Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'améliorer/production

Production à valeur ajoutée (PVA)

La production à valeur ajoutée (PVA, aussi appelée lean manufacturing) est une philosophie de gestion inspirée du système Toyota qui vise à accroître la productivité par :

  • l’amélioration du temps de réponse;
  • l’élimination du gaspillage;
  • le recours aux économies de gamme.

Cette philosophie s’appuie sur la participation du personnel, le travail d’équipe et certains outils de génie industriel, en tenant compte du fait que seule la fabrication ajoute de la valeur.

La production à valeur ajoutée permet de doter l’organisation d’une grande souplesse lui permettant de produire sur commande au prix de la production de masse, en petites quantités ou à l’unité, en s’ajustant rapidement aux goûts changeants des consommateurs.

 La PVA poursuit trois sous-objectifs :

1. L’amélioration du temps de réponse

Dans la PVA, l’amélioration du temps de réponse vise à satisfaire, le plus juste-à-temps possible, les besoins des clients en produisant au bon moment le bon produit tout en respectant les exigences des clients en matière de qualité et de délai de livraison.

Pour réduire le temps de réponse, les principales zones d’amélioration qui concernent davantage les processus que les technologies de pointe en fabrication sont :

  • la conception et le développement de produits et de procédés;
  • la réduction des temps de mise en course;
  • l’optimisation des flux de production;
  • la production sur demande;
  • la gestion de la chaîne de valeur. 

2. L’élimination du gaspillage

Dans la PVA, les activités à valeur ajoutée sont celles qui transforment ou modifient un produit ou un service vendu au client et pour lesquelles il perçoit une valeur.

À l’inverse, on considère comme activités à non-valeur ajoutée (NVA) celles qui utilisent du temps, des ressources ou de l’espace sans ajouter véritablement de valeur au produit ou au service vendu au client. Ces activités n’ont pas d’impact sur la forme, la fonction et l’utilisation du produit ou du service. On peut citer comme exemples d’activités à non-valeur ajoutée :

  • la manutention de produits en cours;
  • les reprises ou les réparations de produits défectueux;
  • les déplacements (dans l’usine ou le bureau);
  • les pertes de temps en recherche d’outils, de matériel ou de renseignements;
  • les doubles entrées de données.

Vous retrouverez des exemples d’activités à non-valeur ajoutée à la fin du document dans le Tableau d’identification des activités à non-valeur ajoutée (NVA) et dans la section Exemples de sources de gaspillage dans le travail administratif.

Formes de gaspillage

Une activité à non-valeur ajoutée est reconnue facilement par son lien avec l’une des sept formes de gaspillage suivantes :

Délais
DéfinitionCe sont les périodes pendant lesquelles il n’y a pas d’activité sur un produit ou un service (temps d’attente ou pertes de temps).
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Synchroniser le flux.
  • Élaborer une cellule de travail.
  • Équilibrer la charge de travail.
  • Mettre en place un système visuel.
Transport
DéfinitionTout déplacement de matériel qui n’ajoute pas de valeur au produit ou au service. ex : postes de travail très éloignés.
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Utiliser des cellules de travail.
  • Réduire l’espace entre les postes.
  • Minimiser le nombre de transports.
Stocks 
DéfinitionTout produit en excès par rapport aux besoins du client interne ou externe.
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Réduire la taille des lots.
  • Diminuer le temps de cycle.
  • Synchroniser le flux.
  • Réduire au minimum les interruptions du flux.
Surproduction
DéfinitionProduire plus que nécessaire ou plut tôt que nécessaire.
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Réduire la taille des lots.
  • Réduire le temps de mise en course.
Mouvements  
DéfinitionTout déplacement du personnel ou d’une machine qui n’ajoute pas de valeur au produit ou au service. ex : un poste de travail non ergonomique et non standardisé où les outils sont difficiles d’accès.
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Mettre en œuvre la méthode des 5S.
  • Revoir l’ergonomie.
  • Fournir toute l’information nécessaire au poste de travail.
Opérations inefficaces 
DéfinitionTout travail qui n’ajoute pas de valeur au produit ou au service ou qui pourrait être combiné dans le temps. ex : une opération de vérification (ou de comptage) du matériel à son arrivée à un poste de travail alors qu’il a déjà été vérifié au poste de travail précédent.
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Revoir ou simplifier la conception.
  • Éliminer les pièces inutiles.
  • Établir des standards.
  • Vérifier la performance.
Produits défectueux 
DéfinitionTout produit qui doit être réparé pour le rendre conforme aux besoins du client.
Correctifs (actions à faire, mesures à prendre, etc.)
  • Revoir la conception.
  • Fournir les outils et l'information nécessaires pour détecter les rejets plus tôt dans le processus.
  • Prévoir des dispositifs anti-erreur (poka yoke).

