Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Actualités

24 novembre 2017

Congrès mondial des STI 2017 à Montréal : le Québec a fait valoir son expertise!

Le Québec a été l’hôte du 24e Congrès mondial des systèmes de transport intelligents (STI), qui s’est tenu du 29 octobre au 2 novembre au Palais des congrès de Montréal.

Ce congrès annuel est l’événement scientifique et commercial le plus important du secteur des STI à l’échelle mondiale. Cette année, il a accueilli quelque 8 000 congressistes et exposants internationaux issus des secteurs :

  • du transport;
  • des technologies de l’information et des communications.

Une trentaine d’entreprises et d’organismes québécois étaient de la partie, dont plus d’une dizaine dans le pavillon du Québec.

Ce congrès a permis de nombreuses rencontres d’affaires entre représentants d’entreprise, acheteurs institutionnels et vis-à-vis gouvernementaux de partout dans le monde.

Une vingtaine d’entreprises québécoises ont établi un contact avec des acheteurs de la France, de la Belgique et du Japon grâce à des rendez-vous orchestrés par Export Québec.

Plusieurs délégations étrangères ont visité le kiosque du Québec, dont :

  • une délégation de la ville d’Hambourg, dirigée par le sénateur Frank Horch;
  • une délégation de la ville de Strasbourg, accompagnée de Mme Catherine Trautmann, vice-présidente.

De plus, l’Institut du véhicule innovant (IVI) a présenté ses projets à une délégation de Business France.

Finalement, une réception, qui s’est déroulée au sein du kiosque du Québec et qui était organisée en collaboration avec la Grappe industrielle des véhicules électriques et intelligents du Québec et le Pôle d’excellence québécois en transport terrestre, a permis d’attirer près de 200 personnes.

La participation du Québec au Congrès mondial des STI a été des plus fructueuses!

Pour plus d'information

Visitez la page du secteur du transport terrestre et celle des technologies de l’information et des communications.