Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Communiqué de presse

COVID-19 : 50 millions de dollars pour les petites entreprises de Montréal

Les gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que la Ville de Montréal travaillent ensemble pour appuyer les entreprises de la métropole

Montréal , le 8 juin 2020 -  La pandémie de la COVID-19 a durement touché les petites et moyennes entreprises dont les propriétaires font preuve de résilience et de créativité afin d’adapter leurs opérations aux règles sanitaires et aux exigences de distanciation physique.

Montréal n’échappe pas à la crise. L’effervescence des quartiers montréalais doit être préservée et, pour ce faire, les artères commerciales de la métropole ont besoin d’un soutien urgent. Les nombreux appels à l’aide vis-à-vis de la précarité vécue par les commerçants et les entreprises ont été entendus.

C’est pourquoi, aujourd’hui, la ministre du Développement économique et des Langues officielles, l’honorable Mélanie Joly, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, et la mairesse de Montréal, Valérie Plante, annoncent l’injection de nouveaux fonds de 50 millions de dollars pour soutenir les entreprises. Les fonds seront administrés par PME MTL, le réseau de soutien aux entreprises de la Ville de Montréal.

Le gouvernement du Canada, par l’entremise de Développement économique Canada pour les régions du Québec (ci-après : DEC) compte octroyer un montant pouvant aller jusqu’à 30 millions de dollars au réseau PME MTL via le Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Cette aide est destinée aux entreprises montréalaises qui ne sont pas admissibles aux autres mesures fédérales déjà en place reliées à la COVID-19.

De plus, le gouvernement du Québec bonifie de 20 millions de dollars l’enveloppe réservée à la Ville de Montréal dans le cadre du programme Aide d’urgence aux petites et aux moyennes entreprises afin de venir en aide aux PME de la métropole qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19. Une somme de 40 millions de dollars a déjà été consentie à la Ville de Montréal par le biais de ce programme.

Ces sommes s’ajoutent aux montants déjà injectés par la Ville de Montréal. Elle a annoncé, le 7 mai dernier, une aide additionnelle de 2 M$ sous forme de subventions aux entrepreneurs dans le secteur du commerce de détail et un montant de 2 M$ pour soutenir les entreprises d’économie sociale. Dès le début de la crise, la Ville a également annoncé qu’elle paiera pendant six mois la portion visant les intérêts sur les prêts souscrits par les entreprises auprès de PME MTL dans le Fonds PME MTL, les Fonds Locaux de Solidarité, le Fonds Commercialisation des innovations et le Fonds d’aide d’urgence de 40 M$ du gouvernement du Québec. Enfin, depuis le début de l’année 2020, Montréal a recapitalisé les fonds du réseau PME MTL à hauteur de 8,2 M$.

Ces nouveaux fonds pour Montréal témoignent d’une grande solidarité économique entre les trois ordres de gouvernement. Ceux-ci se sont alliés pour offrir de l’aide supplémentaire, adaptée aux petites et moyennes entreprises montréalaises, dans le cadre d’un projet piloté par le réseau PME MTL.

Partenaire de première ligne des petites et moyennes entreprises de la métropole depuis 2015, le réseau PME MTL est bien au fait de leur réalité. Le Réseau, composé de six organismes à but non lucratif (OBNL), dessert les entreprises de l’île de Montréal en les accompagnant et en les finançant, dès leur démarrage, jusqu’à leur phase de croissance. Acteur incontournable de l’écosystème montréalais, le Réseau offre déjà un appui structurant aux entrepreneurs touchés de plein fouet par la crise de la COVID-19.

Citations

« Afin de permettre à l’économie montréalaise de bien rebondir, nous devons soutenir les entrepreneurs afin d’assurer la survie de nos artères commerciales, notamment au centre‑ville. La collaboration de tous les acteurs du milieu des affaires et des différents ordres de gouvernement est primordiale pour traverser cette crise et assurer la relance de notre économie. Aujourd’hui, nous sommes témoins d’une solidarité économique sans précédent entre le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal qui bénéficiera à tous les Montréalais et à toutes les Montréalaises. »