Habituellement, la façon la plus simple et la moins coûteuse pour accroître la productivité consiste à éliminer ou à réduire les activités à non-valeur ajoutée. On y parvient en réalisant des ateliers kaizen, en revoyant les processus et outils ou en réaménageant les postes de travail à l’aide de la méthode des 5S. 

3. Les économies de gamme

Une entreprise qui applique de manière exemplaire les concepts et outils de la PVA réussit habituellement à profiter d’économies de gamme, c’est-à-dire à produire efficacement et à moindre coût une plus grande variété de produits (contrairement à l’économie d’échelle qui permet de réduire les coûts en réduisant la variété).

Pour réduire le coût total moyen tout en offrant une variété de produits et de services, une organisation peut élargir sa gamme en prenant d’abord en considération, dès la phase de conception et de design, les facteurs liés à la facilité de fabrication et d’assemblage, comme : 

  • la réduction du nombre de composantes;
  • la simplification;
  • la modularité;
  • la standardisation de ces mêmes composantes.

Le but est d’accroître la variété de la gamme en multipliant les combinaisons possibles de composantes et de pièces standards.

Une organisation qui adhère à la philosophie PVA doit disposer d’une entreprise et d’une usine souples. Pour ce faire, la polyvalence des employés, l’enrichissement des tâches et la versatilité des équipements et des postes de travail doivent y être préconisés.

Le succès de la démarche PVA requiert l’adoption d’un nouveau modèle d’organisation du travail où l’on intègre le savoir et le faire, par :

  • la formation;
  • l’amélioration continue;
  • l’enseignement.

Document accessible disponible sur demande

Tableau d’identification des activités à non-valeur ajoutée (NVA)

Utilisez ce tableau pour vous aider à identifier les activités à non-valeur ajoutée dans votre entreprise, afin de palier au gaspillage.

Tableau d’identification des activités à non-valeur ajoutée (NVA)

Avis sur l'accessibilité

Nos documents téléchargeables peuvent contrevenir aux règles de l'accessibilité Web. Si vous éprouvez de la difficulté à les utiliser, communiquez avec nous.

Exemples de sources de gaspillage dans le travail administratif

On retrouve les sept sources de gaspillage (surproduction, délais, transport, stocks, opérations inefficaces, produits défectueux et mouvements) dans toutes les dimensions de la production.

Ces sources de gaspillage sont également présentes dans le travail administratif. Dans ce cas, il est un peu plus difficile de les identifier.

Voici quelques exemples d’activités à non-valeur ajoutée présentes dans le travail administratif pour chacune des sources de gaspillages :

Surproduction

  • Trop de rapports
  • Trop de copies
  • Trop de papiers
  • Trop de courriels
  • Travail non requis

Délais

  • Signatures d’approbation
  • Attente d’informations ou de décisions
  • Attente de gens en réunion

Transport

  • Transport de documents
  • Entreposage de documents 

Stocks 

  • Travail en retard (dossier, demandes, approbations)
  • Excédent de documents, de paperasses ou d’informations
  • Données, fichiers ou dossiers désuets

Opérations inefficaces 

  • Étapes non nécessaires dans le processus
  • Double contrôle
  • Double entrée

Produits défectueux (défauts)

  • Données erronées
  • Renseignements manquants
  • Erreurs dans les documents
  • Instructions ou exigences confuses

Mouvements

  • Aménagement inefficace des bureaux
  • Innombrables allers-retours
  • Recherche de dossiers ou de fournitures
  • Déplacements pour les réunions
  • Photocopies
  • Imprimerie
Contactez
Direction du développement des entreprises

Téléphone :
1 866 463-6642

Adresse postale :
380, rue Saint-Antoine Ouest, tour sud, 4e étage
Montréal (Québec)
H2Y 3X7

Télécopieur :
514 873-9912

Voir plus d'informations
Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant