Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'améliorer/développement durable

Gestion de l’eau dans une perspective de développement durable

Inspiré des niveaux de maturité de la norme BNQ 21000

L’eau est utilisée par tous les types d’entreprises, sans exception, que ce soit pour l’entretien ménager ou pour les activités relatives à la transformation alimentaire, aux systèmes de refroidissement, aux procédés industriels et au transport maritime, par exemple.

Qui dit mauvaise gestion de l’eau en entreprise dit aussi augmentation des coûts de traitement des eaux par les municipalités, une facture devant être assumée par l’ensemble des citoyens.

Une gestion intelligente de l’eau en entreprise tient compte des deux facteurs suivants :

  • la réduction de la consommation d’eau potable;
  • le contrôle de la pollution des eaux usées générées par l’entreprise.

Le présent guide propose des pistes d’action pour les petites et moyennes entreprises qui souhaitent améliorer leur gestion de l’eau, et ce, dans le respect des niveaux de maturité de la norme BNQ 21000.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. portant sur le développement durable dans les organisations.

Ressources utiles, outils et conseils

Informez-vous (niveau de maturité 1 de la norme BNQ 21000)

Connaissez-vous les normes et règlements liés à l’utilisation de l’eau qui s’appliquent à votre entreprise?

La page Eau.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. de Portail Québec regroupe toutes les informations sur les exigences légales et réglementaires qui s’appliquent à l’entreprise sur le plan :

  • de l’approvisionnement en eau potable;
  • des rejets de polluants dans l’eau;
  • des prélèvements d’eau;
  • de l’évacuation et du traitement des eaux usées.

Faites un bilan (niveau de maturité 2 de la norme BNQ 21000)

La réalisation d’un bilan permet de cerner les pistes d’action les plus stratégiques devant être privilégiées en matière de gestion de l’eau et de mieux orienter les choix d’investissement de l’entreprise en ce sens.

  1. Décrivez les activités de l’entreprise qui nécessitent la consommation d’eau. Par exemple, il peut s’agir de la consommation des clients, de l’utilisation de la cuisine, de l’entretien ménager, de l’utilisation d’eau par un système de refroidissement ou dans un élément important pour des procédés de l’entreprise.
  2. Repérez les sources de gaspillage telles que les fuites, l’utilisation pour des activités qui ne sont pas nécessaires, ou un comportement inadéquat.
  3. Déterminez les coûts associés à l’approvisionnement en eau et à son traitement. Cette donnée peut être recueillie à partir des compteurs d’eau installés dans votre bâtiment. Il est aussi possible de faire l’achat de compteurs d’eau individuels auprès de détaillants spécialisés et de les installer aux endroits nécessitant un approvisionnement plus important en eau.
  4. Localisez les sources de contamination de l’eau directes ou indirectes.
  5. Décrivez les rejets d’eau et leur source de contamination par les activités de l’entreprise.

Astuces pour réaliser votre bilan

En fonction de votre type d’entreprise, vous pouvez mandater un employé pour réaliser cette tâche (ex. : un responsable de la production ou de l’entretien du bâtiment) ou faire appel à un expert. Ce dernier vous proposera des recommandations adaptées à votre situation.

Le guide WaterSense at Work.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (disponible en anglais seulement) de l’Agence américaine de protection de l’environnement propose un diagnostic approfondi pour l’entreprise, accompagné d’une description détaillée des principales actions pouvant être mises en place.

Déterminez les actions prioritaires à réaliser dans votre entreprise (niveau de maturité 3 de la norme BNQ 21000)

À partir du bilan, déterminez les actions prioritaires devant être mises en œuvre progressivement. Voici quelques façons d’y arriver :

1. Commencez par les gestes les plus simples

Consultez vos employés afin de décider rapidement quelles sont les actions les plus faciles à mettre en place.

Voici quelques exemples :

