Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Communiqué de presse

Le ministre Sam Hamad dirige deux importantes missions en sciences de la vie et en recherche et innovation à Boston

Québec, le 18 juin 2012 -  Le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, dirige, à Boston, une mission commerciale au congrès international BIO 2012, en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, Dr Yves Bolduc. De plus, le ministre Hamad dirige à Boston et à Cambridge une seconde mission à laquelle prendront part de nombreux acteurs du milieu de la recherche et de l’innovation du Québec, dont le scientifique en chef, M. Rémi Quirion, et la déléguée scientifique du Québec aux États-Unis, Mme Julie Payette.

Mission commerciale BIO 2012, du 18 au 20 juin

Le congrès international BIO est le plus grand événement mondial concernant l'industrie des biotechnologies. En plus d'offrir des centaines d'ateliers et de nombreuses conférences, BIO 2012 réunit environ 1 800 exposants et plus de 15 000 visiteurs en provenance d'une soixantaine de pays. Cette année, la délégation québécoise est composée de plus de 170 représentants de l'industrie biopharmaceutique et de chercheurs.

« Le 1er juin dernier s'est tenu le Forum québécois des sciences de la vie dont les discussions visaient principalement à renforcer la position de chef de file du Québec dans ce secteur stratégique de notre économie. Cette industrie est au cœur de la croissance économique du Québec, et nous devons nous démarquer pour attirer des projets d'investissement d'envergure, du capital et des partenariats structurants. Notre participation à BIO 2012 a donc pour objectifs de faire rayonner l'expertise québécoise et de faire valoir notre environnement d'affaires propice à l'investissement. En fait, nous venons présenter nos avantages distinctifs », a indiqué le ministre Sam Hamad.

« Ici comme ailleurs, le milieu des sciences de la vie fait face à des défis majeurs et effectue une transition importante vers un nouveau modèle d'affaires axé sur les partenariats structurants. Lors du Forum québécois des sciences de la vie, nous avons consulté l'ensemble des acteurs de ce secteur afin d'élaborer une nouvelle vision adaptée aux changements de l'industrie, au monde de la recherche et au système de santé. Nous travaillerons à traduire les orientations qui se sont dégagées de ce forum en un plan d'action audacieux, misant sur l'innovation, l'entrepreneuriat et le partenariat entre les collaborateurs concernés », a déclaré le ministre Yves Bolduc.

Mission recherche et innovation, du 17 au 20 juin

En marge de BIO 2012, le ministre Hamad dirige aussi une mission scientifique à Boston et à Cambridge, accompagné, entre autres, de M. Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec et de Mme Julie Payette, déléguée scientifique du Québec aux États-Unis.

L'objectif principal de cette mission est de faciliter le développement de collaborations internationales en matière de recherche et d'innovation, notamment entre le Québec et les États-Unis, et de renforcer les partenariats déjà établis. À cet effet, la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation (SQRI) vise à consolider les développements en cours et à doter le Québec d'un système de recherche scientifique encore plus compétitif et reconnu à l'international. D'ailleurs, des acteurs clés de haut niveau de la recherche et de l'innovation font partie de la délégation québécoise.

« Les relations entre le Québec et les États-Unis dans le domaine de la recherche et de l'innovation s'effectuent dans un contexte particulièrement favorable. Il demeure important de promouvoir les champs d'excellence du Québec et d'établir des collaborations avec des organismes clés américains. Il est essentiel de positionner le Québec auprès d'interlocuteurs américains occupant des postes stratégiques en recherche et innovation », a expliqué le ministre Sam Hamad. 

À propos du secteur des sciences de la vie du Québec

Le Québec s'est bâti la réputation de pôle de créativité dans le domaine des sciences de la vie, notamment grâce à ses 350 entreprises, ses 26 400 emplois, ses universités reconnues pour leurs programmes d'enseignement et de recherche en santé, ainsi qu'à plus de 200 groupes de recherche publique en santé et quelque 75 centres de recherche actifs.

À propos de la Stratégie biopharmaceutique québécoise

Lancée en octobre 2009, avec une enveloppe de 122,7 M$, cette stratégie vise à accentuer le développement et les retombées de la recherche, à soutenir la croissance des entreprises de biotechnologie, à appuyer le développement des grandes sociétés biopharmaceutiques, à assurer le maintien d'une main-d'œuvre répondant aux besoins de l'industrie et à promouvoir l'image du Québec biopharmaceutique dans le monde.

À propos de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation (SQRI) 2010-2013

Intitulée Mobiliser, Innover, Prospérer, la SQRI vise notamment à renforcer l'esprit d'initiative scientifique québécois. Elle contribue aussi à accélérer l'innovation, la création de produits et la mobilisation pour mieux positionner les entreprises québécoises sur les marchés porteurs. Elle engage résolument le Québec sur la voie de l'économie verte, l'économie de demain.

En incluant la SQRI 2007-2010, plus de 2,3 G$ auront été injectés, pour un effort total du gouvernement du Québec d'environ 11,5 G$, ce qui comprend les crédits d'impôt et les budgets de base des ministères.

Pour consulter la SQRI 2010-2013, visiter la page www.mdeie.gouv.qc.ca/sqri.

À propos du Forum québécois des sciences de la vie : Prospérer ensemble autrement

Le 1er juin 2012, le gouvernement du Québec a réalisé un important exercice de consultation qui visait à élaborer une nouvelle vision adaptée aux changements de l'industrie des sciences de la vie, du monde de la recherche et du système de la santé. Le Forum québécois des sciences de la vie, qui a réuni près de 300 intervenants des milieux industriels, de la recherche, de l'innovation et de la santé, était une occasion unique pour les participants de partager leurs réflexions et leurs propositions afin de favoriser le maintien et le renforcement de la position dominante du Québec dans ce secteur, à l'échelle nationale et internationale. Les orientations dégagées lors de ce forum se traduiront dans un plan d'action audacieux misant sur l'innovation, l'entrepreneuriat et le partenariat.

Pour obtenir de l'information sur cette mission économique à Boston, visiter la page www.mdeie.gouv.qc.ca/bio.

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, visiter le www.mdeie.gouv.qc.ca.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

– 30 –

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l’Économie et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :
TwitterFacebookLinkedInYoutube

Source(s) :

Harold Fortin
Attaché de presse
Cabinet du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale
418 691-5650

Natacha Joncas-Boudreau
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
418 266-7171

Renseignement(s) :

Jean-Pierre D’Auteuil
Responsable des relations avec les médias
Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation
418 691-5698, poste 4868