Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Communiqué de presse

Stratégie maritime

Québec accorde jusqu'à 125 000 $ pour l'élaboration du plan de développement relatif à l'implantation d'une zone industrialo-portuaire à Rimouski  

Rimouski, le 27 mai 2016 -  Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas‑Saint‑Laurent, M. Jean D'Amour, confirme que le gouvernement du Québec a signé une entente de collaboration avec la Ville de Rimouski et ses partenaires locaux en vue d'implanter une zone industrialo‑portuaire à Rimouski. Dans le cadre de cette entente, le gouvernement financera jusqu'à 70 % des dépenses associées à la réalisation du plan de développement afférent, et ce, jusqu'à concurrence de 125 000 $.

La signature de cette entente de collaboration a mené à la formation d'un comité local qui regroupe la Ville de Rimouski, la MRC de Rimouski‑Neigette, la Société de promotion économique de Rimouski ainsi que les ministères et organismes concernés. Le comité aura notamment pour mandat de délimiter la zone industrialo‑portuaire et de préparer un plan de développement industriel comprenant, entre autres, le repérage des marchés potentiels et des occasions d'attraction d'investissements, le tout en conformité avec les principes de développement durable.

« Le développement de zones industrielles près des services portuaires et d'infrastructures routières et ferroviaires représente un avantage compétitif considérable pour les entreprises qui s'y installent. Ce positionnement stratégique assurera entre autres une meilleure intégration des entreprises manufacturières aux chaînes d'approvisionnement mondiales, ce qui aura pour effet d'attirer des investissements au Québec, en plus d'accroître nos exportations », a indiqué le ministre Jean D'Amour. 

Le plan d'action 2015-2020 de la Stratégie maritime du Québec dispose notamment d'une enveloppe d'intervention de 300 millions de dollars pour soutenir des projets d'investissements privés dans les zones industrialo-portuaires. Une somme de 200 millions de dollars est également prévue par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports pour soutenir les projets d'infrastructures portuaires et intermodales consacrés au transport des marchandises.

« Nous visons à ce que cette zone industrialo-portuaire devienne un centre névralgique et essentiel à la vitalité économique des communautés. Notre gouvernement demeure un partenaire de premier plan dans la réalisation de ces grands projets maritimes structurants et mobilisateurs. Et c'est en menant des actions collectives que nous renforcerons la position du Québec sur l'échiquier des grandes chaînes logistiques internationales », a ajouté le ministre D'Amour.

Actuellement, le gouvernement du Québec finalise la signature d'ententes de collaboration afin de développer 16 zones industrialo-portuaires. D'ici la fin de juin 2016, toutes les ententes devraient avoir été signées. L'implantation de telles zones constitue l'un des axes d'intervention autour desquels s'articule la Stratégie maritime du Québec.

« La ville de Rimouski est la capitale économique, industrielle et culturelle de la MRC de Rimouski-Neigette. Dynamiser son activité portuaire, c'est améliorer son positionnement concurrentiel et, par le fait même, celui du Québec sur la scène mondiale. Et c'est sans compter que l'implantation d'une telle zone engendrera des occasions d'affaires et la création d'emplois qui profiteront aux citoyens de la région du Bas‑Saint‑Laurent », a conclu le ministre D'Amour.  

Rappelons que la Stratégie maritime mettra également le cap sur la recherche et le développement ainsi que sur les biotechnologies marines afin d'élargir les perspectives d'avenir des régions côtières. Pour moderniser l'industrie des pêches et de l'aquaculture et assurer sa pérennité, elle propose des axes d'intervention qui misent sur le développement panquébécois de la filière des biotechnologies marines et la valorisation de la biomasse marine. À cet effet, Rimouski accueille plusieurs organisations de renom, dont le Centre de recherche sur les biotechnologies marines et l'Institut des sciences de la mer de Rimouski, un pôle majeur de la recherche en océanographie côtière.

À propos de la Stratégie maritime

La Stratégie maritime constitue, tout comme le Plan Nord, une initiative économique majeure pour le Québec. Elle vise une utilisation optimale et responsable du potentiel maritime québécois et comporte différentes mesures destinées à mettre en valeur le transport maritime, le tourisme et les ressources marines du territoire maritime. D'ici 2030, la Stratégie maritime engendrera des investissements de plusieurs milliards de dollars et entraînera la création de 30 000 emplois, dans toutes les régions du Québec. Durant les cinq premières années, son plan d'action prévoit des investissements de l'ordre de 2,9 milliards de dollars.

Pour en savoir plus au sujet de la Stratégie maritime, ou pour la consulter, visitez le www.strategiemaritime.gouv.qc.ca.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Pour plus d'information sur les zones industrialo-portuaires, consultez le www.economie.gouv.qc.ca/zones.

– 30 –

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie, de la Science et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :
TwitterFacebookLinkedInYoutube

Source(s) :

Marc Lapointe
Attaché de presse
Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas‑Saint‑Laurent
418 691-5650

Renseignement(s) :

Jean-Pierre D'Auteuil
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation
418 691-5698, poste 4868
Cellulaire : 418 559-0710