  • Trouvez et réparez les fuites : un robinet qui fuit peut consommer 40 litres d’eau par jour, et une toilette qui fuit, 500 litres d’eau par jour.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.!
  • Évitez d’utiliser des produits nettoyants ou d’entretien contenant des substances toxiques. Privilégiez les détergents biodégradables et respectez les quantités indiquées sur l’emballage.
  • Installez des robinets munis de détecteurs de mouvements.
  • Éliminez l’achat d’eau embouteillée. À 2,50 $ le litre, l’eau embouteillée est plus chère que le pétrole.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., bien qu’elle provienne, dans 25 % des cas, de l’eau du réseau municipal. De plus, la production d’une bouteille de plastique nécessite trois fois la quantité d’eau contenue dans cette même bouteille!
  • Installez des barils de récupération d’eau de pluie (ou des réservoirs plus importants en fonction de la surface du toit) pour utiliser cette eau lors de l’arrosage ou du nettoyage. Plusieurs municipalités ont des programmes visant à encourager l’achat de barils.
  • Repérez les comportements des employés qui sont à la source de gaspillage.
  • Remplacez vos équipements ou systèmes par des appareils certifiés WaterSense.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (en anglais seulement).
  • L’eau de pluie peut être en contact avec des déchets, des produits contaminants (tels que des huiles) ou des poussières de toutes sortes, en provenance de matériel ou d’équipement entreposé à l’extérieur. Aménagez un espace extérieur permettant d’éviter le contact de telles substances nocives avec l’eau.
2. Concentrez-vous sur les actions qui ont le plus d’effets
  • Quelles sont les principales sources de consommation d’eau dans l’entreprise? Comment cette consommation peut-elle être réduite?
  • Quelles sont les sources de contamination de l’eau les plus importantes dans l’entreprise? Comment cette contamination peut-elle être évitée?
  • Quelles sont les activités de l’entreprise les plus à risque en matière de gestion de l’eau? Peuvent-elles engendrer des situations de crise ou vous rendre passible d’une amende?
3. Misez sur la sensibilisation et la formation des employés
  • Informez les employés au sujet des règlements devant être respectés, notamment pour ce qui est du rejet de substances dangereuses dans les égouts, telles que l’eau de Javel, les peintures, les solvants, les acides et les huiles.
  • Sensibilisez-les à l’économie d’eau potable dans leurs tâches quotidiennes ou dans leur consommation personnelle.
  • La sensibilisation peut être réalisée par l’installation d’affichettes aux endroits stratégiques.

Allez plus loin

  • Nommez un responsable de la gestion de l’eau, qui sera chargé d’assurer la sensibilisation et la formation des employés, qui fera le suivi relatif aux indicateurs de gestion et au budget associé à l’eau et qui apportera des correctifs en continu.
  • Installez des compteurs d’eau aux endroits stratégiques de l’entreprise pour évaluer la consommation d’eau et détecter les fuites.
  • Élaborez des directives ou une politique permettant d’officialiser les bonnes pratiques de gestion de l’eau dans l’entreprise. Ce document doit présenter :
    • les énoncés de principes (soit les objectifs de l’entreprise et sa volonté de réduire les répercussions de ses activités sur l’eau);
    • les champs d’application (règlements, procédures, comportements à adopter en cas de fuites ou moyens pour économiser l’eau);
    • la répartition des responsabilités entre les différentes unités administratives ou les différents employés.
  • Fixez-vous des cibles de réduction de la consommation d’eau et faites-les connaître aux employés.
  • Déterminez les risques de contamination accidentelle pouvant survenir au cours des opérations.
    • Ciblez les activités ou les équipements susceptibles de nuire à la qualité de l’eau et pouvant être à l’origine d’une contamination accidentelle de celle-ci.
    • Discutez avec vos employés des mesures qui devraient être mises en place pour éviter ce type d’événement.
  • Mesurez la qualité de l’eau à la sortie de votre établissement à l’aide d’un expert, qui pourra vous conseiller quant aux façons de réduire la contamination de l’eau.
  • Aménagez l’extérieur du bâtiment de façon à améliorer la gestion de l’écoulement des eaux pluviales. Le guide Les pratiques de gestion optimales des eaux pluviales.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques fournit des informations exhaustives sur la manière d’aménager l’extérieur des bâtiments commerciaux pour réduire les risques associés à la gestion de l’eau pluviale.
  • Intégrez les enjeux de l’eau dans la stratégie de votre entreprise. L’étude de Deloitte L’entreprise et l’eau : vers une gestion responsable.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. présente l’ensemble des étapes d’une démarche d’intégration des enjeux relatifs à l’eau dans une stratégie d’affaires et les outils disponibles pour parvenir à cette intégration.

Mesurez vos progrès

Le suivi de la consommation d’eau et de sa qualité (lorsque cela s’applique) permet de mieux évaluer les retombées de vos actions. Voici des façons de mesurer les progrès réalisés.

  • À partir des données fournies par votre compteur d’eau, prenez en note votre consommation mensuelle ainsi que les fluctuations saisonnières. Vous pourrez ainsi faire le suivi de la quantité de mètres cubes d’eau utilisés mensuellement et annuellement, par unité de production ou selon le chiffre d’affaires. Cette analyse vous permettra de mieux détecter les fuites et de mettre en œuvre des actions rapides pour régler le problème.
  • Vous n’avez pas de compteur d’eau? Notez par écrit les pratiques mises en place ainsi que les investissements associés. Vous pourrez ainsi mieux suivre l’évolution de la gestion de l’eau dans votre entreprise.
Précédent
Plan économique du Québec - Mise à jour novembre 2017 Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité
Suivant