Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Se conformer/Accords commerciaux

Informez-vous sur l'Accord–Canada–États-Unis–Mexique

Accord de libre-échange nord-américain (ALENA)

Renégociation L’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) est le résultat d’une négociation entre ces trois États dans le but de moderniser l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et d’y intégrer de nouvelles dispositions et de nouveaux chapitres pour en faire un accord plus adapté aux réalités du 21e siècle. L’entente modernisée remplacera l’ALENA dès son entrée en vigueur le 1er juillet 2020.

Les négociations ont débuté le 16 août 2017. Elles se sont conclues le 30 septembre 2018 par une entente de principe menant à la signature de l’ACEUM.

Le gouvernement du Québec était présent à chacun des cycles de négociations. Afin de défendre les intérêts québécois, il a maintenu un contact constant avec les négociateurs canadiens, avec les représentants des autres provinces, des industries et des syndicats ainsi qu’avec les autres parties prenantes.
 

Historique

L’ALENA est entré en vigueur le 1er janvier 1994. Celui-ci suspend temporairement l’Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis (ALE) de 1989.

Les règles de l’ALENA sont similaires à celles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), mais poussent davantage le concept d’intégration économique, notamment en ce qui a trait au commerce des services et à l’investissement.

Retombées pour le Québec

Depuis le 1er janvier 2008, les droits de douane sur presque tous les produits originaires échangés ont été éliminés, à l’exception de certains produits agricoles.

L’ALENA a contribué à l’augmentation importante du commerce de marchandises entre le Québec et les États-Unis, qui a plus que doublé de 1993 à 2017. Les échanges commerciaux entre le Québec et le Mexique ont, pour leur part, été multipliés par six au cours de cette même période.

Ajoutons que plus de 2,4 milliards de dollars en biens et services traversent chaque jour la frontière entre le Canada et les États-Unis et que près de 9 millions d’emplois aux États-Unis et 1,9 million d’emplois au Canada dépendent des échanges entre les deux pays.

Liens pertinents

Consultez :