en mai 2016 visait un objectif de -3 %, qui n'a pas été atteint. Contrairement à l'année 2015, l'accroissement du déficit en 2016 était dû à une baisse de la croissance des recettes. Par ailleurs, la dynamique des dépenses a aussi ralenti, à cause notamment de la réduction des dépenses des collectivités locales.

Le déséquilibre entre les revenus et les dépenses des administrations locales a perduré en 2016. Mentionnons que les administrations locales ont effectué 85 % des dépenses publiques totales, mais n'ont perçu que 54 % des revenu3.

Le commerce extérieur de la Chine

En 2016, le commerce extérieur de la Chine (exportations et importations de biens et services) s'élevait à 4 343 G$ US, ce qui correspondait à 38,7 % du PIB. Les exportations et les importations représentaient respectivement 53,1 % et 46,9 % du commerce total de biens et services. La valeur effective du commerce de biens était de 3 686 G$ US. Quant à celle du commerce de services, elle s'établissait à 657,1 G$ US.

Les marchandises comptaient pour 84,9 % des échanges et les services commerciaux pour 15,1 %.

La Chine était le 1er exportateur (13,2 %) et le 2e importateur (9,8 %) de marchandises au monde.

Elle se situait au 5e rang mondial des exportateurs (4,3 %) et au 2e rang des importateurs (9,6 %) de services commerciaux.

Les services de voyage se classaient au 1er rang des exportations (21,4 %) et des importations (58,1 %) de services commerciaux.

Les principaux groupes de produits

En 2016, les principaux groupes de produits exportés par la Chine étaient les suivants :

  • les produits manufacturés (94,3 %);
  • les produits agricoles (3,3 %);
  • les produits combustibles et des industries extractives (2,4 %).

Cette même année, les principaux groupes de produits importés par la Chine étaient les suivants :

  • les produits manufacturés (64,4 %);
  • les produits combustibles et des industries extractives (21,3 %);
  • les produits agricoles (9,5 %).

Les principaux partenaires commerciaux4

Les principaux clients de la Chine étaient :

  • les États-Unis;
  • l'Union européenne (UE-28);
  • la Chine;
  • Hong Kong;
  • le Japon;
  • la République de Corée (Corée du Sud).

Ses principaux fournisseurs étaient :

  • l'UE-28;
  • la République de Corée;
  • le Japon;
  • Taipei;
  • les États-Unis.

Les investissements directs étrangers

Selon la CNUCED5, en 2016, les flux d'investissements directs étrangers (IDE) à destination de la Chine (flux entrants) se chiffraient à 133,7 G$ US (135,6 G$ US en 2015). Les flux entrants d'IDE des économies en développement d'Asie s'élevaient à 442,7 G$ US tandis que ceux des économies développées étaient de 1 032,4 G$ US. Les flux entrants d'IDE mondiaux totalisaient 1 746,4 G$ US.

Selon la même source, en 2016, les flux d'investissements directs chinois vers l'étranger (flux sortants) se chiffraient à 183,1 G$ US (127,6 G$ US en 2015) alors que les flux sortants d'IDE des économies en développement d'Asie se chiffraient à 363,1 G$ US et que ceux des économies développées s'élevaient à 1 043,9 G$ US. En ce qui concerne les flux sortants d'IDE mondiaux, ils s'établissaient à 1 452,5 G$ US.

La Chine6 se classait au 2e rang des destinations et des provenances mondiales de l'investissement étranger en 20167.

Le commerce de marchandises8 entre le Québec et la Chine9

L'évolution des échanges

En 2016, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la Chine se chiffraient à 13,8 G$, ce qui représentait une hausse de 3,1 % par rapport à l'année 2015. Cette hausse résultait de l'augmentation des exportations (+326 M$) et des importations (+94 M$).

Au cours de la période considérée (2012-2016), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges a été positive (+5,0 %). En 2016, la valeur de ces échanges représentait 16,2 % des échanges commerciaux de biens du Canada avec ce pays, comparativement à 16,1 % en 2015.

