Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/Créneaux et pôles d'excellence

ACCORD, Agir ensemble pour être compétitif.

Vallée des Élastomères

Notre expertise au centre de votre réussite

Région

Secteurs d’activité

Description

Les élastomères sont des polymères possédant des propriétés élastiques, dont fait partie le caoutchouc et une gamme de plastique qu’on nomme TPE (pour thermoplastique élastomère).

Le caoutchouc (naturel ou synthétique) est reconnu pour :

  • sa grande durabilité;
  • ses propriétés physiques exceptionnelles;
  • sa gamme de polymères étendue pouvant s’adapter à différents besoins.

Au Québec, la majorité des entreprises du secteur des élastomères évoluent dans le domaine de la transformation du caoutchouc.

Le marché mondial du caoutchouc est composé de quatre grandes familles de produits :

  • les pneus;
  • les boyaux;
  • les courroies;
  • les produits divers.

Évidemment, le secteur des transports, principalement l’industrie de l’automobile, est le marché le plus important pour l’industrie des élastomères. Bien qu’il soit à quasi-maturité dans les pays industrialisés, ce marché demeure en forte croissance du côté des pays émergents.

Les secteurs minier et pétrolier sont aussi des marchés importants pour l’industrie des élastomères en raison des dimensions imposantes des produits et des équipements. Ces marchés sont plus cycliques et engendrent des répercussions importantes sur les ventes du secteur.

Même si les produits industriels en caoutchouc sont employés par presque toutes les industries, le marché canadien dominant est celui de l’industrie de l’automobile, qui comprend divers produits (par exemple des pneus, des durites, des courroies, des joints et des bourrelets).

Les autres marchés importants incluent l’industrie :

  • des tapis roulants destinés aux secteurs des mines et de la sylviculture;
  • des rouleaux de tapis;
  • des produits de consommation. 

Les ventes réalisées par les entreprises québécoises représentent environ 30 % du total des ventes canadiennes, l’Ontario arrivant en tête avec 40 %.  

Le créneau compte des entreprises de la région de l’Estrie et de deux régions limitrophes, soit la Montérégie et le Centre-du-Québec.

Ces régions comptent pour plus de 60 % des emplois du secteur au Québec et accueillent la majorité des grandes entreprises reconnues comme des chefs de file. La plupart de ces entreprises réalisent leurs propres activités de recherche et développement. 

Les différents acteurs du système productif se trouvent dans cinq grandes catégories :

  • mélangeur : entreprise qui produit et mélange des composés;
  • transformateur : entreprise qui utilise des composés pour en faire des produits finis selon différents procédés (extrusion, calandrage, moulage, etc.);
  • fournisseur de matières premières : entreprise qui fournit des matières premières servant au mélange et à la fabrication de produits finis;
  • équipementier : fabricant d’équipements utilisés par les transformateurs;
  • outilleurs : fabricant d’outils de mise en forme (moules et filières).

Inauguré en 2011, le créneau d’excellence Élastomères est maintenant connu sous le nom de la La Vallée des Élastomères.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.. Il compte 19 entreprises membres, principalement issues des trois régions couvertes par le créneau, auxquelles se sont ajoutées des entreprises hors régions, à la demande du comité de créneau. 

Stratégie

Après avoir réussi son évaluation en 2014, le créneau a élaboré un nouveau plan stratégique qui couvre la période de 2015 à 2020.

Vision

Être reconnu comme un pôle d’expertise, d’ingéniosité, de créativité et de flexibilité dans la recherche, le développement et la fabrication de solutions en élastomère.

Forces du créneau

  • Prépondérance des régions de l’Estrie, de la Montérégie et du Centre-du-Québec dans le secteur des élastomères. Elles emploient environ 60 % des gens du secteur au Québec et peuvent compter sur une masse critique d’entreprises et une chaîne de valeur complète et intégrée.
  • Mobilisation et engagement des entreprises, notamment les chefs de file.
  • Présence de grands donneurs d’ordres dans la région.
  • Savoir-faire et expertise des entreprises de la région qui leur permettent de se démarquer de la concurrence; les entreprises développent des procédés et des produits diversifiés.
  • Niveau de l’équipement et des technologies détenus par les entreprises.
  • Lignes de produits spécifiques associées à de grands donneurs d’ordres (Bombardier, par exemple).
  • Solidité des entreprises en place; la majorité des entreprises de la Vallée des Élastomères sont dans les affaires depuis plus de vingt ans.
  • Dynamisme du Comité sectoriel de main d’œuvre de l’industrie du caoutchouc du Québec et du Centre intégré de formation industrielle, dont l’expertise rayonne au-delà des frontières de la région.

Principaux axes de développement et orientations

  • Axe 1 : Commercialisation
    La notoriété du créneau et de ses expertises doit rayonner en Amérique du Nord en premier lieu. De plus, la faible proportion de ventes de produits propriétaires ajoute à ce défi. 
  • Axe 2 : Innovation
    Les entreprises doivent se concerter et collaborer pour offrir à leurs clients de nouvelles solutions en élastomère à valeur ajoutée, lesquelles sont souvent développées en vase clos par chaque entité.
  • Axe 3 : Développement de l'expertise
    La constante évolution de la technologie des procédés, la complexité des nouveaux produits, les demandes de plus en plus exigeantes des clients et la réalité économique des entreprises augmentent les attentes à l’égard des employés.
  • Axe 4 : Développement durable
    Malgré quelques avancées qu’il a déjà réalisées, le créneau d’excellence doit continuer à appuyer les entreprises dans le développement et la mise en œuvre de solutions concrètes. La participation des universités demeure un élément à ne pas sous-estimer dans la recherche de solutions.

Réalisations

Voici les réalisations les plus marquantes du créneau :

Coordination

Le créneau d’excellence est constitué en OBNL depuis le 26 mars 2015 sous le nom de Vallée des Élastomères.

Principaux partenaires

  • Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie du caoutchouc .  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
  • Commission scolaire des Sommets – Centre intégré de formation industrielle
  • Université de Sherbrooke
  • Carrefour Québec International
  • Conseil national de recherches du Canada
  • Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie
  • Mitacs
  • Défi Innovation
  • Prima Québec
  • Emploi-Québec

La région

Estrie

  • 322 099 habitants en 2015 (3,9 % de la population du Québec).
  • 7 municipalités régionales de comté (MRC) et territoires équivalents.
  • Principales villes (2015) :
    • Sherbrooke (164 666 habitants);
    • Magog (26 464 habitants);
    • Coaticook (9 189 habitants);
    • Asbestos (6 873 habitants);
    • Lac-Mégantic (5 828 habitants).
  • 2,1 G$ de ventes de biens fabriqués destinées aux États-Unis en 2012.

Bureau du créneau

Direction régionale de l’Estrie
200, rue Belvédère Nord, bureau 4.05
Sherbrooke (Québec)  J1H 4A9
Téléphone : 819 820-3731
Courriel

Créneau d'excellence Vallée des Élastomères.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
520, boulevard Poirier
Magog (Québec)  J1X 0A1
Téléphone : 819 349-9961
Courriel

Démarche ACCORD

Ce créneau d'excellence est issu de la démarche ACCORD, une stratégie gouvernementale de développement économique régional.

Précédent
Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur Transporter le Québec vers la mobilité : Politique de mobilité durable - 2030 Budget 2018-2019 Plan économique du Québec - Mise à jour novembre 2017 Le plan économique du Québec Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec
Suivant