Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Actualités

2 octobre 2018

Deuxième appel de projets Québec-Israël

Le deuxième appel de projets de recherche industrielle Québec-Israël visant des collaborations en recherche et en innovation est lancé. Il s’inscrit dans le cadre de l’entente de partenariat renouvelée par le Québec et l’État d’Israël le 21 mai 2017, laquelle concerne le développement de la coopération en recherche industrielle et en innovation technologique.

Le volet 1 du programme Innovation a pour but d’appuyer les entreprises et les regroupements d’entreprises dans la réalisation de leurs projets d’innovation visant le développement ou l’amélioration significative d’un produit ou procédé, de l’étape de la planification jusqu’à celle de la précommercialisation (vitrine technologique).

Objectifs

Dans le cadre de ce deuxième appel de projets Québec-Israël, les parties visent les objectifs suivants :

  • Susciter la concrétisation d’alliances durables entre les écosystèmes d’innovation québécois et israéliens.
  • Tirer pleinement profit de la complémentarité des expertises du Québec et d’Israël.
  • Générer des retombées économiques pour le Québec et Israël.

Sa gestion conjointe est assurée par la Direction des partenariats et des programmes canadiens et internationaux (DPPCI) du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, du côté du Québec, et par Israel Innovation Authority (IIA), qui représente l’État d’Israël. 

Domaines et technologies prioritaires

Les domaines de recherche priorisés sont les suivants :

  • infrastructures et construction;
  • électricité, électronique et nanotechnologies;
  • technologies agricoles et gestion des eaux;
  • technologies environnementales;
  • biotechnologies, technologies médicales et industrie pharmaceutique;
  • industries chimique et pétrochimique;
  • industries aérospatiale et automobile;
  • technologies de l’information et de la communication;
  • services (logiciels, surtout), assurance, transports et éducation;
  • services bancaires et financiers;
  • sciences et technologies de la mer;
  • tout autre domaine, comme convenu par les parties.

Aide financière

Sous réserve des crédits disponibles, la contribution financière du Ministère peut atteindre 50 % des dépenses admissibles de la partie québécoise, jusqu’à concurrence de 250 000 $ par projet, versés selon une durée maximale de deux ans.

Pour en savoir plus, consultez la page Web du Ministère consacrée à l'appel de projets Québec-Israël.