Toujours en 2016, la valeur des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la Chine était supérieure à celle établie entre le Québec et chacun des pays de l'UE-28. Elle correspondait également à 44,8 % de la valeur totale des échanges du Québec avec cette zone économique (30,8 G$).

Cette même année, la Chine s'est classée au 1er rang des partenaires commerciaux du Québec en Asie, devant le Japon, et au 2e rang des partenaires commerciaux internationaux du Québec, derrière les États-Unis.

Évolution des échanges de marchandises entre le Québec et la Chine, 2012-2016
(en millions de dollars canadiens)
  2012 2013 2014 2015 2016

* Les totaux étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, novembre 2017.

Exportations 2 636,4 2 603,1 2 759,7 2 688,6 3 015,1
Importations 8 724,2 8 984,7 9 553,2 10 711,8 10 805,1
Commerce total* 11 360,6 11 587,9 12 312,9 13 400,4 13 820,3

Les exportations

En 2016, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination de la Chine s'établissait à 3,0 G$, ce qui représentait une hausse de 12,1 % par rapport à l'année 2015. Elle correspondait à 14,4 % de la valeur totale des exportations canadiennes vers ce pays.

La valeur des exportations de marchandises du Québec vers la Chine représentait alors 42,9 % des exportations québécoises vers l'Asie et 3,8 % du total des exportations internationales de marchandises du Québec.

Cette même année, les exportations québécoises de marchandises vers l'Asie représentaient 8,7 % du total des exportations internationales de marchandises du Québec.

Toujours en 2016, la Chine était le 1er client du Québec en Asie, devant le Japon, et le 2e client international du Québec, derrière les États-Unis.

Les produits en tête de liste des exportations québécoises vers la Chine en 2016 étaient les suivants :

  • les avions, les hélicoptères et les autres véhicules aériens ou spatiaux (14,3 % du total);
  • le minerai de fer et ses concentrés (9,5 %);
  • la viande de porc fraîche, réfrigérée ou congelée (8,2 %);
  • les voitures de tourisme et les autres types de véhicules (7,9 %);
  • les pâtes de bois mi-chimiques (5,2 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers la Chine représentait 64 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec à destination de ce pays.

En 2016, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés à destination de la Chine se répartissait comme suit :

  • les produits de faible technologie (32,9 %);
  • les produits de haute technologie (27,9 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (27,7 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (11,6 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec vers la Chine, à l'exception des années 2012 et 2016.

Les importations

En 2016, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de la Chine était de 10,8 G$, ce qui représentait une hausse de 0,9 % par rapport à l'année 2015, et correspondait à 16,8 % de la valeur totale des importations canadiennes provenant de ce pays.

Les importations de marchandises du Québec en provenance de la Chine représentaient alors 63,9 % des importations québécoises provenant de l'Asie et 12,5 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Cette même année, les importations québécoises de marchandises en provenance de l'Asie représentaient 22,6 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Toujours en 2016, la Chine était le 1er fournisseur du Québec en Asie et le 2e au monde après les États-Unis.

Les produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de la Chine en 2016 étaient les suivants :

  • les ordinateurs et leurs unités (8,0 % du total);
  • les appareils téléphoniques et leurs parties (3,5 %);
  • les malles, les valises, en cuir, en plastique ou en textile (2,7 %);
  • les jouets, les modèles réduits et les puzzles (2,5 %);
  • les appareils d'éclairage et leurs parties (2,3 %).

Le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de la Chine se présentait comme suit :

  • les produits de faible technologie (38,3 %);
  • les produits de haute technologie (22,7 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (19,9 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (19,2 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), les produits de faible technologie ont dominé les importations.

Les sociétés et les investissements sous contrôle étranger10

En 2016, 27 filiales d'entreprises chinoises étaient établies au Québec, dont 9 entreprises hongkongaises.

