Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'améliorer/R-D et innovation

Démarche innovante

L'innovation est le fondement de la démarche en développement durable d'une entreprise. La prise en compte des dimensions économique, sociale et environnementale requiert un changement dans l'ensemble du modèle d'affaires et dans la culture de l'entreprise.

En revoyant et en modifiant ses façons de faire, il est possible pour l'entreprise d'ajouter de la valeur à ses produits et d'en dégager un avantage concurrentiel durable. Sans innovation, l'entreprise ne sera pas en mesure de saisir les possibilités qu'offre une démarche en développement durable. 

Selon le manuel d'Oslo.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., « une innovation concerne la mise en œuvre d'un produit (bien ou service) ou d'un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d'une nouvelle méthode de commercialisation, ou d'une nouvelle méthode d'organisation dans les pratiques de l'entreprise, de l'organisation du lieu de travail ou des relations extérieures.

Le développement durable en entreprise intègre toutes ces formes d'innovation, car il correspond au besoin de croître d'une manière durable et en harmonie avec l'environnement et la communauté assurant ainsi la pérennité des entreprises ».

De plus, l'engagement des parties prenantes (actionnaires, employés, communautés, gouvernements…) dans la démarche de développement durable de l'entreprise peut :

  • grandement améliorer les relations d'affaires;
  • contribuer à l'innovation en matière de développement de produits.

Il s'agit très souvent d'un levier pour l'innovation en qui fournit à l'entreprise de nouvelles idées. Le dialogue avec les parties prenantes peut aussi permettre de réduire les risques associés à l'acceptabilité sociale, particulièrement dans les secteurs qui touchent :

  • l'énergie;
  • les ressources;
  • la consommation;
  • la vente au détail.

L'écoconception

L'approche linéaire « extraire, fabriquer, jeter » n'est plus viable sur une planète comportant une quantité désormais limitée de ressources disponibles et renouvelables. Ainsi, l'amélioration des machines afin d'extraire de plus grandes quantités de matières et de fabriquer plus rapidement ne contribue qu'à devenir plus efficace dans la transformation des ressources en déchets.

L'écoconception (parfois appelée « écodesign ») consiste à intégrer systématiquement les considérations environnementales et sociales dans le processus de conception :

  • d'un produit;
  • d'un procédé;
  • d'un service.

Elle est définie comme une « démarche fondée sur la comparaison du rendement, et des coûts et risques rattachés à différentes solutions de rechange ». Elle recourt à des instruments basés sur le cycle de vie du produit.

La pensée « cycle de vie » est « une philosophie de production et de consommation qui prend en compte les relations environnementales, économiques et sociales propres à un produit ou à un service tout au long de son cycle de vie ». 

Les étapes du cycle de vie d'un produit sont :

  1. l'extraction et la production des matières premières
  2. la fabrication du produit qui inclut la conception et le développement du produit
  3. le transport des matériaux et du produit à toutes les étapes
  4. l'utilisation et l'entretien
  5. la collecte, le recyclage, la valorisation ou la mise au rebut

Source : Ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations. Formation sur les meilleures pratiques d'affaires (MPA). L'écoconception : concevoir aujourd'hui les produits de demain.

Chaque étape du cycle de vie consomme de l'énergie et des ressources et entraîne des impacts sociaux, économiques et environnementaux. La pensée cycle de vie permet de réduire les impacts négatifs et d'accentuer les impacts positifs, tout en évitant de déplacer les problèmes d'une étape à l'autre du cycle.

Avec l'écoconception, on doit considérer les impacts environnementaux et sociaux (changements climatiques, toxicité, pollution de l'eau, de l'air et du sol, production de déchets, etc.) sur l'ensemble des étapes du cycle de vie du produit, de l'extraction des matières premières à la production, à la distribution, à l'utilisation et jusqu'à la fin de vie du produit.

En ce sens, l'écoconception est une pratique qui permet de réduire les impacts négatifs d'un produit ou d'un service sur l'environnement et la société, tout au long de son cycle de vie, tout en conservant sa qualité d'usage et ses performances.