L’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC

« Il est important que les gouvernements soient à l’écoute des besoins des entrepreneurs et des dirigeants d’entreprise afin de mettre en place des mesures économiques adéquates pour traverser la crise liée à la COVID-19. Les impacts économiques se font toujours sentir dans la métropole du Québec, où la réouverture de différents secteurs d’activité a été retardée en raison d’une propagation plus importante du virus. Je salue donc le travail de collaboration entre les gouvernements fédéral et provincial et la Ville de Montréal, qui permettra à davantage d’entreprises montréalaises de traverser la crise. Le gouvernement du Québec a également jugé nécessaire de bonifier de 20 millions de dollars l’aide financière accordée à Montréal dans le cadre de son programme destiné aux PME, la portant à 60 millions de dollars. Notre objectif est d’assurer la pérennité des entreprises et de sauvegarder des milliers d’emplois. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Votre gouvernement a entendu l’appel des entrepreneurs de Montréal, qui font face à des défis d’une grande ampleur. La bonification annoncée aujourd’hui permettra aux petites et moyennes entreprises de continuer à contribuer au développement et à la vitalité de notre économie, de maintenir les emplois et de poursuivre leurs activités. Cette contribution, dans tous les secteurs d’activité, y compris le commerce et l’économie sociale, est essentielle au dynamisme de la métropole. L’audace et la détermination de ces entreprises sont autant de forces sur lesquelles on compte pour assurer la résilience des milieux dans lesquels elles évoluent et, plus largement, pour contribuer à la relance économique de la région de Montréal. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Cette aide financière donne un nouveau souffle aux entrepreneurs et commerçants qui font de Montréal le cœur de l’économie québécoise ainsi qu’une plaque tournante de l’économie canadienne. Notre métropole se caractérise par un dynamisme économique qui est porté par le travail acharné et l’engagement de tous les acteurs du milieu des affaires montréalais. Je tiens d’ailleurs à remercier les gouvernements du Québec et du Canada pour cet appui significatif en cette période exceptionnelle. La solidarité, l’entraide et la collaboration qui nous animent témoignent de notre volonté commune d’aller de l’avant pour le bien de la collectivité et du Montréal de demain. »

Valérie Plante, mairesse de la Ville de Montréal

« Nous soulignons cette collaboration entre les deux ordres de gouvernement et la Ville de Montréal qui permet de donner de l’oxygène à nos entreprises montréalaises. Les PME ont le potentiel de transformer notre économie. En confiant à notre réseau l’administration de ces fonds exceptionnels, les gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que la Ville de Montréal, nous permettent d'accroître notre capacité à soutenir financièrement les entreprises et d’accentuer notre rôle en matière de développement économique local. »

Annie Bourgoin, Marie-Claude Dauray, Jean François Lalonde, Christian Perron, Marc-André Perron et Nicolas Roy, directeurs généraux des 6 pôles de services du réseau PME MTL

Faits saillants

  • Le FARR de 962 millions de dollars à l'échelle nationale – dont 211 millions au Québec – vise à soutenir les entreprises touchées par la pandémie de la COVID-19 qui ne peuvent pas bénéficier des autres mesures fédérales existantes. Au Québec, le FARR est mis en œuvre par DEC.
  • Les entreprises ou organismes domiciliés au Québec qui éprouvent des problèmes de liquidités ou de fonds de roulement doivent faire leur demande de financement selon les besoins de liquidités ou de fonds de roulement, le chiffre d'affaires de leur organisation et leur secteur d’activité.
  • Le financement accordé au réseau PME MTL est conditionnel à la signature d'ententes avec DEC.
  • La répartition des fonds entre les 6 pôles de services du réseau PME MTL est déterminée selon quatre critères préétablis par le réseau : la dynamique économique du territoire, laquelle se mesure au nombre d’établissements qui y sont présents, l’activité économique du territoire, laquelle se mesure au nombre d’emplois qui y sont présents, l’importance du marché du travail dans la population habitant le territoire, laquelle se mesure au nombre total de personnes formant la population active, et la vitalité du marché du travail dans la population habitant le territoire, laquelle se mesure au nombre de chômeurs.
  • Les organisations peuvent accéder aux détails du FARR et à la Foire aux questions sur le site Web de DEC.
  • Le programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises a été mis en place par le gouvernement du Québec en avril dernier pour soutenir, pour une période limitée, le fonds de roulement des entreprises dont la situation financière est précaire en raison de la COVID-19, afin qu’elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités. Une enveloppe initiale de 150 millions de dollars avait été mise à la disposition des MRC et territoires équivalents partout au Québec afin de venir en aide aux entreprises qui ont besoin de liquidités d’un montant inférieur à 50 000 dollars.
  • Rappelons que le gouvernement du Québec a également mis en œuvre, le 19 mars dernier, le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE), qui totalise 2,5 milliards de dollars. Par l’entremise de ce programme, Investissement Québec offre des garanties de prêt et des prêts d’un montant minimal de 50 000 $ pour soutenir le fonds de roulement des entreprises afin qu’elles puissent poursuivre leurs activités.

Liens connexes

DEC sur les réseaux sociaux

Ville de Montréal sur les réseaux sociaux

– 30 –

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l’Économie et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :
TwitterFacebookLinkedInYoutube

Source(s) :

Alexander Cohen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement économique et des Langues officielles
alexander.cohen@canada.ca

Mathieu St-Amand
Directeur des communications
Cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière
418 691-5650

Renseignement(s) :

Relations avec les médias
Développement économique Canada pour les régions du Québec
514 283-7443
dec.media.ced@canada.ca

Jean-Pierre D’Auteuil
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère de l’Économie et de l’Innovation
418 691-5698, poste 4868
Cellulaire : 418 559-0710

Geneviève Jutras
Attachée de presse principale
Cabinet de la mairesse et du comité exécutif
514 243-1268
Renseignements :
Relations de presse
relationsmedias@ville.montreal.qc.ca