Les données touristiques11

De 2009 à 2013, l'évolution du nombre de touristes chinois au Québec a été caractérisée par une hausse continue jusqu'en 2012, puis ce nombre a diminué en 2013. Au cours de la même période, le nombre de touristes québécois en Chine a lui aussi connu une hausse continue, à l'exception de l'année 2011, au cours de laquelle il y a eu une légère baisse.

Toujours au cours de cette période (2009-2013), le nombre de touristes chinois au Québec était plus élevé que le nombre de touristes québécois en Chine.

L'évolution des dépenses touristiques montre cependant que les dépenses des touristes chinois au Québec étaient, de façon systématique, nettement inférieures (au moins une fois et demie inférieures) à celles des touristes québécois en Chine. Certaines années, les dépenses des touristes québécois en Chine étaient de deux fois (en 2008) à trois fois (en 2010) supérieures aux dépenses des touristes chinois au Québec.

De 2009 à 2013, les dépenses des touristes québécois en Chine ont augmenté de façon régulière, passant de 26,9 M$ à 53,3 M$.

Au cours de la même période, les dépenses des touristes chinois au Québec ont suivi la même tendance haussière et ont augmenté de façon continue (sauf en 2013), passant de 6 M$ en 2009 à 29,6 M$ en 2012, et à 28,3 M$ en 2013. Elles sont aussi demeurées inférieures aux dépenses des touristes québécois en Chine.

Annexe

Tableau 1

Commerce extérieur de la Chine, 2012-2016
(en milliards de dollars américains)
  2012 2013 2014 2015 2016

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : OMC, marchandises, octobre 2017 et services commerciaux, avril 2017.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, novembre 2017.

Exportations de marchandises et services* 2 249,3 2 141,8 2 560,4 2 490,0 2 304,9
Marchandises 2 048,7 2 209,0 2 342,3 2 273,5 2 097,6
Services commerciaux 200,6 205,8 218,1 216,5 207,3
Importations de marchandises et services* 2 098,7 2 279,4 2 390,0 2 112,9 2 037,8
Marchandises 1 818,4 1 950,0 1 959,2 1 679,6 1 587,9
Services commerciaux 280,3 329,4 430,8 433,3 449,8
Commerce total* 4 348,0 4 694,2 4 950,4 4 602,8 4 342,7
Balance commerciale* (biens et services) 150,6 135,4 170,3 377,1 267,1

Tableau 2

Principaux partenaires commerciaux de la Chine, 2016
Clients % Fournisseurs %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : OMC, juillet 2017.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, novembre 2017.
États-Unis 18,3 Union européenne (28) 13,1
Union européenne (28) 16,1 Corée du Sud 10,0
Hong Kong, Chine 13,8 Japon 9,2
Japon 6,1 Taïwan 8,8
Corée du Sud 4,5 États-Unis 8,5
Autres partenaires* 41,2 Autres partenaires* 50,4
Monde* 100,0 Monde* 100,0

Tableau 3

Commerce de marchandises entre le Québec et la Chine, 2012-2016
(en millions de dollars canadiens)
  2012 2013 2014 2015 2016
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économique, MESI, novembre 2017.
Exportations de biens 2 636 2 603 2 760 2 689 3 015
Importations de biens 8 724 8 985 9 553 10 712 10 805
Échanges totaux 11 361 11 588 12 313 13 400 13 820

Tableau 4

Exportations de marchandises du Québec, par groupe de produits à destination de la Chine, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2012 2013 2014 2015

