Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Communiqué de presse

Investissement de près de 13 millions de dollars

Le gouvernement du Québec accorde 4,7 M$ à Gestion AgrIA pour le développement de technologies vertes

Lévis, le 17 septembre 2019 -  Le gouvernement du Québec accorde une aide financière provenant du Fonds vert de 4,7 millions de dollars à Gestion AgrIA pour soutenir la réalisation d'un projet d'une valeur de près de 13 millions de dollars visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur agricole.

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom du ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon.

Gestion AgrIA est un organisme à but non lucratif fondé par trois partenaires, Hortau, Les Fermes Tri‑Jardins et la Ferme Jean‑Noël Gagné, en réponse à l'appel de projets mobilisateurs visant la réduction des émissions de GES des secteurs agricole et agroalimentaire.

Le projet, intitulé Gestion multivariée des productions agricoles pour augmenter la productivité et réduire les GES, consiste à développer un système intégré de suivi en temps réel de plusieurs facteurs de stress des cultures. Les données recueillies alimenteront des modèles agronomiques, dont les prévisions permettront d'optimiser les interventions au champ.

Citations

« Le gouvernement du Québec s'est engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre. C'est pourquoi nous encourageons l'émergence de technologies et de pratiques innovantes qui permettront au Québec de progresser plus rapidement vers cet objectif. Nous sommes convaincus que l'expertise développée par les trois partenaires permettra au Québec de se distinguer davantage à l'échelle nationale et internationale dans le développement de technologies plus vertes en agriculture. »

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

« Notre société doit faire preuve d'innovation pour s'adapter aux défis posés par la lutte contre les changements climatiques. L'approche de Gestion AgrIA intègre l'intelligence artificielle et la prise en compte simultanée de plusieurs facteurs de stress. Des initiatives comme celles-ci contribuent non seulement à faire évoluer le secteur agricole, mais permettent également de le révolutionner dans une perspective de développement durable. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Des efforts majeurs seront nécessaires pour atteindre la cible ambitieuse de réduction des émissions de GES que nous nous sommes fixée d'ici 2030, y compris en agriculture. Les organismes comme Gestion AgrIA et les technologies vertes qu'ils proposent constituent un élément clé pour réduire les émissions de GES dans ce secteur d'activité et pour placer avantageusement le Québec dans l'axe d'une économie mondiale qui tend vers la décarbonisation. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Faits saillants

  • L'appel de projets mobilisateurs visant la réduction des émissions de GES des secteurs agricole et agroalimentaire disposait d'une enveloppe de 12,5 millions de dollars provenant du Fonds vert, dans le cadre de l'action 4.8 du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques. Les projets retenus portent sur le développement de technologies vertes dont la commercialisation réduira les émissions de GES dans les secteurs agricole et agroalimentaire.
  • Le projet de Gestion AgrIA vise :

    • à améliorer les rendements en optimisant l'irrigation, la fertilisation et la phytoprotection de façon à maintenir les cultures dans des conditions optimales;
    • à automatiser plusieurs interventions afin de réduire les besoins en main‑d'œuvre agricole, laquelle se fait de plus en plus rare;
    • à optimiser l'usage des fertilisants et des pesticides;
    • à réduire les passages de machinerie et la compaction des sols.

– 30 –

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l’Économie et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :
TwitterFacebookLinkedInYoutube

Source(s) :

Laurence Voyzelle
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec
418 380-2525

Mathieu St-Amand
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière
418 691-5650

Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
418 521-3911

Renseignement(s) :

Jean-Pierre D'Auteuil
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère de l'Économie et de l'Innovation
418 691-5698, poste 4868
Cellulaire : 418 559-0710