Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Plans d'action

Document du Plan d’action pour la croissance et les technologies propres

Plan d'action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023 - Vers une économie plus verte et plus prospère.

Mot du premier ministre

Le Plan d'action pour la croissance et les technologies propres réunit deux courants transformateurs : l'attachement des Québécois au développement durable et l'élan économique que connaît le Québec, avec un rythme de croissance et de création d'emplois qui en fait une locomotive de l'économie canadienne.

Le gouvernement propose ici une vision d'avenir qui consiste à orienter notre ambition de succès vers le verdissement de notre économie. Nous convions aussi les Québécoises et les Québécois à franchir un pas important sur le plan conceptuel en semant dans notre pensée économique et sociale l'idéal de la croissance propre.

Ce plan d'action n'est pas un geste isolé; il s'inscrit dans une démarche dont on pourrait même situer l'origine au choix historique de l'hydroélectricité, effectué à l'aube de la Révolution tranquille, et qui a placé notre société sur cette voie plus moderne que jamais de l'énergie renouvelable. Déjà, il y avait cette jonction entre ambition économique et patrimoine naturel.

De façon plus actuelle, ce plan d'action pour la croissance et les technologies propres se trouve en relation avec une dizaine de politiques récentes qui viennent paramétrer une relation plus harmonieuse entre l'activité humaine et la protection de l'environnement. Ainsi, la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020, le Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, le Plan d'action en électrification des transports 2015-2020 et la Politique de mobilité durable – 2030 sont parmi les orientations gouvernementales qui vont bénéficier d'une adoption plus générale des technologies propres.

Cette pièce importante de l'action de notre gouvernement s'est appuyée sur une participation généreuse de la société. Des consultations menées activement pendant un mois ont permis à 160 groupes, organisations, entreprises et particuliers de contribuer à la réflexion à travers une variété de plateformes et de forums, allant des rencontres individuelles aux formulaires en ligne et aux mémoires. Je remercie toutes les citoyennes et tous les citoyens qui se sont ainsi engagés envers un Québec plus vert et plus prospère.

Philippe Couillard
Premier ministre du Québec

Mot de la ministre

Le monde est engagé dans un mouvement irréversible vers une économie verte. Et le Québec est dans la course. Les transformations sont partout, rapides et de tous ordres, d'une startup à l'implantation d'un nouveau procédé dans une grande entreprise. Par les technologies propres, nous entendons tous les produits, services et procédés qui permettent de mesurer, de réduire ou de corriger des atteintes à l'environnement ou de diminuer les pressions sur les ressources naturelles. C'est une industrie en plein essor.

Le Plan d'action pour la croissance et les technologies propres met en lumière cette nouvelle force économique pour le Québec. L'industrie de l'environnement et des technologies propres représente déjà 30 000 emplois au Québec et une activité économique de plus de 10 milliards de dollars. Ce sont surtout de petites entreprises, mais leur potentiel est énorme : les trois quarts d'entre elles sont actives sur la scène internationale et au moins 200 brevets d'invention sont détenus par des entreprises de ce domaine.

Avec ce plan d'action, nous voulons créer un contexte pour accélérer le développement de ce secteur et multiplier ses bienfaits sur le Québec. Car lorsque ce secteur grandit, l'activité économique peut aller de pair avec la réparation ou la restauration des milieux naturels. Les mesures prévues à ce plan d'action visent donc à accélérer le verdissement de notre économie. Nous voulons encourager l'adoption de technologies propres par les entreprises et les organismes publics; promouvoir des pratiques donnant vie à la croissance propre et à l'économie circulaire; stimuler l'innovation et le développement de nouvelles technologies propres; appuyer la commercialisation des innovations québécoises; et mettre en place un encadrement gouvernemental qui facilite la réalisation de ces objectifs et qui lance des signaux clairs aux marchés en faveur d'un choix de produits, de services et de pratiques d'affaires contribuant directement à ce mouvement inévitable vers une économie verte.

Nous sommes très fiers de présenter ce plan d'action pour la croissance et les technologies propres qui suit de peu la publication de la Stratégie numérique du Québec. On peut aisément y voir une continuité : les technologies numériques comme une incontournable méthode et les technologies propres comme un incontournable domaine d'application. Et nous avons une vision du progrès économique, social et environnemental.

Dominique Anglade
Ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation
Ministre responsable de la Stratégie numérique