2016

M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017.
Avions, hélicoptères et autres véhicules aériens ou spatiaux 252,0 9,6 338,1 13,0 325,9 11,8 432,2 16,1 430,6 14,3
Minerai de fer et ses concentrés 809,5 30,7 735,0 28,2 761,1 27,6 304,2 11,3 286,1 9,5
Viande de porc fraîche, réfrigérée ou congelée 36,5 1,4 59,7 2,3 56,6 2,1 54,6 2,0 247,2 8,2
Voitures de tourisme et autres types de véhicules 6,1 0,2 34,7 1,3 68,5 2,5 119,6 4,4 239,0 7,9
Pâtes de bois mi-chimiques 89,1 3,4 103,0 4,0 103,6 3,8 123,8 4,6 156,8 5,2
Fèves de soja, même concassées 213,5 8,1 73,1 2,8 66,4 2,4 97,1 3,6 156,1 5,2
Cuivre affiné et alliages de cuivre sous forme brute 0,0 0,0 0,0 0,0 39,9 1,4 230,5 8,6 130,5 4,3
Turboréacteurs, turbopropulseurs et autres turbines à gaz 91,4 3,5 130,3 5,0 136,6 5,0 75,2 2,8 122,2 4,1
Abats comestibles des animaux des espèces bovine ou porcine 73,8 2,8 68,3 2,6 55,7 2,0 44,3 1,6 83,5 2,8
Pâtes de bois chimiques, au bisulfite, autres que les pâtes à dissoudre 2,8 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 28,6 1,1 78,7 2,6
10 principaux produits ci-dessus* 1 574,7 59,7 1 542,4 59,3 1 614,4 58,5 1 510,0 56,2 1 930,8 64,0
Autres produits* 1 061,8 40,3 1 060,8 40,7 1 145,3 41,5 1 178,6 43,8 1 084,3 36,0
Total* 2 636,4 100,0 2 603,1 100,0 2 759,7 100,0 2 688,6 100,0 3 015,1 100,0
Québec/Canada   13,6   12,7   14,3   13,3   14,4

Tableau 5

Importations de marchandises du Québec, par groupe de produits en provenance de la Chine, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2012 2013 2014 2015

2016

M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, novembre 2017.
Ordinateurs et leurs unités 829,1 9,5 857,7 9,5 822,2 8,6 832,0 7,8 859,8 8,0
Appareils pour la téléphonie et leurs parties 326,6 3,7 354,5 3,9 307,1 3,2 358,7 3,3 379,8 3,5
Malles, valises, en cuir, en plastique ou en textile 236,6 2,7 255,1 2,8 273,8 2,9 299,2 2,8 296,0 2,7
Jouets, modèles réduits et casse-têtes 182,7 2,1 177,6 2,0 203,3 2,1 263,2 2,5 267,6 2,5
Appareils d'éclairage et leurs parties 148,9 1,7 163,3 1,8 188,1 2,0 224,8 2,1 250,7 2,3
Sièges, même transformables en lits, et leurs parties 213,2 2,4 213,6 2,4 240,3 2,5 249,3 2,3 244,7 2,3
Meubles et leurs parties 153,1 1,8 158,5 1,8 176,8 1,9 187,7 1,8 189,9 1,8
Appareils récepteurs de télévision 179,3 2,1 157,5 1,8 151,6 1,6 155,5 1,5 182,7 1,7
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 57,5 0,7 65,0 0,7 76,2 0,8 128,2 1,2 163,5 1,5
Chandails, gilets et articles similaires 148,9 1,7 164,8 1,8 167,8 1,8 176,9 1,7 162,1 1,5
10 principaux produits ci-dessus* 2 476,0 28,4 2 567,8 28,6 2 607,2 27,3 2 875,4 26,8 2 996,7 27,7
Autre produits* 6 248,3 71,6 6 417,0 71,4 6 946,0 72,7 7 836,4 73,2 7 808,4 72,3
Total* 8 724,2 100,0 8 984,7 100,0 9 553,2 100,0 10 711,8 100,0 10 805,1 100,0
Québec/Canada   17,2   17,0   16,3   16,3   16,8

