Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Les sous-secteurs

Intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) regroupe une multitude de technologies notamment l’apprentissage automatique, le traitement automatique du langage naturel, le raisonnement machine, la vision automatique et la prise de décisions d’agir. Le principal objectif de l’IA est de doter les programmes actuels de capacités de raisonnement basées sur un apprentissage dynamique.

L’IA existe depuis plus de 50 ans, mais au cours des dernières années, certains secteurs (l’apprentissage automatique, et plus particulièrement l’apprentissage profond et la vision automatique) ont connu d’importantes avancées en raison de l’augmentation des puissances de calcul et des masses de données disponibles.

Les technologies issues de l’IA s’appliquent à plusieurs domaines tels que la construction automobile (voitures autonomes), la santé (équipements intelligents) et les finances.

Selon la firme de recherche Tractica, les revenus mondiaux du marché de l’IA passeront de 643,7 millions de dollars en 2016 à 36,8 milliards de dollars en 2025.

L’intelligence artificielle au Québec

Au Québec, soulignons la présence d’institutions de recherche vouées à l’IA et à l’apprentissage profond :

  • Institut de valorisation des données (IVADO), initiative de l’Université de Montréal, de HEC Montréal et de Polytechnique Montréal;
  • Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA) de l’Université de Montréal;
  • Centre for Intelligent Machines (CIM) de l’Université McGill.

L’Université de Montréal et l’Université McGill comptent près de 150 chercheurs et étudiants spécialisés en apprentissage profond. Des entreprises comme Google, Microsoft, Facebook, Samsung et Thales ont annoncé des associations avec ces universités québécoises pour la recherche en intelligence artificielle.

Au Québec, outre Nuance qui domine le marché de la reconnaissance vocale, plusieurs petites entreprises ont vu le jour et travaillent à des applications des sciences des données : Imagia, Fluent.ai, Exia, Suntaeg, Keatext, Local Logic, Ambo, Time is Life, Perfiqt.

Par ailleurs, Real Ventures a lancé un fonds de capital de risque de 180 millions de dollars dont les investisseurs sont Teralys, la Banque de développement du Canada, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Investissement Québec ainsi que les fonds étrangers HarbourVest (États-Unis), Tencent (Chine) et Temasek (Singapour).

Nous joindre
Direction des technologies de l’information et des communications

Où nous trouver?

Téléphone :
418 691-5698, poste 5957

Sans frais :
1 866 680-1884

Adresse postale :
710, place D'Youville, 9e étage
Québec (Québec)
G1R 4Y4

Télécopieur :
418 643-6947