On estime que 80 % des impacts et 70 % des coûts environnementaux et sociaux des produits et des services peuvent être déterminés au cours de la conception (IDP, 2008). En effet, c'est à cette étape que l'équipe affectée au développement de produits dans l'entreprise sélectionne matériaux, fonctionnalités, technologies, procédé de fabrication, fournisseurs, lieu de production, etc.

Toutes les décisions prises au moment de la conception du produit ou de la mise sur pied du service auront un effet sur l'environnement et la société. Ainsi, de bonnes décisions permettront de réduire les impacts négatifs sur l'environnement ainsi que les coûts, alors que de mauvaises décisions auront des répercussions négatives tout au long du cycle de vie du produit.

Il est donc logique d'agir au stade de l'élaboration du concept et de tenter d'envisager des possibilités moins nuisibles, et ce, avant même de fabriquer et de commercialiser les produits ou d'offrir les services. Réfléchir en amont permet de réduire les impacts négatifs avant même qu'ils ne se produisent. En ce sens, l'écoconception est une démarche proactive.

Enfin, innover en intégrant le développement durable à la conception des biens ou services de l'entreprise ainsi qu'à ses activités de soutien permet d'ajouter de la valeur et d'en retirer de puissants avantages concurrentiels. Ainsi, de meilleures pratiques d'affaires en développement durable peuvent vous inspirer dans votre planification stratégique et votre démarche d'innovation.

Cas d'entreprise : Industries Mailhot

Industries Mailhot fabrique des vérins hydrauliques, télescopiques et industriels pour de multiples applications, par exemple pour les camions à charge. L'entreprise possède des divisions aux États-Unis, au Mexique, en Ontario et en Alberta, et elle jouit d'une réputation internationale.

Industries Mailhot est un grand consommateur d'acier, un matériau dont l'approvisionnement est de plus en plus coûteux. Pour cette raison, l'entreprise a commencé à se poser plusieurs questions sur des possibilités d'innovation qui lui permettront de réduire ses coûts et d'accroître sa compétitivité : « Pouvait-on récupérer les vérins et les recycler? Ou, mieux encore, les réutiliser? »

L'entreprise a amorcé une démarche d'écoconception en ayant comme objectif d'améliorer la durée de vie et le bilan écologique des vérins. Elle a d'abord analysé le cycle de vie de ses vérins et mesuré les incidences environnementales et sociales au cours des cinq étapes de vie utile du produit :

  1. les matières premières;
  2. la fabrication;
  3. la distribution;
  4. l'utilisation;
  5. la fin de vie du produit.

L'équipe de R-D a effectué une revue de ces incidences à la phase de conception et de développement du produit. Par exemple, au chapitre des matières premières, l'entreprise a misé sur des matières recyclables et a remplacé, dans certains cas, les huiles hydrauliques minérales par des huiles végétales.

Et elle s'efforce désormais de fabriquer des produits facilement démontables, facilitant ainsi le recyclage et le réusinage, ce qui engendre des gains écologiques et économiques.

Finalement, Industries Mailhot cherche dorénavant à décharger ses clients du fardeau de renouveler leurs vérins usés en proposant la location des vérins, au lieu de simplement les produire et les vendre. L'entreprise assume l'entière responsabilité de veiller à ce que les camions de ses clients utilisent en tout temps des vérins en bon état.

Les vérins écoconçus entraînent des gains écologiques, mais aussi des économies, notamment en ce qui concerne les matières premières.

Bibliographie

Institut de développement de produits. « L'écoconception : Un domaine en émergence au Québec.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. »

Lanoie, Paul, et Stefan Ambec. When and Why Does it Pay to Be Green.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., Institut d'économie appliquée,

Trudel, Jean-Sébastien. Arrêtons de pisser dans de l'eau embouteillée.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., Transcontinental

Précédent
Plan économique du Québec - Mise à jour novembre 2017 Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité
Suivant