Tableau 6

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de la Chine, selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, novembre 2017.
Haute technologie 400,1 31,0 487,6 31,9 524,2 33,1 628,4 31,2 640,5 27,9
Moyenne-haute technologie 336,9 26,1 459,1 30,1 452,8 28,6 530,6 26,4 636,2 27,7
Moyenne-faible technologie 63,8 4,9 141,1 9,2 180,7 11,4 384,3 19,1 265,9 11,6
Faible technologie 490,4 38,0 439,4 28,8 426,6 26,9 467,6 23,3 756,6 32,9
Total manufacturier* 1 291,1 100,0 1 527,3 100,0 1 584,3 100,0 2 011,0 100,0 2 299,2 100,0

Tableau 7

Importations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits en provenance de la Chine, selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, novembre 2017.
Haute technologie 2 107,1 24,5 2 149,5 24,2 2 114,9 22,4 2 327,6 22,0 2 422,8 22,7
Moyenne-haute technologie 1 645,0 19,1 1 629,0 18,4 1 742,4 18,5 2 027,4 19,1 2 125,6 19,9
Moyenne-faible technologie 1 398,4 16,2 1 503,3 16,9 1 704,2 18,1 1 946,0 18,4 2 047,9 19,2
Faible technologie 3 465,3 40,2 3 593,6 40,5 3 875,0 41,1 4 294,1 40,5 4 091,2 38,3
Total manufacturier* 8 615,9 100,0 8 875,4 100,0 9 436,5 100,0 10 595,1 100,0 10 687,6 100,0

Tableau 8

Données sur les échanges touristiques entre le Québec et la Chine 2009-2013

Nombre de touristes chinois au Québec et leurs dépenses*
Année Nombre Variation (%) Dépenses ($) Variation (%)
* Données fournies à titre indicatif et à utiliser avec réserve.
Touristes : personnes qui ont fait un voyage d'une nuit ou plus, mais d'une durée de moins d'un an, à l'extérieur de leur ville et qui ont utilisé de l'hébergement commercial ou privé.
Sources : Statistique Canada.
Compilation : Tourisme Québec, Direction des connaissances stratégiques en tourisme, juillet 2015.
2009 16 600   6 219 800  
2010 31 400 89,2 12 734 000 104,7
2011 42 000 33,8 23 976 400 88,3
2012 50 100 19,3 29 631 000 23,6
2013 30 900 -38,3 28 315 500 -4,4
Nombre de touristes québécois en Chine et leurs dépenses*
Année Nombre Variation (%) Dépenses ($) Variation (%)
* Données fournies à titre indicatif et à utiliser avec réserve.
Touristes : personnes qui ont fait un voyage d'une nuit ou plus, mais d'une durée de moins d'un an, à l'extérieur de leur ville et qui ont utilisé de l'hébergement commercial ou privé.
Sources : Statistique Canada.
Compilation : Tourisme Québec, Direction des connaissances stratégiques en tourisme, juillet 2015.
2009 16 700   26 960 600  
2010 23 700 41,9 36 561 000  35,6
2011 22 800 -3,8 41 451 400  13,4
2012 24 100 5,7 43 237 700  4,3
2013 28 400 17,8 53 339 500  23,4

1. Il s'agit du taux le plus élevé des grandes économies. Les deux tiers de cette dette sont attribuables aux entreprises publiques (source : OCDE, 2017).

2. PIB valorisé en parité de pouvoir d'achat (PPA). Le PIB des États-Unis était de 18 569 G$ US PPA et celui de la Chine de 21 291,8 G$ US PPA.

3. OCDE, 2017.

4. Voir le tableau II de l'annexe pour des données additionnelles.

5. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), novembre 2016.

6. Inclut Hong Kong.

7. CNUCED, Rapport sur l'investissement dans le monde, 2017.

8. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

9. Voir les tableaux III à VII de l'annexe pour des données additionnelles.

10. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés, 4e trimestre de 2016.

11. Voir le tableau VI de l'annexe pour plus de détails.

Précédent
Budget 2018-2019 Plan économique du Québec - Mise à jour novembre 2017 Le plan économique du Québec Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec
Suivant